mercredi 22 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > Finales NBA - Match 6 : Les Pistons égalisent à 3-3 et forcent un 7ème (...)

Finales NBA - Match 6 : Les Pistons égalisent à 3-3 et forcent un 7ème match

mercredi 22 juin 2005

Les Pistons se sont imposés hier soir 95-86 à San Antonio et égalisent ainsi à 3-3. Le septième et dernier match aura lieu jeudi soir à San Antonio.

Le match est resté très serré durant les trois premiers quart-temps, aucune des deux équipes ne parvenant à creuser l’écart.

A trois minutes de la fin du troisième quart-temps, Brent Barry permet aux Spurs de prendre l’avantage 66-64. Rip Hamilton lui répond en réalisant une action à trois points pour remettre les Pistons en tête 67-66. Manu Ginobili égalise depuis la ligne (67-67) mais Hamilton inscrit deux nouveaux lancers francs (69-67). Antonio McDyess marque ensuite cinq points consécutifs pour clore un 10-1 pour les Pistons qui comptent alors 7 points d’avance. Les Spurs ne reviendront plus et finiront même à -9.

Rip Hamilton a mené les Pistons avec 23 pts à 9/19, 5 rbs et 3 pds et Chauncey Billups a ajouté 21 pts à 6/16, 6 rbs et 6 pds.
Tayshaun Prince a réalisé son meilleur match de la série avec 13 pts à 5/10, 7 rbs et 4 pds.
Rasheed Wallace, handicapé par les fautes, a réalisé des actions décisives en fin de match et termine avec 16 pts à 7/15, 3 rbs et 3 pds.
Antonio McDyess a cumulé 10 pts et 8 rbs en sortant du banc.

Tim Duncan a mené les Spurs avec 21 pts à 8/14 et 15 rbs mais a manqué de rythme en attaque, ralentissant l’attaque texane.
Manu Ginobili a joué comme il l’a fait lors des deux premiers matchs de la série, tentant de pénétrer vers le panier pour provoquer les fautes. Il totalise 21 pts à 7/17 et 10 rbs, soit plus que n’importe quel Piston.
Tony Parker a inscrit 15 pts à 7/15 et a ajouté 5 pds.
Venant du banc, Brent Barry a ajouté 11 pts, mais à 3/10.

Après quatre larges victoires des équipes jouant à domicile, les deux derniers matchs de la série ont vu les équipes visiteuses s’imposaient à l’issue d’un match serré.
Les Pistons ont une nouvelle fois renversé la tendance dans cette finale. Les Spurs semblaient s’être ouvert la voie royale vers le titre en remportant le match 5 à Detroit, mais les Pistons ont une nouvelle fois démontré qu’ils n’étaient jamais aussi fort que lorsqu’ils étaient au pied du mur.
Bien qu’un septième match soit imprévisible, les Pistons semblent avoir un léger avantage. En effet, les Spurs n’ont jamais disputé de septième match sous l’ère Popovich alors que les Pistons en ont remporté deux lors des deux dernières saisons. Il y a bientôt trois semaines, Detroit s’est ainsi imposé à Miami lors du septième match pour remporter la finale de la Conférence Est. La saison dernière, les Pistons se sont imposés à domicile lors du septième match des demi-finales de conférence face aux New-Jersey Nets. La pression ne semble avoir aucune prise sur les hommes de Larry Brown. Ce n’est pas forcément le cas pour les Spurs, comme en témoigne leur maladresse au lancer franc lorsque le match se joue.
Ce sera la première fois depuis onze ans et la série remportée par les Houston Rockets sur les New-York Knicks, que la finale va au terme des sept matchs. L’ailier des Spurs Robert Horry jouait à l’époque pour les Rockets et avait remporté à cette occasion son premier titre. Jeudi, il tentera de décrocher sa sixième bague.