lundi 2 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > EDF - Préparation Euro 2005 : France 95-87 Ukraine

EDF - Préparation Euro 2005 : France 95-87 Ukraine

dimanche 29 août 2004, par Christophe Blandin

Après être venus à bout de la Bosnie vendredi soir à Nantes, les Français ont battu l’Ukraine sur le score de 95 à 87 à Challans ce samedi soir. Malgré un énorme Drozdov (26 pts et 7 rbs pour le Palois), les Français ont réalisé une belle prestation offensive collective même si il reste encore du travail pour les troupes de Claude Bergeaud qui annoncera la sélection définitive dimanche à Angers après la rencontre finale face à la Croatie.

Pour ce match face à l’Ukraine, Claude Bergeaud avait choisi de laisser au repos Joseph Gomis, Aymeric Jeanneau, Alain Digbeu et Vincent Masingue. Fauthoux, Diarra, Foirest, Piétrus et Marquis débutaient la rencontre. Le premier quart-temps était très offensif. Et c’est les Bleus qui s’en sortaient le mieux puisqu’ils comptaient 6 pts d’avance au terme du 1er quart-temps (34-28) avec un efficace Laurent Foirest très adroit et un Sacha Giffa précieux par ses tirs extérieurs.

Dans le 2ème quart-temps, l’équipe de France poursuivait sur sa lancée en attaque (7 sur 8 à 3 pts à la mi-temps !). Mais les Bleus commettaient trop d’erreurs défensives (notamment sur les pick and roll) pour décrocher définitivement l’Ukraine. La sélection ukraine pouvait s’appuyer sur un impressionant Artur Drozdov marquant aussi bien de près que de loin (17 pts pour lui à la mi-temps). A la mi-temps, la sélection française menait 57 à 49.

Au retour des vestiaires, les Ukrainiens se rapprochaient dangeureusement de la France (64-62 à la 25ème). Khryapa et son compère dans la raquette, Lishchuk, causaient des dégâts dans la raquette adverse. Marquis, rapidement handicapé par les fautes en 1ère mi-temps, faisait son retour sur le parquet et se montrait très précieux à l’intérieur en scorant 8 pts. Après 3 périodes, les Bleus gardaient un avantage de 7 pts : 75-68.

Dans le dernier quart-temps, les Bleus parvenaient à conserver leur avantage au tableau d’affichage et augmentaient même un peu leur avance grâce notamment à un épatant Yannick Bokolo. Les Ukrainiens tentaient bien de revenir au score en s’appuyant toujours sur un Drozdov au four et au moulin mais les partenaires de Fauthoux géraient bien cette match et s’imposaient logiquement 95 à 87.

Les réactions

- Claude BERGEAUD : "La bonne nouvelle du jour, c’est qu’on est capables de marquer des paniers extérieurs, on est capables de scorer beaucoup ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. Ce qui est sûr, c’est qu’on avait un objectif et que l’on ne l’a pas atteint. On voulait prendre 60 shoots aujourd’hui et on est de nouveau à 50 shoots comme hier. On n’arrive pas à débloquer le compteur mais encore une fois c’est dû aux pertes de balles. On a perdu beaucoup de ballons et si ces ballons là n’étaient pas perdus, on ne serait pas loin de l’objectif fixé. Aujourd’hui il ne faut pas trop parler de l’attaque en terme critique car il y a quand même eu des bonnes choses, il y a à la fois des passes, des percussions et des tirs extérieurs. L’équilibre est convenable. Par contre, c’est vrai qu’on n’a pas pu mettre la pression que l’on voulait et quand on a un adversaire adroit comme on l’a ce soir.... On a certainement pas été bons défensivement en 1ère mi-temps dans ce match là dans l’articulation de tous les jeux à 2 défensifs ainsi que sur les mouvements de curl autour des pivots."

La fiche du match

- France : Bokolo 7, Souchu 11, Foirest 16, Rupert 2, Giffa 12, Diarra 8, Pietrus 4, Marquis 10, Gautier 1, Koffi 0, Fauthoux 14, Diaw 10.

- Ukraine : Rayevskyy 6, Kobzystyy 2, Lebediev 9, Annyenkov 10, Koslov 2, Drozdov 26, Balashov 6, Ryzhov 2, Podorvannyy 0, Lishchuk 11, Khriapa 13.