dimanche 21 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > SDA’08 : Cholet remporte les As face à un Vichy fatigué

SDA’08 : Cholet remporte les As face à un Vichy fatigué

dimanche 10 février 2008, par Christophe Blandin

Trop émoussée physiquement, la Jeanne d’Arc de Vichy n’aura pas trouvé les ressources nécessaires pour lutter face à la solide formation choletaise. Déjà très convaincant face à Roanne puis face à l’ASVEL en demi-finale, Cholet Basket a fait plus que confirmer durant cette finale qu’il aura menée de bout en bout. Dominateurs aux rebonds, aggressifs en défense, les Choletais se sont donc imposés dans les grandes largeurs et remportent cette édition 2008 de la Semaine des As, le premier titre du club des Mauges depuis la victoire en coupe de France en 1999. Après avoir été élu MVP du All Star Game, Nando De Colo remporte le titre de meilleur joueur de cette Semaine des As. Et il pourra confirmer son talent en coupe ULEB la saison prochaine puisque Cholet a dans le même temps gagné son ticket pour la seconde compétion européenne.

Le début de rencontre est équilibré entre les 2 formations, chacune répondant à l’autre en attaque. Si Cholet trouve plusieurs joueurs pour alimenter la marque, la JA Vichy s’en remet à son ailier William Gradit qui inscrit les 6 premiers points de son équipe. La JA Vichy connaît ensuite un gros trou noir se montrant maladroite en attaque face à l’aggressive défense choletaise. La formation des Mauges, dominatrice aux rebonds et emmenée par un très actif Tony Dobbins, en profite pour infliger un 9-0 à son adversaire et creuser un premier écart conséquent au tableau d’affichage (6-16). L’ailier auvergnat Prosper Karangwa trouve enfin la faille dans la défense choletaise pour mettre fin à la bonne série choletaise. Ce 1er quart-temps très défensif s’achève sur un tir primé d’Alexis Rambur pour porter le score à 11-18 en faveur du CB.

Le match se poursuit sur des bases défensives, la JAV se montre toujours maladroite (8 sur 36 après 20 minutes de jeu) à l’image de son meneur américain Jimmal Ball (-4 d’évalution) alors que Cholet cumule de nombreuses pertes de balle (15 à la pause). Le spectacle offensif est ainsi très pauvre au cours de ce 2ème quart-temps qui s’achève sur le maigre score de 6 à 9 en faveur de Cholet qui rejoint ainsi les vestiaires avec une avance de 10 pts (17-27, et oui c’est bien le score à la mi-temps...). Présentant un pourcentage d’adresse de 50 % et largement dominatrice sous les panneaux (26 rebonds à 12), la formation choletaise doit regretter ses 15 pertes de balle à la pause, sans quoi elle aurait pu bénéficier d’une avance plus conséquente.

Au retour des vestiaires, rien ne change pour une JAV toujours aussi maladroite. Avec un percutant Steed Tchicamboud à la baguette, Cholet en profite alors pour signer un 11-0 et s’envoler au tableau d’affichage (17-38). C’est Jimmal Ball qui stoppe la série choletaise en trouvant enfin la mire. Mais Cholet poursuit ses efforts et porte son avantage à +23 (23-46) grâce notamment au jeune intérieur Alan Wiggins auteur également d’un gros travail défensif. Seule ombre d’espoir pour la formation auvergnate, le 6-0 qui clôture ce 3ème quart-temps (29-46) et leur donne encore un maigre espoir de revenir.

Mais le début de la dernière période confirme que ces espoirs semblent vains. Incapables de trouver le chemin du panier, les Vichyssois ne peuvent que laisser les Choletais filer vers la victoire. Epuisés physiquement après avoir disputé 2 matches pleins d’intensité, avec une rotation bien plus courte que celle de Cholet, les joueurs de Jean-Louis Borg n’avaient plus les moyens pour lutter dans cette finale. Les joueurs des Mauges pouvaient ainsi dérouler dans cette dernière période et l’entraîneur turc de Cholet Basket, Erman Kunter, faire participer l’ensemble de son banc à la fête. Le buzzer retentissait sur le score de 40 à 67 laissant les joueurs des Mauges célébrer leur victoire. Cholet Basket remportait donc cette édition 2008 de la Semaine des As, son premier titre depuis sa victoire en Coupe de France 1999.