dimanche 19 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Marc Salyers pigiste de Boddicker au Havre

Marc Salyers pigiste de Boddicker au Havre

mercredi 23 octobre 2013

JPEG - 27.4 ko
Marc Salyers

A la recherche d’un pigiste médical suite à la blessure de son intérieur américain Brian Boddicker, le club du Havre s’était d’abord penché sur le cas du français Stephen Brun, sans club depuis cet été. N’ayant pu trouver d’accord avec le champion de France en titre, le STB a finalement opté pour l’américain Marc Salyers (2,03 m, 34 ans) qui évoluait au Liban la saison passée.

Bien entendu, Salyers est loin d’être un inconnu en France puisqu’il fut une star de la Pro A lorsqu’il évoluait sous le maillot de la Chorale de Roanne notamment. Auparavant, l’ancien étudiant de la fac de Samford était passé par l’Italie et la Turquie avant de débuter en Pro A remportant son premier titre de champion de France avec Pau-Orthez en 2004.

2 ans plus tard, il repasse par la France en venant renforcer Gravelines en fin de saison. Mais c’est avec Roanne la saison suivante qu’il va véritablement exploser formant un trio exceptionnel avec ses compatriotes Dee Spencer et Aaron Harper. MVP de la finale LNB 2007, il empoche ainsi son second titre de champion de France et crée la surprise avec une surprenante et spectaculaire Chorale.

Resté dans la Loire une saison supplémentaire, il réalise une grosse saison en Euroligue ce qui lui permet de signer un contrat lucratif à Mariupol (Ukraine) la saison suivante.

Il revient néanmoins en France pour la saison 2009-2010 même s’il ne parvient pas à reproduire le même type de performances sous le maillot manceau : 12,1 pts à 39,7 %, 4,6 rbs et 3,0 pds en 28 min.

Depuis, ce natif de Chicago est passé par l’Italie, la Géorgie, la Turquie et enfin le Liban la saison passée où il a cartonné (22,1 pts et 8,9 rbs).

Intérieur aimant s’écarter du panier, spectaculaire, Salyers revient en Pro A à 34 ans pour montrer qu’il a encore de beaux rester et ainsi apporter quelques précieuses victoires au STB d’ici la fin de l’année.

- La fiche de Marc Salyers