lundi 25 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : Les Mavs sortent le champion (119-111)

NBA : Les Mavs sortent le champion (119-111)

mardi 23 mai 2006, par patnba

Il n’y a pas eu de miracle. Ce que tout le monde craignait est arrivé. Malgré l’espoir qu’avait fait naître le gain de la sixième manche à Dallas, les Spurs ont perdu le septième match à domicile et aussi leur titre (119-111).

JPEG - 22 ko
Dirk Nowitzki

Les Mavericks l’ont bien méritée cette qualification. Après leur faux pas à Dallas lors du match 6, ils se sont pleinement réhabilités et sont allés chercher leur qualif pour la finale de conférence chez leur rival texan. En effet, ils entamaient le match de la meilleure des façons en faisant afficher un pourcentage record dans leurs shoots. Ils comptabilisaient ainsi 35 points au compteur à l’issue de la première manche face à une des meilleures défenses de la ligue. Défense qui n’était pas au niveau bien sûr. Ainsi Terry, 27 pts (9 sur 20, 3 sur 6 à 3 pts, 6 sur 6 aux LF), se faisait pardonner sa suspension qui avait coûté cher aux siens lors du match précédent. Howard en pénétration (7 sur 12 dont 1 sur 3 et 3 sur 4 aux LF pour 18), Nowitzki dans toutes les positions (11 sur 20 et 15 sur 16 aux LF, 15 rebonds pour 37 pts), mais aussi Stackhouse (6 sur 13, 6 passes pour 13 pts) venaient détruire le semblant de défense des Spurs.

Ces derniers, après une entame moyenne, donc, et qui suivaient au score à l’aide de Duncan et Parker, se reprenaient pour recoller au score à la mi-temps (64-50) alors qu’il y avait eu jusqu’à 20 points d’écart. Les seuls à surnager chez les Spurs étaient donc le Français et le pivot : 12 sur 24 au shoot, 17 sur 23 aux LF, 15 rebonds, 6 passes pour 41 points et 9 sur 18, 6 LF sur 6, 4 rebonds et 5 passes pour TP. Le troisième quart-temps voyait les Spurs se rapprocher toujours plus, mais les Mav’s tenaient bon, toujours grâce à leur adresse (84-78 pour les Mav’s après 36 minutes). Le quatrième quart voyait les Spurs faire l’élastique au niveau du score, étant toujours entre 3, 4 et 5 points des partenaires de Nowitzki. Puis Duncan prenait les affaires en mains, bien servi par ses partenaires, pour ramener son équipe à égalité.
Ginobili, héros malheureux

Et c’est là que Ginobili rentre en scène. Dans la dernière minute, alors que le score était à égalité, l’Argentin rentrait un 3 points qui faisait exploser la salle. Les Spurs prenaient alors l’avantage pour la première fois du match. Mais, sur l’action suivante, alors qu’ils tenaient le match en mains, sur une pénétration de Nowitzki qui marquait, Ginobili faisait une faute en prime qui donnait un lancer à l’Allemand. Celui-ci ne se faisait pas prier et ramenait les siens à égalité. La dernière action de Gino en pénétration ne donnait rien et le match partait en prolongation.

Les Spurs s’écroulaient alors, victimes peut-être de la fatigue de Duncan qui se montrait maladroit sur plusieurs tirs, ainsi que Parker. Les Mav’s déroulaient alors et se qualifiaient logiquement pour la finale de conférence qui les opposera au Phoenix de Diaw. Mais, sur ce que l’on a vu, les favoris seront les Texans, bien plus armés que l’équipe de l’Arizona. Mais sait-on jamais ?