dimanche 25 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B - 30ème journée : Clermont et Limoges s’inclinent

Pro B - 30ème journée : Clermont et Limoges s’inclinent

lundi 27 avril 2009, par Matthias Duchez

Clermontois et Limougeauds sont les grands perdants du week-end, respectivement battus par Boulazac et Bourg-en-Bresse. Sept équipes sont officiellement qualifiées pour les play-offs, Nantes étant à un succès de son ticket. En bas de tableau, Le Portel plonge à Quimper.

Le leader Paris-Levallois poursuit sa marche vers la Pro A, en s’imposant assez difficilement face à Saint-Quentin, premier relégable. Un succès 80-72, malgré un Jimmal Ball transparent (0 d’évaluation). Malgré un calendrier délicat (Clermont et Limoges à domicile), les Parisiens sont proches de leur objectif.

Juste derrière, Poitiers s’accroche, à l’affût du moindre faux-pas. Face à Nanterre, libéré de toute pression, les Poitevins ont dû attendre la prolongation, 80-77, et compter sur un Kenny Younger intenable (19pts, 14rbds).

Clermont, l’équipe en forme du moment, a totalement sombré à Boulazac. Un match complètement raté, comme cela arrive rarement. Battus 66-50, les Clermontois ont terminé avec 36 d’évaluation collective ! En shootant à 28% dont un 9/20 aux lancers-francs, ils ne pouvaient espérer mieux. Et dire que Errick Craven a inscrit 20 des 50pts. On appelle ça un accident de parcours !

Du duel entre les deux derniers favoris à la montée, Bourg-en-Bresse a dominé Limoges 90-86, après avoir mené toute la rencontre. Justin Ingram (24pts, 7pd) et Gary Chathuant (20pts, 10rbds) ont évité tout retour limougeaud, malgré les 44pts du duo Hinson-Mohammed. Bourg reprend donc provisoirement l’avantage du terrain pour les play-offs.

Dans les outsiders pour la montée, Charleville, Saint-Etienne et Nantes ont encore gagné. Tous dans la douleur, mais avec une certaine maitrise au final. Les Ardennais sont venus à bout de Brest, 66-64, et sont la grosse surprise de la saison. Sûrement l’équipe à éviter en play-offs.

Mais que dire des Stéphanois, qui se montrent de plus en plus solides, et qui sont aujourd’hui enfin complet dans leur jeu. On a vanté la saison énorme de leur meneur Williams, mais un homme est en train de sortir du bois. On doutait il y a quelques semaines de ce transfert, qui se montre aujourd’hui fructueux. Ryan Randle, assurément l’un des meilleurs pivots de Pro B, a perdu plus de 30kilos, et pèse sur le jeu stéphanois. Auteur de 28pts en 23min (10/10 aux lancers-francs), le pivot US a contribué au succès des siens, 84-79 face à Saint-Vallier.

A Nantes, c’est l’arrivée de Cédric Ferchaud qui est à l’origine d’un renouveau remarquable. En difficulté face à Aix-Maurienne, l’Hermine s’en est remis à son collectif (120 d’évaluation) pour contrer les velléités de Jermaine Bucknor, l’homme du week-end. Sorti du banc (30min de jeu), l’Américain a cumulé 33pts (15/15 aux lancers-francs), 8fp, 6rbds, 3pd et 0bp. Insuffisant, puisque Nantes s’impose au final 96-89.

Dans la course au maintien, Evreux n’a pas encore officialisé son billet, largement battu à Antibes 85-69, après un dernier quart-temps raté (13-26). Rien d’alarmant malgré tout, car outre la défaite de Saint-Quentin à Paris, Le Portel a eu la bonne idée d’aller perdre à Quimper, la lanterne rouge, pourtant fantomatique depuis un mois. Mais les Portelois jouent avec le feu depuis longtemps, et à défaut de se brûler, donne le bâton pour se faire battre. Mais Saint-Quentin semble trop limité pour remonter son retard de deux victoires.

Il semble donc que les dés soient jetés , la première place et les places d’honneur restants au menu des quatre dernières journées. La prochaine aura lieu tout le week-end du 1er mai, s’étalant sur trois jours. L’affiche étant Limoges-Nantes au palais des sports de Beaublanc.