samedi 21 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Premier camp pour les free agents en France !

Premier camp pour les free agents en France !

jeudi 25 août 2011, par Christophe Blandin

Pour la première fois en France, un camp de pré-saison a été organisé pour les joueurs sans club avec, au programme, des entraînements dirigés par des entraîneurs également à la recherche d’une formation (Eric Girard, Jean-Marc Dupraz et Philippe Ruivet), des rencontres amicales mais aussi des ateliers allant au-delà du basket (nutrition, reconversion etc.). Mis en place par l’association "La FAC du basket-ball", ce camp s’achève cette semaine après 3 semaines de travail à Limoges. Basket Info est allé à la rencontre de Franck Chrétien à l’origine de cette très belle initiative.

Basket Info : Comment t’est venue l’idée de monter ce camp ?

Franck Chrétien : Depuis de nombreuses années, je suis les joueurs et coaches de haut niveau en étant pigiste pour basketzone.com, basketnews.net ou basket-ball.com. Et je me suis toujours intéressé à ce que faisaient les joueurs lorsqu’ils ne faisaient pas de basket (les vacances et l’intersaison). J’ai passé une licence avec la Fédération Française de Basket-ball où je devais rédiger un mémoire. Le thème de mon mémoire étant : Comment aider les joueurs sans club à se préparer physiquement et mentalement afin de trouver un club ? La première réponse était de créer un camp. C’est ce que nous avons fait en montant une association avec des amis et de la famille : La FAC du basket-ball (Free Agent Camp of basket-ball).

Basket Info : Quel est ton objectif à travers ce camp ?

Franck Chrétien : Mon objectif est de mettre en valeur les joueurs qui n’ont pas trouvé un club employeur. Nous souhaitons qu’à plus ou moins long terme le basket est lui aussi son Clairefontaine ouvert à l’année et pouvant accueillir des formations de joueurs, de coaches, d’arbitres, de dirigeants....

Basket Info : As-tu bénéficié du soutien des instances (FFBB, LNB...) pour réaliser ce projet ?

Franck Chrétien : Sans eux, je n’aurais rien pu faire. La Fédération française de basket-ball, la Ligue nationale de basket, le syndicat des joueurs, la ligue régionale du Limousin, le comité départementale de la Haute-Vienne, mais aussi l’association du CSP Limoges, le LABC et certains partenaires privés nous ont apporté leur soutien et je les en remercie.

Basket Info : Comment se sont faits les choix du cadre et du programme pour ce camp ?

Franck Chrétien : J’ai simplement présenté aux coaches qui étaient également à la recherche d’un club s’ils étaient intéressés par le projet et s’ils souhaitaient en faire partie. J’ai reçu tout de suite des avis très favorables et des confirmations par la suite. Mais je n’ai pas relancé Savo Vucevic et John Douaglin à qui j’avais aussi parlé du projet. J’aurais également pu demander à Nicolas Faure et Jean-Aimé Toupane. Je souhaite remercier également Frédéric Sarre et Philippe Namyst qui m’ont aidé pour mon mémoire et ont fait une partie de la trame du programme du camp. Les coaches présents ont fait les réajustements nécessaires. Puis nous avons sollicité des intervenants, Nicolas Getin (Préparateur mental), Damien Simonnet (Préparateur mental), José Vespasien (Conseil en patrimoine), Grégory De Roeck (Nutritionniste), Franck Butter, le parrain du camp, qui est intervenu sur la reconversion, pour apporter encore des choses différentes aux joueurs présents.

Basket Info : Les joueurs et les coaches pro ont semble-t-il répondu présents ?

Franck Chrétien : Oui, mais il est bien évident que, pour une première, certains sont encore réticents. Il y a encore de nombreux joueurs libres sur le marché. J’en ai recensé 88 de Pro A à N2. Plus de la moitié a été contacté en direct, seulement 26 auront fait au moins une semaine de camp. C’est bien, cela prouve qu’on peut faire mieux.

Basket Info : Même si le camp n’est pas fini, es-tu d’ores et déjà satisfait de cette première édition ?

Franck Chrétien : Oui, on est vraiment satisfait. Les joueurs ont pris du plaisir, les coaches ont pris du plaisir. On est parti sur une base de trois semaines de camp pour faire une mini préparation physique d’une équipe de haut niveau. Et on a vraiment vu une équipe se former, exister, prendre du plaisir et en plus gagner des matches. La FAC a battu Le Rochelle (NM2), Cognac (NM1) et Clermont (NM1). Nous sommes fiers d’eux et que cette FAC existe.

Basket Info : Penses-tu pérenniser cette initiative ?

Franck Chrétien : C’est le but. Mais nous souhaitons aussi la faire grandir. Nous avons de nombreuses idées. Nous tiendrons surtout compte du retour que les joueurs nous ferons. Il y a encore trop de joueurs sans club pour que l’on ne fasse rien pour eux.

Basket Info : Merci à Franck d’avoir répondu à nos questions. Vous trouverez toutes les infos sur le site officiel du camp.