samedi 22 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Trazel Silvers de retour à Reims

Pro B : Trazel Silvers de retour à Reims

mardi 13 novembre 2007, par Christophe Blandin

Relégué en Pro B l’été dernier, actuellement relégable en N1, le club de Reims effectue un début de saison très laborieux. Pour relancer sa formation, le GM/coach du RCB, Laurent Gaudré, a choisi de se séparer de son intérieur lituanien Valdas Kaukenas, loin du rendement attendu, et de faire revenir au club l’expérimenté ailier Trazel Silvers (1,96 m, 35 ans). Ce dernier retrouvera en Champagne Nick Bradford qui fut déjà son coéquipier au RCB lors de la saison 2005-2006. Bradford devrait basculer sur le poste 4 laissant ainsi Silvers évoluer à l’aile.

Bien connu en France, le natif de Boston est en effet passé dans 10 clubs différents de l’Hexagone et a connu tous les niveaux de compétition. A sa sortie de l’université d’East Tennessee en 1994, Silvers n’est pas drafté et rejoint alors l’équipe mythique des Harlem Globe Trotters. Mais les matches d’exhibition n’ont rien à voir avec la vraie compétition.

Ainsi, Silvers fait sa première apparition en France dans le nord à Escaudoeuvres en Nationale 2 durant la saison 1996-97. Auteur d’une grosse saison (29,6 pts à 52,6 %), Silvers part la saison suivante dans le club de Valence-Condom toujours en Nationale 2. Après une nouvelle bonne saison (22,2 pts à 53,4 % et 7,0 rbs), Silvers signe pour la saison 1998-1999 à Saint-Quentin pour la première saison de Nationale 1. Avec un Silvers toujours aussi solide (20,5 pts à 48,5 % et 8,0 rbs), le SQBB va gagner son ticket pour la Pro B. Avec ses bonnes prestations, Silvers rejoint également la Pro B mais sous le maillot de Bourg-en-Bresse. Même s’il éprouve plus de difficultés à ce niveau (16,0 pts à 47,1 %), Silvers va une nouvelle fois permettre à son équipe de rejoindre le niveau supérieur, à savoir la Pro A.

Non conservé par les bressans lors de l’été 2000, Silvers trouve alors refuge à Liège en D2 belge. Il ne restera cependant pas longtemps en Belgique puisqu’il revient au cours de la saison 2000-2001 en France pour une pige de 3 matches à Montpellier (17,7 pts à 44,4 % et 8,0 rbs). Silvers se rappelle ainsi au bon souvenir des dirigeants français et Golbey-Epinal décide de faire appel à ses services au mois de janvier pour faire face au départ de Willie Farley. Mais Silvers ne va pas se montrer à la hauteur de ses précédentes prestations puisque ses stats sont clairement en baisse : 12,3 pts à 43,0 %, 5,0 rbs et 3,5 pds en 32 min.

Coupé avant les playoffs par l’ASGE au profit du meneur Saddi Washington, on retrouve Silvers lors de la saison 2001-2002 à Saint-Etienne. Auteur d’une très bonne saison saison (19,7 pts à 46,7 %, 5,7 rbs et 2,9 pds en 33 min), Silvers a permis à la formation stéphanoise de se maintenir. Silvers avait ainsi scoré la bagatalle de 40 pts sur le parquet de ...Reims. Les dirigeants du RCB s’en sont donc rapidement rappelés et ont choisi de faire confiance à cet ailier expérimenté pour la saison 2002-2003. Et Silvers les remerciera en aidant le club champenois à obtenir son billet pour la Pro A : 15,3 pts à 47,7 %, 4,6 rbs et 2,7 pds en 28 min.

La saison suivante, Silvers avait débuté la saison avec l’Hermine de Nantes mais avait été remercié et remplacé par Shaun Fein après 17 matches disputés sous le maillot nantais, les dirigeants de l’Hermine estimant que Silvers n’avait pas l’apport escompté : 15,8 pts à 42,3 %, 4,0 rbs et 4,1 pds en 33 min. Silvers avait ensuite rebondi du côté de Rouen où il avait permis au SPOR d’obtenir son accession en Pro A au terme d’une saison 2004-2005 réussie : 16,1 pts, 3,8 rbs et 2,5 pds de moyenne en 33 matchs.

Non conservé par la formation normande, Silvers évolue cependant en Pro A la saison suivante avec Reims où il effectue ainsi son premier retour. Auteur de bonnes prestations (10,3 pts et 2,9 rbs), Silvers termine cependant sa saison en mars 2006 du fait d’une rupture du tendon d’Achille et est alors remplacé par Donta Richardson.

Naturalisé la saison dernière, Silvers s’était alors engagé en faveur de Saint-Quentin. Dans l’Aisne, Silvers aura réalisé une saison moyenne (12,5 pts à 40,6 % et 3,0 rbs) qui se sera cependant achevée par une participation aux demi-finales de Pro B.

Expérimenté, joueur complet, bon défenseur, Silvers apportera plus de garanties sur le secteur extérieur au coach Laurent Gaudré. Avec Bradford repositionné en ailier fort, la raquette rémoise devrait ainsi bénéficier d’un potentiel offensif plus intéressant que précédemment.

- La fiche de Trazel Silvers