dimanche 19 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Carmo De Souza n’est plus

Carmo De Souza n’est plus

mardi 23 décembre 2008, par Thibaut Sozet

Sacré champion du monde à deux reprises avec le Brésil, la légende du basket brésilien Carmo de Souza est décédé lundi d’une crise cardiaque à l’âge de 68 ans.

JPEG - 34.8 ko
Carmo de Souza

Un mythe s’est éteint. « LA » légende du basket brésilien. Surnommé « Rosa Blanca », Carmo de Souza a été un des piliers de l’équipe nationale brésilienne pendant près de 12 ans. Avec 78 sélections sous le maillot auriverde, De Souza a décroché deux titres mondiaux au Chili en 1959 et au Brésil en 1963 ainsi que deux médailles de bronze aux Jeux Olympiques de Rome en 1960 et de Tokyo en 1964. Il a par ailleurs remporté deux médailles aux Jeux Panaméricains (médaille d’argent en 1963, et de bronze en 1955) et quatre titres sud-américains (1958, 1960, 1961et 1968).

Né en juillet 1940, Carmo De Souza avait la particularité de pouvoir évoluer à tous les postes, ce qu’il fit à de nombreuses reprises au cours de sa carrière. Apprécié pour son jeu de passe et sa technique hors du commun, « Rosa Blanca » aura marqué le basket brésilien de son empreinte, devenant même une véritable icône dans un pays où le football est seul roi.

« C’est une grande perte pour le basket brésilien. Rosa Blanca était un athlète au talent extraordinaire », a déclaré le président de la Fédération Gerasime Grego Bozikis ajoutant qu’il était aussi « le joueur qui a marqué l’histoire du basket mondial » avec ses doubles titres mondiaux et olympiques.

Son ex-coéquipier en sélection nationale Amaury Pasos ne peut cacher son désarroi : « Je n’ai pas de mots pour exprimer cette disparition, je suis triste qu’il nous laisse si prématurément. C’était un joueur fantastique et un ami inoubliable ».

Marié et père de trois enfants, De Souza avait mis un terme à sa carrière sportive en 1971 avec les Corinthians de Sao Paulo. Il avait choisi de rester dans le monde de la balle orange et occupait, jusqu’à aujourd’hui, le poste de directeur de la fédération pauliste de basket. Une minute de silence sera observée ce week-end sur toutes les rencontres, afin de rendre hommage à celui qui a tant marqué le basket auriverde.