lundi 11 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Une 24e journée un peu folle...

Pro B : Une 24e journée un peu folle...

dimanche 13 avril 2003, par Aurélien Hipp

Peu de chances étaient accordées à Epinal (qui jouait à Besançon) et Châlons (à Reims) de contrecarrer les intentions des deux équipes de tête. Spinaliens et Châlonnais ont donc créé la surprise, et outre leurs propres desseins, favorisent celui de Rueil, qui rejoint Besançon à la seconde place.

Reims-Châlons 77-83

Rien ne va plus à Reims, qui semble avoir du mal à gérer la pression. C’est la deuxième défaite à domicile (après Epinal) pour un RCB qui heureusement a accueilli avec plaisir la nouvelle de la défaite du BBCD. Les châlonnais pensent avoir fait leur meilleur match de la saison, il fallait bien cela pour remporter ce derby. Prochain match pour Reims, un déplacement délicat à Mulhouse, qui reste sur 4 victoires consécutives.

St Etienne- Evreux 109-90

Le renouveau ébroïcien est uniquement valable à domicile. Si Rashad Phillips permet à l’ALM de marquer 90pts par match en moyenne depuis quelque temps, il n’a pas permis de résoudre le problème défensif. 109 pts encaissés, c’est beaucoup trop chez un concurrent direct pour le maintien. Et dire qu’Evreux menait à la mi-temps...

Maurienne-Mulhouse 78-81

Cette équipe mulhousienne a du coeur, et le prouve une fois de plus. Privée au dernier moment de Castano(angine), c’est une rotation à 6 professionnels qui est venue à bout de Maurienne, toujours accrocheuse dans sa salle. Le FCM en tête pendant les 3/4 du match a su résister à la poussée de fièvre savoyarde (65-60 au début du 4e QT). A noter le gros coup de bourre d’Ekanga actuellement (21,2 pts depuis 4 matches).

Beauvais-Orléans 100-103

Bourg l’avait fait en ProA, voila Beauvais qui réalise cette "performance" en ProB. 10 défaites de suite, dont cette dernière ô combien cruelle face à un concurrent direct pour le maintien !! On ne sait quel doit être l’état d’esprit des hommes de Jerry Line qui vont maintenant à ... Brest, rien que ça !

Besançon-Epinal 83-88

Enorme match d’Epinal, qui a su profiter des carences d’un BBCD fébrile. Mais la grosse perf des Vosgiens est justement d’avoir fait douter la machine bisontine, en ayant laissé passer l’orage (N’Kembe, Shumpert) lors du 3e QT. N’Kembe et Shumpert justement sont complètement invisibles pendant le money-time, laissant Tailleman et Boughedir tuer le match. "Nous n’avons d’autre choix que de regarder Reims et d’espérer (amicalement) une défaite de leur part", déclarait Erwan Bouvier ce midi sur France 3.

Clermont-Brest 93-81

Quelle deuxième partie de saison pour Demba M’Bengue, auteur de 19pts 16 rebonds. Dans l’ensemble une grosse performance offensive pour Clermont, drivé par Doug Gottlieb (11pts 8 passes). Rageant pour Brest, qui est légèrement décroché du groupe de prétendants en playoffs.

St Quentin-Nantes 94-87

Une autre rotation à 6 pros qui tourne parfaitement. 118 d’évaluation pour SQBB, qui a eu tout de même un peu de mal à se défaire de l’Hermine. Logique avec une rotation limitée, mais logique aussi que Nantes défende sa peau et tente de sauver ce qui peut l’être. Un nouvel exploit collectif pour les Axonais, 31 passes décisives pour toute l’équipe !!

Antibes-Rueil 92-100

LA bonne opération de la journée... Seule équipe du Top 3 à s’imposer, Rueil revient à hauteur de Besançon et reçoit... le BBCD samedi prochain dans un match qui vaut de l’or. Un Kirksay encore une fois impressionnant (35 d’éval) qui rend inutile les 36 d’évaluation d’Ostrowski !