jeudi 20 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : La Chronique du 11 janvier

NBA : La Chronique du 11 janvier

jeudi 11 janvier 2007, par Vianney Pannet

La nuit des français

6 Frenchies en jeu cette nuit mais une nuit en demie teinte pour eux.
Si TP a tenu son rang et mené les Spurs à la victoire, remportant du même coup un duel face à Iverson, les autres n’ont pas eu la même réussite.
Le meneur de San Antonio compile ainsi 26 points, 7 passes et un rebond, meilleur marqueur et passeur de l’équipe.
Contre lui, Yakhouba Diawara, qui perd quelques minutes de jeu avec le retour de JR Smith et qui rend une copie mitigée. Il n’a pas shooté (on le savait en délicatesse avec son shoot ces derniers temps) mais a tout de même pris 4 rebonds en 15 minutes.
Si Gelabale était une nouvelle fois starter, les deux Sonics n’ont eu que des miettes à se mettre sous les dents (et une défaite en fin de compte face au Heat), avec seulement 12 et 14 minutes de jeu pour Gelabale et Petro.
Le premier marque 4 points, tout comme le second qui ajoute qui plus est 4 rebonds.
Mike Pietrus a été très en dessous de ses performances habituelles en inscrivant 8 points et prenant un seul rebond en 32 minutes lors de la défaite des siens à domicile face à Orlando.
On peut néanmoins se rassurer en se disant que ce sont tous les Warriors qui sont passés à côté hier soir.
Le dernier en jeu, Ronny Turiaf, s’est bien battu. S’il n’a pas marqué, il a été très combatif au rebond avec 7 prises en 18 minutes. Il a qui plus est ajouté 2 contres à sa ligne de stats. Malheureusement, les Lakers ont lourdement chuté à Houston.

Un papy en pleine forme (bis)

Lakers-Rockets

Malgré ses 40 ans, Mutombo est actuellement au top. On se disait que les Rockets allaient beaucoup souffrir de l’absence de leur géant chinois, mais après quelques matches disputés dans le brouillard, ils ont trouvé un nouvel équilibre avec T-Mac altruiste et Mutombo en arme de dissuasion plus qu’efficace.
Hier encore, il nous a gratifié d’une partie monstrueuse dont il a le secret. Si offensivement ce n’est toujours pas une option crédible, il est redevenu l’homme que l’on connaissait en défense. Il a pris pas moins de 19 rebonds auxquels il a ajouté 5 contres cette nuit.
Lors de ses trois derniers matches, il monte en régime avec d’abord 13 prises, puis 16 et enfin 19 cette nuit !
Mais où s’arrêtera-t-il ?
S’il poursuit sur sa lancée au retour de Yao, il deviendra plus que difficile aux adversaires des Rockets d’aller mettre des points dans la peinture !

Mes plus plates excuses à Nick Collison

Heat-Sonics

J’ai, hier, un peu rapidement affirmé qu’il serait dur pour lui de reproduire une performance de choix et il a remis ça cette nuit ! Si celle ci n’est pas au niveau de celle de la veille, elle est tout de même assez belle pour être soulignée. 21 points et 9 rebonds pour lui, bravo ! Quand la confiance est là, on se sent pousser des ailes et cela semble être le cas pour lui. Dommage pour Petro, en concurrence directe sur le poste, mais de bon augure pour les Sonics !

A career night for Mr. Dwight Howard

Magic-Warriors

C’est un match de Mammouth qu’a sorti cette nuit le Big Man de la franchise floridienne, avec pas moins de 30 points et 25 rebonds !
Il a tout simplement assommé à lui tout seul les Warriors. 11-18 aux shoots, un record en carrière pour le nombre de points marqués, à une prise de son meilleur total au rebond, tout simplement GI-GAN-TESQUE. Un seul bémol, les 5 balles perdues et le relativement faible pourcentage sur la ligne de réparation avec 8 lancers transformés sur 15 tentatives. Il s’affirme comme un des pivots les plus dominants de la ligue cette saison et il a encore toute sa carrière devant lui, le Magic a une équipe jeune et très prometteuse. Une pointe d’euphorie et on pourrait très bien les retrouver loin lors du rush final...

La nuit des rebondeurs

Il y a des soirs comme ça où toutes les performances convergent. Des nuits où tous les joueurs prennent feu, et d’autres où ce sont les intérieurs qui rigolent.
Ce fut le cas hier soir.
La palme de la journée revient à Howard avec ses 25 prises. En face, Biedrins n’a pas à rougir de sa performance avec 15 prises pour les Warriors en seulement 26 minutes !
Lors de la confrontation entre Bulls et Wizards, c’est Ben Wallace qui s’est chargé de mettre en lumière les pivots avec pas moins de 16 prises dont 7 offensives.
Entre Pacers et Celtics, ce sont Jermaine O’Neal et Al Jefferson qui se sont livrés ce duel en haute altitude, avec 15 prises pour le Pacer et 13 pour le jeune loup des Celts.
Idem dans le match entre Raptors et Bucks, encore un des futurs intérieurs de la ligue, le N°1 de la draft 2005, Andrew Bogut qui gobe pas moins de 18 ballons (record en carrière).
Un autre coutumier du fait, le Big Ticket, qui a tout fait pour éviter la défait à ses T-Wolves (sans succès) face aux Clippers a pris 19 rebonds. Même total pour Mutombo dont la performance a déjà été soulignée plus tôt.
Le pivot à tout faire des Nuggets, Marcus Camby n’est pas en reste. Décidant lui aussi de participer au concours de la nuit, c’est 16 balles qu’il attrape face aux Spurs.
Le dernier de la série est un ailier, qui ne voulait pas qu’il soit dit que seuls les gros 5 peuvent prendre se battre au rebond. Le Sonic Wilcox est auteur lui de 13 prises.
En 12 matches, c’est donc pas moins de 10 joueurs qui prennent 13 rebonds ou plus, une performance rare pour qu’il ne soit pas dit que la ligue appartienne uniquement à ces nouveaux Guards très complets comme Bryant, Arenas, T-Mac, Pierce, Carter et autres...

Dur dur pour les Bucks...

Raptors-Bucks

Les Bucks doivent composer depuis peu avec l’absence de Micheal Redd, leur homme à tout faire. C’est Mo Williams que l’on présentait pour assumer le rôle de leader de l’équipe.
Malheureusement pour Milwaukee, ce dernier s’est blessé également et ce sont des matches très difficiles qui s’annoncent désormais pour la franchise. Elle était la bonne surprise à l’Est en ce début de saison, mais ces absences risquent de la faire rentrer dans le rang. Résultat de cette cascade de blessures, un défaite peu glorieuse face aux Raptors sur le score de 90-77.