samedi 19 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Alexis Ajinça quitte Strasbourg pour les New Orleans Pelicans (...)

Alexis Ajinça quitte Strasbourg pour les New Orleans Pelicans !

mardi 17 décembre 2013

JPEG - 82.9 ko
Alexis Ajinça
Photo : Claire Macel

Au terme du derby de l’Est qui a vu la victoire de Nancy sur Strasbourg, les dirigeants du club alsacien ont annoncé que leur pivot international Alexis Ajinça (2,16 m, 25 ans) venait de disputer sa dernière rencontre sous le maillot de la SIG.

Le pivot champion d’Europe avec les Bleus cet été va en effet s’engager en faveur des New Orleans Pelicans et fera ainsi son retour en NBA qu’il avait quittée en 2011 sans avoir pu s’y simposer.

Originaire de Saint-Etienne, formé au Centre Fédéral, Ajinça avait fait ses débuts en Pro A avec Pau-Orthez avant de rejoindre Hyères-Toulon. Drafté au premier tour en 2008, il rejoint la NBA et les Charlotte Bobcats en 2008. Il restera 3 saisons outre-Atlantique sans parvenir à s’y imposer, passant par les Dallas Mavericks et enfin les Toronto Raptors.

Revenu en Pro A sous le maillot de Hyères-Toulon lors du lock-out, il avait ensuite transité vers Strasbourg où il était monté en régime progressivement sous la houlette de Vincent Collet. Cette saison, en 12 rencontres, il présentait la ligne de stats suivante : 13,9 pts à 53,2 %, 6,9 rbs et 1,5 cts en 24 min.

Plus mature, plus épais, évoluant désormais plus près du cercle, Ajinça retourne en NBA avec l’ambition de véritablement s’imposer au sein du roster des Pelicans où il aura pour concurrent Greg Stiemsma, Jason Smith ou encore Jeff Withey sur le poste de pivot sans oublier Anthony Davis capable d’évoluer en 4 et en 5.

C’est cependant un coup dur pour la formation alsacienne qui perd là son joueur majeur et qui va devoir remodeler complètement son effectif puisque le jeune ailier américain Kevin Murphy, plus utilisé depuis plusieurs semaines, est également sur le départ.

- La fiche d’Alexis Ajinça

Le communiqué de Strasbourg :

Alexis Ajinça aux New Orleans Pelicans !

Alexis Ajinça a disputé ce soir son dernier match sous les couleurs strasbourgeoises. Il va quitter la SIG sous peu. Les deux parties ont conclu un accord verbal ce mardi avec la franchise NBA des New Orleans Pelicans, 10emes de la très solide Conférence Ouest et dont le bilan est parfaitement équilibré (11 victoires, 11 défaites). Il reste à formaliser le transfert sur le plan administratif et dès que tout sera réglé, Ajinça franchira l’Atlantique en direction de la Louisiane.

Le joueur, le club et son entraîneur, Vincent Collet, avaient depuis son arrivée à Strasbourg, en janvier 2012, un objectif commun : lui permettre de retrouver la NBA dans les meilleures conditions. Sa progression constante depuis deux ans, sa capacité à jouer dos au panier et à défier désormais tous les pivots européens, Alexis Ajinça en a apporté la preuve jusqu’en en équipe de France, lors du dernier Euro, au cours duquel il a largement contribué à la médaille d‘or de l’équipe de France. Ses récentes performances en Euroligue (32 d’évaluation contre le Real Madrid !), dont il est le deuxième marqueur à une journée de la fin de la saison régulière, ont forcément attiré l’attention des scouts NBA. Le travail effectué depuis près de deux ans avec Vincent Collet a porté ses fruits.

Le moment était donc venu pour lui de franchir à nouveau l’Atlantique avec un bagage bien plus solide que lors de sa première expérience. Le président Martial Bellon avait écarté récemment, à la suite de rumeurs persistantes, l’éventualité de son départ vers un club du Top 16 après l’élimination de la SIG. Personne ne pensait que la NBA allait se manifester à ce moment de la saison. L’offre, conséquente, est arrivée sur la table et personne à la SIG n’a voulu empêcher Alexis Ajinça de réaliser, à 25 ans, le rêve qu’il caressait depuis son retour en France. « Je regrette bien sûr le départ d’Alexis, mais dans le sport de haut-niveau on ne retient pas un joueur qui veut partir. Il avait resigné chez nous grâce à la clause NBA que nous étions les seuls à lui proposer. On ne pensait pas cependant que son départ interviendrait en milieu de saison. Nous avons exigé un montant important pour son transfert et la Nouvelle-Orléans l’a accepté », insiste le président Bellon.

Ce pivot de grande taille (2,13m) aura marqué de son empreinte son passage à la SIG. « C’est une belle histoire. Nous sommes fier d’avoir pu le relancer, Vincent mais aussi l’ensemble du club qui a tout fait pour qu’il se sente bien ici », poursuit Martial Bellon. En trois exercices (une demi-saison de janvier 2012 à juin 2012, puis la saison dernière, et enfin au cours de l’exercice en cours, d’octobre à décembre), il n’a cessé d’affoler les statistiques, son impact sur l’équipe étant considérable. L’an dernier en particulier, il a été le principal artisan de l’accession de la SIG à la finale de ProA, terminant meilleur marqueur français de Pro A et n°1 à l’évaluation. Il avait vécu comme un échec l’ultime défaite en play-offs et plus encore sa place de n° 2 au classement du MVP français derrière son ami Edwin Jackson, et s’était juré de gommer cet échec tout relatif.

Son départ ne lui permettra pas de prendre la revanche à laquelle il aspirait. Le club va se mettre dès à présent en quête d’un remplaçant. Il n’arrivera peut-être pas avant la trêve, car la SIG préférera prendre son temps pour ne pas se tromper sur la valeur de son successeur. « Le départ d’Alexis Ajinça ne changera rien cependant à nos objectifs sportifs », ajoute Martial Bellon.

L’ensemble du club se félicite bien sûr de l’aboutissement de ce projet commun conclu à son arrivée, et lui souhaite bonne chance pour la suite de sa carrière en NBA.