lundi 21 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B – St Etienne : Franck Le Goff en interview

Pro B – St Etienne : Franck Le Goff en interview

jeudi 31 octobre 2002

Revenu en France après une saison passée au Liban, le nouveau coach de St Etienne nous présente ses choix et ses attentes...

Fred : A seulement 31 ans, tu as déjà connu la Pro A (comme assistant), la Pro B, le Luxembourg, le Liban, considères-tu qu’un jeune coach se doit de « bouger » pour engranger un maximum d’expérience avant de se « poser » ?

Franck Le Goff : Je pense que tout entraîneur est perpétuellement à la recherche de choses nouvelles. Il faut « bouger » quand on en a l’opportunité mais je ne pense pas que ce soit une nécessité, que l’on soit « jeune » coach ou pas !!

Fred : Peux-tu rapidement nous parler de ta saison passée ?

Franck : J’ai donc entraîné une équipe de 2ème division libanaise ce qui équivaut au niveau de bas de tableau de Pro B et au haut de tableau de N1. J’ai repris l’équipe après 5 journées, nous avons fini 1ers sur 14 puis nous avons fait des play-offs en demi-finales contre les 4èmes puis en finale contre les seconds. (3-0 3-0)

Fred : Tu as pris en main St Etienne qui sort d’une saison en dent de scie et dont on a tendance à dire : aurait pu mieux faire. Tu comptes beaucoup mieux faire ?

Franck : Je ne me permettrai pas de juger les résultats de l’année dernière car je n’étais pas dans le club. Je dirai seulement que cette année il y a 7 nouveaux joueurs plus un nouvel entraîneur donc une nouvelle année et forcement de nouvelles ambitions.

Fred : Tu t’appuies sur un groupe jeune, quels seront les leaders naturels ?

Franck : Ils sont ceux qui connaissent le club depuis 3 ans : Steeve Jallabert, Pascal Perrier-David et George Philips. Après, un joueur comme Bradley peut nous apporter beaucoup grâce à son vécu universitaire ainsi que Mike Martin grâce à sa hargne.

Fred : Michael Martin a été très intéressant en préparation, la bonne surprise stéphanoise ?

Franck : Je pense que Mike a toutes les qualités pour nous aider à élever notre rythme défensif et notre jeu rapide. Il ne fait du basket que depuis 7 ans et veut absolument progresser le plus vite possible. Avec cet état d’esprit il oblige les autres à le suivre dans la même direction et c’est un peu notre moteur.

Fred : Avec aucun joueur à plus de 2.02m, la confrontation avec les « gros » du championnat risque d’être rude ?

Franck : Oui effectivement elle l’est mais nous possédons d’autres qualités qui sur la durée devraient nous faire oublier notre manque de taille.

Fred : Attends-tu de Pat Bradley, une saison à la Shaun Fein à Nantes la saison passée ?

Franck : Oui tout à fait, il en a les capacités même si Pat est plus petit et d’ailleurs je fais toujours le même constat à chaque match : il est aussi craint que Fein !!

Fred : Au cours des quatre derniers passages en Pro B, St Etienne n’a jamais dépassé la 12ème place, le football ferait-il une ombre trop importante au club (en terme de budget) pour viser plus haut ?

Franck : Je ne pense pas que le foot fasse une ombre au basket car de toute façon le foot existera toujours à St Etienne. La mairie est derrière le basket car il y a de la place pour les deux sports. Il faut simplement évoluer progressivement au classement pour que le budget augmente.

Fred : Quels sont tes favoris pour le titre et pourquoi ?

Franck : Rueil, Mulhouse, Besançon, Châlons, ce sont toutes des équipes avec un effectif complet qui double tous les postes et surtout avec beaucoup d’expériences.

Fred : St Etienne en play-off, possible ?

Franck : Surprise !!!!!!!!

Franck : Je voudrais rajouter 3 choses importantes :

- 1) Remercier le club des supporters pour leur soutien lors des matchs ainsi que les bénévoles du club.

- 2) Remercier Louis Jean pour tout ce qu’il m’a apporté

- 3) Soutenir le coach du stade de Vanves (N2)

Fred : Merci Franck.

Franck : Merci beaucoup Fred.