samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : 1ère journée du tournoi de Quimper

N1 : 1ère journée du tournoi de Quimper

jeudi 29 août 2002

Dans une salle peu garnie, les quatre équipes ont montré de très belles choses. Résumé de la journée du mercredi :

Nanterre– Angers : 69-82

Angers et Nanterre arrivent sur le sol Breton avec un effectif réduit. En effet, du côté Parisien il manque le meneur titulaire. Du côté de Angers, B.Van Butsele annonce : « Nous avons 2 joueurs absents John et un américain non-recruté. L’objectif de ce tournoi est donc de nous étalonner par rapport aux autre équipes avec un effectif réduit, c’est donc une grosse séance de travail par rapport à une équipe qui a deux étrangers ». De plus le coach angevin parle de son recrutement : « Nous avons essayé de garder les joueurs majeurs de l’année dernière tout en recrutant de bons joueurs physiques capables de jouer à l’intérieur. Outre l’américain on espère recruter un pivot capable d’apporter un peu de temps de jeu et aussi un ailler. On espère se bagarrer avec des équipes qui jouent la montée en Pro B ». En parlant de la saison dernière il nous dit : « on a fait un début de saison catastrophique car on avait deux blessés (Sétier et Wallez), et on a fait de mauvais choix à l’intérieur. De plus, on s’est aussi aperçu que les joueurs de second plan n’apportaient pas ce que l’on aurait pu penser ».

Angers et Nanterre démarrent le match avec de belles intentions, Smagge et Bisaro se répondent par deux fois à trois points. Mais ce sont les angevins sous l’impulsion des 2 arrières Thévenon et Hay qui prennent un premier écart conséquent (4 – 14, 5è). Nanterre arrive quand même à grignoter quelques points à l’image de Radium qui marque à 3 points à la sirène (20 – 24, 10è).

Dans le deuxième quart temps, Angers essaie de jouer plus à l’intérieur à l’image de Mageot et Wallez qui marque un panier plus le lancer franc (29 – 36, 15è). Mais les parisiens arrivent à maintenir un écart de cinq points grâce à un semblant d’adresse extérieur (35 – 40, 20è).

Au retour des vestiaires, Smagge enquille deux paniers à trois points et Wallez continue son festival à l’intérieur. Nanterre est débordé en défense et n’a plus d’adresse à l’extérieur. L’addition se paie cash (42 – 60, 27è). L’écart se stabilise à la fin de ce quart temps (46 – 63, 30è).

Le dernier quart temps est une simple formalité pour les joueurs de Van Butsèle, l’écart grimpe même jusqu’à 20 points grâce à Hay à 3 points mais Walker et Bisaro retrouvent un peu d’adresse à la fin du match avec trois paniers à 3 points Le score final est de 69 – 82. Angers pourra donc jouer la finale du tournoi.

Pascal Donnadieu, le coach de Nanterre, confie à la fin du match : « On n a pas fait une performance extraordinaire. On manque d’agressivité et mes joueurs ont souvent tendance à baisser la tête dans les moments difficiles. En plus il nous manque notre meneur titulaire. Il faut qu’on mette les bouchées doubles à l’entraînement pour trouver du rythme, avoir un bon mental et une bonne agressivité ». Sur les objectifs de l’équipe cette saison, il dit : « Le maintien ! Quand on perd 7 matchs amicaux sur 8, on ne peut viser que le maintien ». Ca a le mérite d’être clair.

Nanterre – Angers : 69 – 82

Fiche technique : (source : Le Télégramme)

Nanterre : BISARO, 14 ; DRISS, 3 ; GEORGES HEBERT, 10 ; KETMI, 12 ; PONS, 4 ; RADIUM, 8 ; TOURE WALKER, 18.

Angers : CRASNIER, 8 ; HAY, 18 ; MAGEOT, 9 ; SMAGGE, 15 ; THEVENON, 10 ; WALLEZ, 14 ; ATHINKPAHOUN, 8.

Rouen-Quimper : 86-75

Quimper démarre ce tournoi avec comme objectif de figurer au mieux malgré ses absents Brocheray et Beng. Rouen a l’ambition de se rassurer avant le début du championnat, les Normands étant privés de leur américain Williams et de Haif.

L’UJAP entame son match avec une bonne agressivité, les quimpérois, avec une très bonne adresse à extérieur à l’image de Szymkowiak, Granotier et Hérard, prennent rapidement un léger écart sur des Rouennais maladroits et fébriles en défense (13 – 22, 8è). Mais les Normands reviennent dans la partie au prix d’une zone-press dont ils ont le secret (20 – 25, 10è).

Dans le deuxième quart temps, Rouen ne trouve plus les solutions offensives, et même les passages en zone-press n’arrivent plus à colmater les brèches. Par contre les Ujapistes sont euphoriques, Kempfert et Strunc enfoncent le clou à l’intérieur, Szymkowiak et Hérard marquant quelques paniers à l’extérieurs. Les Bretons prennent un avantage conséquent (30 – 44, 18è). L’écart est stable à la fin de la première mi-temps (35 – 47, 20è).

Dans le troisième quart temps, on peut dire que les rôles sont inversés Rouen retrouve une bonne défense agressive et une bonne adresse extérieur sur des accélérations de Rambur et Vérove tandis que Quimper perd toute assise défensive et surtout l’équipe perd confiance dans ses shoots extérieurs. Soliman enfile ses paniers en tête de raquette et l’UJAP¨termine le troisième quart temps avec un retard de dix points.

Dans le dernier quart temps, les Finistériens auront quelques espoirs (-7, 32è) mais il manquera aux blancs de l’adresse extérieur et un peu de chance pour espérer revenir au score face à une équipe de Rouen qui gère très bien sa fin de match avec Vérove qui enfile ses paniers à 3 points et Soliman qui enquille ses paniers en tête de raquette. La sirène retentit sur un dernier panier à trois points de Kempfert. Score final 86 – 75.

L’UJAP devra garder en mémoire sa bonne première mi-temps et oublier sa deuxième période, ils rejoignent donc Nanterre pour le match de la troisième place alors que Rouen jouera face à Angers en final jeudi.

Pas de fiche technique pour ce match