lundi 27 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Saint-Quentin dans la tourmente

Pro B : Saint-Quentin dans la tourmente

vendredi 17 avril 2009, par Anne-Laure Negro

Avant-dernier avec 36 points, Saint-Quentin tente de sortir des profondeurs. Malheureusement, pour l’instant le capitaine du navire, Germain Castano, n’a pas la barre entre ses mains. Embarqué dans les eaux plus que troubles et sans moyens de faire face à la tempête, le coach saint-quentinois ne peut que compter sur un équipage affaibli.

JPEG - 32.3 ko
Germain Castano
Photo : Xavier Beaurain

« On va finir la saison avec un effectif un peu différent, sans quasiment de joueur intérieur. Le seul intérieur qu’on a, possède « un genou en moins ». On fait avec les moyens du bord. Les joueurs sont là, ils travaillent. Nous allons trouver des solutions pour compenser l’absence de notre vrai 5. »

Du côté de la présidence, on joue à Alice au Pays des Merveilles, « quel souci ?, quel ennui ? » et à la question,« comment allez-vous faire avec un seul intérieur ? » La réponse est un peu surprenante, « nous n’avons pas qu’un intérieur, il y en a un deuxième c’est un poste 3-4 ».
Les tensions au sein du club sont plus que palpables. Sur les sites internets les supporters se déchaînent si bien que certains n’hésitent pas à déclarer que Moustapha N’Diaye est un égoïste et qu’il aurait du laisser sa place à son pigiste médical, Christophe Humbert. Là dessus, Germain Castano est intransigeant : « Non, non. Je l’ai déjà dit à la presse et je vais le répéter. La situation actuelle du club, elle est en aucun cas la faute de Moustapha N’Diaye. Le mec se blesse en début de saison, tout le monde le pleurait. Il se bat tous les jours pour essayer de revenir le plus vite possible. Il est en fin de contrat donc bien sûr qu’il a envie de jouer. Il a envie de montrer à tout le monde qu’il n’est plus blessé parce qu’il n’est plus blessé ! L’erreur n’a pas été là. Il faut arrêter. »

Officieusement, Moustapha N’Diaye a bien failli rester en dehors du navire. Pression auprès des médecins ou pas ? On ne le saura pas ou presque pas. Germain Castano se contentera de répondre, « Euh... je ne sais pas. Je sais seulement que la situation vis-à-vis de Moustapha est étrange. J’ai lu un jour un papier de la Ligue comme quoi Moustapha N’diaye était arrêté jusqu’à la fin de l’année. Voilà. Après le garçon a fait en sorte que tout le monde sache qu’il pouvait reprendre ce qui est tout à fait normal. »

Au final, le club saint-quentinois n’avait pas prévu la carence intérieur-raquette. « Je pense que si on avait anticipé depuis très très longtemps mais bon fallait-t-il encore anticiper, on aurait pu s’arranger pour que Christophe (Humbert) signe chez nous complètement, au lieu de le signer en tant que pigiste tout à fait au début. Il n’aurait jamais fallu le signer en tant que pigiste médical. Aujourd’hui c’est derrière. Là, je n’avais pas à choisir, c’était comme ça ou rien. » souligne le coach.

Les rapports entre Germain Castano et les dirigeants sont froids pour ne pas dire glacés, « je n’ai aucun échange ou rapport avec le manager général. Les joueurs sont un peu fâchés et agacés par tout ce qui a pu se passer. Mon discours est que tant qu’on ne connaîtra pas notre vrai sort, il faudra se battre jusqu’au bout parce que c’est notre métier. J’ai envie de dire pleins de choses mais je veux attendre. J’ai pris de l’affection pour ce club et franchement ce club ne mérite pas cela. »

Le capitaine et son équipage feront tout pour garder le cap de la Pro B et ainsi obtenir la satisfaction de leurs supporters.