vendredi 26 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B - 5ème journée : Evreux OK, Aix-Maurienne KO

Pro B - 5ème journée : Evreux OK, Aix-Maurienne KO

dimanche 31 octobre 2010, par Matthias Duchez

Battu dans la semaine en coupe de France sur le parquet de Rouen après prolongations, Evreux a pris sa revanche ce week-end en s’imposant dans sa salle. Une cinquième victoire consécutive qui pose une vraie question : Evreux est-il l’un des favoris à la montée ? Il est peut-être tôt pour y répondre mais la réalité montre qu’il faudra compter sur la troupe à Rémy Valin. Car les Ebroïciens sont les seuls avec Dijon à être encore invaincus. La JDA n’a pas flambé mais a de nouveau fait déjouer son adversaire. A l’inverse, Aix-Maurienne s’enlise dans la crise, battu à la maison par Nantes et n’a toujours pas gagner un match. Grosse performance de Saint-Vallier et Nanterre.

Lille-Boulogne : A la santé d’André !

75-65. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais André Harris est une des révélations de ce début de saison. L’Américain a débarqué de Saint-Etienne à l’intersaison, dans les valises de son coach Fabien Romeyer. Après cinq journées, il est l’homme clé du collectif lillois. Face à Boulogne-sur-Mer, il a encore donné le tournis dans la raquette : 19pts et 12 rbds pour 24 d’évaluation. Sans briller de mille feux, Lille démarre tambour battant son championnat, et présente un bilan de 4-1. Boulogne n’a pas démérité mais l’adresse (38%) n’a pas été suffisante pour inquiéter les Nordistes.


Bourg-Clermont : Le compte-à-rebourg a démarré !

80-70. Après un départ catastrophique, Bourg-en-Bresse retrouve ses sensations. Les Bressans ont profité de la visite de Clermont pour glaner un deuxième succès, avec sept joueurs à 8pts et plus. Nouvelle performance de Josiah James pour son deuxième match sous ses nouvelles couleurs avec 13pts et 6rbds en 25min.

Evreux-Rouen : Quel derby !

66-61. On n’a pas vu le match le plus offensif de l’année. Mais l’intensité de ce derby normand a frappé, trois jours après l’opposition en coupe de France. Des défenses acharnées et un scénario totalement incertain. Ce qui a fait la différence ? L’expérience peut-être, et à ce jeu-là, c’est Evreux qui s’en est sorti. Da Silva maladroit mais toujours disposé à servir ses coéquipiers (2/11 aux tirs mais 9pd), Rouen n’a pas résisté à l’adresse de Daviin Davis (19pts) et a subi sa propre maladresse (30%). A noter l’accident côté rouennais de Pierrick Poupet avec -7 d’évaluation. Evreux est co-leader et Rouen subit son deuxième revers.

Fos-Charleville : 3/3 à la maison !

81-65. Encore une fois, l’équipe en visite en Provence n’a pas fait le poids et subi les foudres locales. Charleville n’a donc pas vraiment existé, dépassé par le collectif fosséen. Huit joueurs à 6 et plus d’évaluation, 9 petits ballons perdus et quatre quart-temps remportés. Fos est très solide sur son parquet. Avec 25 balles perdues, les Ardennais ne pouvaient espérer mieux.

Aix Maurienne-Nantes : Nantes n’est plus un cancre !

75-81. C’est un peu comme une détonation qui pourrait déclencher une avalanche. En s’imposant à Aix-Maurienne, l’Hermine a laissé le fauteuil de lanterne rouge à son adversaire. Avec une première mi-temps presque parfaite, Nantes avait déjà fait le plus dur (+18), grâce l’énorme performance d’Aaron Cel, auteur de 24pts et 8rbds pour 31 d’évaluation. De quoi respirer quelque peu et de couper le souffle à son adversaire. Rien ne va plus désormais à Aix, englué dans ses doutes et surtout très loin de ses ambitions.

Le Portel-Dijon : Encore des dents de cassées !

62-66. Le sentiment d’impuissance va commencer à transpirer de plus en plus quand une équipe va se présenter face au Dijon de Jean-Louis Borg. Car la JDA n’a pas vraiment bien joué ce week-end. Elle a en fait manqué d’adresse, encore une fois, à l’image de Jérémy Leloup (0/6 à 3pts). Mais avec sa volonté intacte (41rbds) et un homme en chaleur, en l’occurrence Elson Mendy (20pts-13rbds), les Dijonnais ont enchaîné un cinquième succès. Et avec moins de 59pts encaissés en moyenne par match, ils ont de quoi voir venir.

Saint Vallier-Antibes : Régal aux Deux-Rives !

92-85. C’est presque une habitude et on y prendrait goût. Déjà que l’ambiance de Saint-Vallier est bouillante à chaque rendez-vous, l’équipe de Laurent Pluvy continue son festival et en plus ses adversaires y mettent leur grain de sel. Démarrée sur les chapeaux de roue, grâce à Charles-Henri Bronchard (13pts à la pause), la rencontre a pris des tournures de festival quand Justin Ingram a pris feu côté antibois. L’Américain a porté son équipe, avec 25pts et même 0 ballon perdu, embrayé par Lamine Sambé (19pts), intenable ces dernières semaines. Sauf que Saint-Vallier a proposé un basket chatoyant, avec Kyle Shiloh (16pts, 5pd), David Denave (17pts, 6rbds), ou encore Mathieu Tensorer (11pts, 7rbds)...

Nanterre-Quimper : Explosion en prolongations !

96-86. 40 minutes, et jusque-là un match plutôt moyen, légèrement dominé par Quimper, pourtant handicapé par ses pertes de balles (24 au total). Finalement, à 75 partout, les deux équipes se voyaient ouvrir les portes d’une prolongation. Et là, l’explosion fut inattendue. Will Daniels, 34pts et 10rbds tout de même, et Xavier Corosine, 22pts dont 4/8 à 3pts, ont secoué le cocotier de leurs coéquipiers pour stopper l’artilleur Marius Runkaukas (29pts). Impeccable à mi-distance à 11/11, le Lituanien a déraillé longue distance (1/11), ne pouvant offrir la victoire aux siens, somme toute trop timides.

Boulazac-Châlons : Tristesse et maladresse !

67-54. L’opposition entre les deux formations ne restera pas dans les annales de cette saison, même si on pourra retenir la cohésion du côté de Boulazac, qui met son jeu en place petit à petit, malgré un Corey McIntosh fantomatique ce week-end, avec un horrible 0/8 aux tirs pour -1 d’évaluation. Dans les rangs de Châlons-Reims, à noter le bon premier quart-temps, une première cette saison à l’extérieur, mais rien d’autre à se mettre sous la dent. Malheureusement.