mardi 12 décembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Semaine des As : Analyses, impressions et réflexions

Semaine des As : Analyses, impressions et réflexions

mercredi 24 février 2010, par Jean Galle

La Semaine des As est devenue l’événement incontournable du basket Français par à la fois la difficulté à pronostiquer le vainqueur et par la qualité de l’organisation.

Beaucoup plus que les finales de Coupe ou du championnat de France qui attirent les clubs et villes concernés donc les supporters, la semaine des As est l’occasion de retrouvailles des ex joueurs, (es) internationales ou pas, dirigeants(es), entraineurs masculin et féminin qui ont marqué leur époque.

L’occasion de parler du passé mais aussi de l’évolution de notre sport, dans sa globalité mais aussi des transformations des philosophies, des comportements, des règles et des projets.

JPEG - 65.3 ko
Aymeric Jeanneau
Photo : Gaëlle Louis

Notre sport fait encore partie des disciplines où le mot « respect » a encore un sens. Il n’y eu aucun débordement de la part des supporters de l’ASVEL qui jouaient à domicile et qui auraient pu être « trop chauds ». Bien au contraire, capable d’applaudir les belles actions et d’apprécier la qualité du basket proposé, un public connaisseur.

Certes l’Astroballe n’est pas encore, comme pouvait l’être le temple de l’ancienne salle de l’ASVEL cours Emile Zola la fameuse salle Raphaël DE BAROSS, mais lors de cette finale le public a été un véritable sixième homme pour son équipe et l’a portée vers la victoire !

L’accueil fut de qualité et l’organisation à la hauteur de l’événement donc bravo et merci.

Une bonne couverture télévisuelle grâce à Sport + et son équipe de commentateurs Jacques Monclar et David Cozette, sans oublier la presse écrite et l’ensemble des médias.

Autres points importants pour notre futur, la mise en valeur de quelques « jeunes » joueurs Français qui s’illustrèrent :

Leloup de Vichy, Séraphin de Cholet, Lacombe et Fofana de l’Asvel.

LES MATCHES

Jeudi 1/ 4

ROANNE 90 - NANCY 68 : C’est avec un meilleur visage que Roanne aborde ce premier match face à Nancy totalement absent des débats.

Le coach JDC avait retrouvé le sourire car son équipe jouait comme il aime.

ASVEL- BCM GRAVELINES : 55 -53

Une qualité de jeu du niveau régional, un nombre impressionnant de balles perdues, une adresse aux lancers francs digne d’un match en plein air (des années 50) inadmissible de la part joueurs professionnels qui ont des conditions idéales pour réaliser de bonnes performances (Entrainements journaliers, ballon, panier, salle etc.)

L’ASVEL trouva en Campbell l’homme clef de la victoire qui, grâce son panier à 3 pts, fit pencher la balance côté Villeurbanne.

Malgré cette victoire tirée par les cheveux, très peu de supporters auraient parié un euro sur les chances des Villeurbannais de « gagner le tournoi des As » !

Vendredi 1/4

Le MANS- VICHY : 93 - 97 Après prolongation

Une équipe de Vichy fidèle à son jeu offensif et défensif basé sur un excellent collectif et une volonté qui fait plaisir à voir les joueurs de l’Allier vont arracher une victoire méritée sur des Manceaux qui semblent au bout du rouleau, la prolongation leur sera fatale.

Le travail de JL Borg porte ses fruits et, malgré les moyens un peu courts, ce club démontre depuis des années qu’avec des hommes de valeur il est possible de renverser des montagnes.

ORLEANS 71 - CHOLET 64

Favori du tournoi, Orléans a répondu présent face à cette équipe de Cholet qui est toujours un adversaire difficile à museler par les différente facettes que peut développer un certain nombre d’options.

L’équipe de Cholet étant un peu moins performante qu’il y a quelques temps, certains joueurs semblent un peu dans le « trou » et donc les résultats de l’équipe s’en ressentent, mais grâce à leurs bases défensives les Choletais arrivent à tenir, mais s’inclinent, de peu certes, le coach Kunter ne pouvant que le constater.

Orléans qui est l’équipe en forme du moment qui ne permet aucune baisse de régime car elle exploite très rapidement ce moment pour créer un écart qui en général est irréversible, ce fut les cas dans ce match.

Samedi Demi-finale

ASVEL 82 - ROANNE 73

Des Villeurbannais ,avec un tout autre visage et des choix tactiques intéressants et une efficacité plus importante de trois joueurs clefs, un mental requinqué, une défense plus physique et plus agressive, même si à la fin du troisième quart il n’y avait qu’un seul point d’écart 56/55 en faveur des Lyonnais.

En effet, Roanne luttait avec beaucoup de brio et de volonté essayant de repousser l’échéance le plus longtemps possible, JD Choulet multipliant les rotations, mais il fallu se rendre à l’évidence le dernier quart fut fatale à son équipe qui retomba dans quelques travers qui furent payés comptant, un panier à 3pts de Campbell pour clouer le sort du match, il était clair que l’Asvel n’était plus la même équipe.

VICHY 67 - ORLEANS 82

Très bon match avec du collectif, des exploits individuels, trois quart-temps avec un score hyper serré 60/56 donc + 4 pour Orléans au début du quatrième quart, les Vichyssois ne lâchant rien.

Le jeune Leloup, jouant les yeux dans les yeux avec les défenseurs d’Orléans, permit à son équipe de croire que l’exploit de la veille contre les Manceaux allait recommencer.

Orléans étant actuellement au meilleur de sa forme, évoluant dans une « confiance » qui rend les choses plus faciles et plus efficaces, les joueurs de l’Allier ne purent que s’incliner avec les honneurs !

Dimanche FINALE

ASVEL 70 - ORLEANS 69

Un début de match de rêve pour l’Asvel 15 à 5 après 7 minutes, un premier TM pour recadrer ses joueurs et revenir dans le match (15/12) et un départ en fanfare des Orléanais et une domination nette et sans bavure des joueurs de Philippe Hervé qui avait confié les clefs du coffres à Laurent Sciarra auteur de 10 passes décisives et orchestrait son équipe d’une mains de maître les Villeurbannais venaient d’encaisser un 27 à 16 , la MT était sifflée sur le score de 39-31 pour Orléans.

Il paressait évident que le favori allait gagner ce match, donc le tournoi tant il semblait facile ! Dès le début du troisième quart, les villeurbannais montèrent leur agressivité défensive, vraiment à la limite du tolérable ce que Jacques Monclar signala à l’antenne de Sport+, réflexion qui est totalement partagée par pas mal de techniciens ce qui est également mon avis et que les arbitres auraient dû stopper.

Malgré cela, Orléans était toujours en avance à la fin ce troisième quart 51 à 46.

Le quatrième quart démarra sur les mêmes bases et plusieurs actions dans lesquelles l’engagement des joueurs était au maximum, il était certain que le sort du match allait se jouer sur quelques détails (balles perdues, LF ratés, fautes évidentes que les arbitres oublient etc...)

Eric Campbell, comme dans les deux précédents matches, marqua un trois pts qui scella la victoire de son club.

La pression du public fut énorme et permit à Vincent Collet et son équipe de remporter le seul trophée qui manquait au formidable palmarès de ce club mythique qu’est L’ASVEL.

Les joueurs et les coaches se serrent la main, les uns étaient radieux et les autres très tristes. Mais il fallait un vainqueur cela aurait très bien pu être ORLEANS, l’évaluation leur donnant un avantage de 85 à 76.

Un très bon tournoi 2010, vivement celui de 2011 !