mercredi 24 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Un derby de l’Est en demi-finale !

Un derby de l’Est en demi-finale !

dimanche 18 mai 2014, par Christophe Blandin

Malmené 2 jours plus tôt, le SLUC Nancy a superbement réagi devant son public pour s’imposer face au Paris-Levallois sur le score de 90 à 73 dans ce match d’appui. Les Lorrains seront ainsi opposés à Strasbourg en demi-finale des play-offs. Un derby de l’Est qui s’annonce palpitant !

Photo : Marcus Banks par Sébastien Meunier

2 jours après s’être lourdement incliné sur le parquet du Paris-Levallois, le SLUC Nancy espérait prendre sa revanche à domicile lors de ce match d’appui et ainsi se qualifier pour la demi-finale.

Début de match agréable à suivre entre 2 formations très adroites, notamment à 3 pts, et qui se tiennent au tableau d’affichage (10-10). Les Lorrains vont alors placer un premier coup d’accélérateur sous l’impulsion de leur meneur Marcus Banks mais surtout de l’ailier Paul Harris. Ces 2 joueurs sont à l’origine d’un 10-2 qui offre un premier écart de 8 pts en faveur du SLUC (20-12). En pleine réussite, le musculeux Harris continue sur sa lancée puisqu’il inscrit 14 pts dans le 1er quart-temps et permet à Nancy de mener de 8 longueurs au terme du 1er quart-temps : 25-17.

Un avantage qui va monter à +12 (29-17) dès le début du 2ème quart-temps puisque les joueurs d’Alain Weisz démarrent sur un 4-0. Agacé par l’arbitrage, l’entraîneur parisien Greg Beugnot se voit ensuite infliger une faute technique qui offre l’opportunité aux Lorrains d’encore augmenter leur avance (34-19). Les Parisiens doivent reserrer leur défense et c’est ce qu’ils tentent de faire en augmentant leur intensité. Un 8-2 leur permet de réduire quelque peu l’écart (36-27). Un différentiel de 9 pts que l’on retrouve à la pause : 43-34.

Sûrement remontés dans les vestiaires par Greg Beugnot, les Parisiens reviennent sur le parquet avec beaucoup de volonté. Une volonté qui paie avec 3 paniers inscrits par Daniel Ewing et Blake Schilb et qui rapproche le PL à 3 longueurs de leur hôte (43-40). Il faut attendre plus de 3 minutes pour voir le SLUC et Paul Harris trouver le chemin du filet pour la première fois dans la 2ème mi-temps. Paris-Levallois reste cependant au contact grâce à l’efficacité de ses 2 extérieurs américains, Blake Schilb et Daniel Ewing, ce dernier se montrant redoutable à 3 pts avec notamment 3 paniers primés dans ce 3ème quart-temps.

Mais, en plein doute depuis de longues semaines, le shooteur lorrain Austin Nichols retrouve de bonnes sensations au meilleur moment et son adresse permet à Nancy de disposer d’une avance confortable après 30 minutes de jeu : 65-54 après un shoot énorme de Paul Harris à plus de 9 mètres.

Les joueurs de la capitale entament de la meilleure des manières cette dernière période avec 6 points d’entrée inscrits par Elton Brown et Andrew Albicy. Une nouvelle fois, le PL se rapproche de Nancy mais le SLUC parvient toujours à conserver un avantage même léger au tableau d’affichage avant de donner un coup d’accélérateur pour se donner un peu plus d’air. Et le scénario se répète dans cette dernière période puisque la formation dirigée par Alain Weisz inflige un 11-1 sous l’impulsion d’un Marcus Banks incisif.

Avec 15 points d’avance, le SLUC ne sera plus inquiété par le Paris-Levallois qui n’aura pas su trouver les clés pour contrarier le collectif lorrain et aura encore laissé échapper trop de points sur la ligne des lancers-francs.

Rendez-vous mardi soir à Strasbourg pour les Nancéiens qui disputeront au Rhénus le premier match de leur demi-finale.