lundi 24 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > ProA : Ivan McFarlin à Orléans

ProA : Ivan McFarlin à Orléans

dimanche 26 août 2007, par Aurélien Hipp

Aux styles bien différents des deux joueurs, les supporters orléanais ne risquent pas de s’y méprendre. Mais après avoir applaudi BJ McFarlan en ProB, l’EO45 va apprendre à connaître Ivan McFarlin, pivot US déjà passé par la France voici deux ans.

Ivan McFarlin (25ans, 2m03) avait réalisé à la fin de la saison 2005-2006 un saut d’une ampleur qu’on pensait à peine possible. En effet, après ses 16.4pts 9.9rebds avec la JSF Nanterre, le garçon avait signé aux...Sixers et s’était permis le luxe d’évoluer aux côtés de Webber, Iverson et autres Dalembert durant la pré-saison (et notamment sous les yeux de Basketinfo lors du NBA Europe Live à Cologne). Si son rêve passa très vite (après 11 matches dans la grande ligue, il effectua finalement la saison à Besiktas), l’ancien étudiant d’Oklahoma State l’aura au moins touché de près et de toute façon, comme tous ses compatriotes, il n’a certainement pas dit son dernier mot à ce sujet.

Il était temps qu’il arrive, car les supporters orléanais, à 1 mois de la reprise, se demandaient bien qui allait peupler leur raquette. L’arrivée d’Ivan McFarlin leur offre la présence d’un joueur très offensif, extrêmement vif près du cercle et capable de faire des cartons statistiques en ProB voici deux ans, laissant le souvenir d’un joueur capable d’emballer un compteur avant que le coach adverse n’ait eu le temps de demander son temps-mort.

Il aura continué son apprentissage du haut-niveau européen en Turquie l’an passé (14.5pts 5rebonds en 2 matches de coupe ULEB, 6.9pts et 6.4rebds en championnat), pour se retrouver cette année dans notre ProA et former un duo complémentaire avec les recrues Ahmet Gueye et Fred Adjiwanou,aux profils plus défensifs en attendant peut-être un dernier larron pour boucler l’effectif.

Avec de l’expérience en plus par rapport à son année rookie francilienne, le joueur devrait passer son essai de 10 jours et finir de convaincre Philippe Hervé, qui a remarqué le joueur à la Summer League de Las Vegas.