samedi 25 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : La Chronique du 12 décembre

NBA : La Chronique du 12 décembre

mardi 12 décembre 2006, par Vianney Pannet

Quand Vince Carter prend feu...

Grizzlies-Nets

Et oui, Vince Carter a bel et bien pris feu cette nuit.
Tout a commencé dès le début du match. Un premier quart parfait avec à la clef un 5-5 à trois points, suivi d’un sixième dès le retour du break. C’est après que les choses se sont gâtées. Poussé par l’euphorie du début de match, il a enchaîné les shoots derrière l’arc de cercle pour finalement terminer à 9-20 dans ce domaine. Si le pourcentage est correct, même plutôt bon, on peut se demander ce qui a bien pu lui passer par la tête. 20 shoots à cette distance, on ne doit pas être loin d’un record...
C’était d’ailleurs assez cocasse à suivre car dans le même temps, sur un autre terrain, Scalabrine a enchaîné trois 3-pointers sur trois actions consécutives, on ne savait plus où donner de la tête en fin de premier quart si l’on suivait ces deux matchs simultanément.

La nuit des français

Tony Parker homme du match à Los Angeles, où les Spurs ont battu les Clippers. Il a scoré 21 points (9-16), distribué quatre passes et pris trois rebonds.
Pas mal en 28 minutes. Lors ce cette grosse victoire, Pop’ a encore procédé à une belle revue d’effectif.
Boris Diaw, seul autre français sur le terrain cette nuit a apporté une bonne contribution à la quatrième victoire de rang du road trip des suns dans la conférence Est avec 13 points, 4 rebonds et une passe.

Le duel des titans

Phoenix-Orlando

A ce jour, ils sont les deux joueurs les plus impressionnants de la ligue. Pas très grands, mais d’une puissance sans égale en ces temps où le bulldozer O’neal est sur le flanc. Vous l’aurez compris, il s’agit de Stoudemire et d’Howard. Ils se rencontraient hier soir et on s’attendait à un affrontement digne des plus mythiques de la ligue.
Vous avez hâte de connaître le dénouement ?
Ne vous réjouissez pas trop vite, il n’a pas eu lieu, faute de combattants. Stoudemire a piétiné son vis à vis et Howard nous devra une revanche lors de la deuxième confrontation entre les deux franchises, car si Stoud’ a été à la hauteur avec ses 30 points et 8 rebonds, que dire de la perle du Magic qui a mis 4 malheureux points et pris 3 petits rebonds ?
19 minutes, 6 fautes et puis s’en va, dommage que l’appel de la douche fut le plus fort, on attendait vraiment plus de ce match dans le match...

AI : Dallas joue au petit poucet

La franchise texane nous propose un jeu de pistes et sème des indices assez grossiers.
Alors que je faisais état de la proposition des Mavs d’échanger Stackhouse et Croshere contre La Réponse il y a quelques jours, Dallas a envoyé un signe fort aux observateurs en laissant sur le banc les deux joueurs en question cette nuit lors de la défaite de Dallas au pays des Mormons...
A noter pour être tout à fait complet à propos de cette affaire que les Kings se sont mis sur les rangs en proposant leur meneur all star Mike Bibby en échange de AI.
Reformer le duo Bibby-Webber à Philadelphie, pourquoi pas, il a fait ses preuves.
Affaire à suivre donc...

Des nouvelles d’Al Jefferson

Celtics-Knicks

On l’attendait au tournant après son match de mammouth dans la banlieue de New York lors du dernier match et on se demandait s’il allait subir le contre coup dû à une surexposition médiatique ou s’il allait confirmer.
Et bien il semble confirmer puisqu’il compile 14 points, 12 rebonds et surtout 4 contres (record égalé) dans la deuxième victoire consécutive de Boston.
Oui, vous avez bien lu deuxième VICTOIRE de Boston, mais attention, tout s’explique, il s’agissait de deux matchs contre des autres membres de la division atlantique, alors ça ne compte pas vraiment, même si ça fait du bien au bilan peu reluisant des Celts.

L’insolent du début de saison

Spurs-Clippers

Il s’agit de Brent Barry, encore un fils de, mais qui cette saison fait mieux que se défendre.
A priori le nouveau ballon, lui, il l’aime. Encore auteur d’un très gros match cette nuit, il marque 24 points en 23 minutes et surtout, il est l’auteur d’un magnifique 5-6 à trois points.
Son adresse longue distance sur le début de saison est désormais de 53%, tout simplement irréel...