jeudi 19 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Première défaite de Brest, Evreux assure sa 2ème place

Pro B : Première défaite de Brest, Evreux assure sa 2ème place

lundi 17 janvier 2005, par Aurélien Hipp

Ca devait arriver un jour... Brest a subi sa première défaite de la saison sur le parquet d’Orléans, et a fini par payer son début 2005 beaucoup plus poussif que la fin de l’année 2004. Evreux de son côté s’est fait peur face à Mulhouse (le score de +19 est légèrement trompeur), tandis que Quimper impressionne face à Rouen.

Les meilleures performances individuelles de la journée sont disponibles en cliquant ici.

Orléans (8-9) / Brest (16-1) : 72-66

76pts inscrits dans le temps règlementaire face à St-Etienne, 71 face à Mulhouse puis 66 à Orléans, Brest n’a plus le même allant offensif en 2005. Après plusieurs succès étriqués (+2 face au SEBC, idem face à Mulhouse, +1 à Beauvais au buzzer), Brest a fini par s’incliner sur le parquet d’Orléans, qui a donc reçu l’Etendard au bon moment. Un match étonnamment défensif entre ces deux formations, marqué également par les maladresses de nombreux joueurs (Waters 2/10, Freeman 1/7 en 10 min, Patterson 1/6 aux lancers). Orléans a pu s’appuyer sur ses ailiers français (38pts pour Aka et Blot) et n’a pas souffert de la partie mitigée fournie par son intérieur US Eric Freeman, qu’il est évidemment impossible de juger sur ce délai aussi court. Sa production face à Mulhouse sera plus riche d’enseignements dans 8 jours.

Wilfried Aka 21pts 6rebds /Adamou 17pts 11rebds 3int 4ast

- Les stats du match

Evreux (13-4) / Mulhouse (11-6) : 97-78

Evreux sort finalement vainqueur de ce match "accordéon" et conforte un peu plus sa 2e place. On croit les espoirs du FCM bien vite enterrés (d’autant plus que les Mulhousiens ont voyagé le jour même et sont arrivés à 17h à la salle) quand l’ALM a réussi à inscrire 55pts à la mi-temps contre 38 à son adversaire. Mais porté par Smith, Porter et Serravalle, le FCM revient et réussit l’exploit d’être revenu (65-65) à la fin du 3e quart-temps. Dans un tel cas, soit Evreux s’effondrait, touché par ce retour éclair, soit s’envolait, puisque le FCM avait logiquement brûlé beaucoup de forces. C’est le 2e scénario qui s’est produit. Les journaux indiquent que l’écart final de 19pts est cher payé, soit. Mais les Mulhousiens ont plié sous l’agressivité ébroïcienne (21 BP, 15 interceptions) et le gros match de Farid Belhimeur (25pts). Les deux équipes semblent à leur place après cette partie.

Farid Belhimeur 25pts 3rebds 4int / A.D. Smith 26pts 6rebds 3ast

- Les stats du match

Antibes (3-14) / Golbey-Epinal (6-11) : 66-92

L’écart final est important, mais s’est creusé dans le 4e quart-temps (15-33). Antibes souffre énormément avec l’absence d’Ostrowski, et la doublette Kresta-Moss ne peut pas tout faire toute seule. Si les performances de Beesley, voire Cherasse sont intéressantes, Bucknall est inexistant depuis quelques matches, le manque de rotations finit par se faire sentir. Antibes reste ainsi englué à la dernière place du classement, mais les nouvelles en provenance de Beauvais sont chaque jour plus rassurantes pour qui joue encore le maintien en ProB. A noter cependant que Laurent Cazalon a réalisé son meilleur match de la saison (24pts à 9/12, 10rebds) et a montré ainsi qu’il pouvait évoluer aux côtés de Jelani Gardner, dont l’intégration selon JP Ludon, "se passe très bien, il est très gentil".

Zach Moss 13pts 13rebds 2co / Laurent Cazalon 24pts 10rebds

- Les stats du match

Nantes (7-10) / Besançon (9-8) : 73-82

Comme souvent à domicile, Nantes réalise une bonne première mi-temps avant de craquer dans la seconde. Ce scénario a déjà été ceux des matches contre Mulhouse ou Golbey-Epinal. L’Hermine a une énième fois souffert de son éternel problème cette saison, à savoir le manque de solutions derrière son excellente paire US. Warren & Jones scorent 47pts sur les 73 de l’équipe. Si l’on ajoute à cela le retour difficile d’Armand Charles (1/7 vendredi), cela fait beaucoup face à une équipe du calibre de Besançon. Même amoindrie (7 joueurs sont rentrés sur le parquet, avec 15 min de temps de jeu cumulées pour le banc), cette équipe a fait son job avec tous les titulaires à 15pts et plus. Besançon revient bien et a annoncé vouloir se renforcer (Condouant ? Mélicie ?). Affaire à suivre donc.

Kendrick Warren 22pts 7rebds 5int 6ast/Tim Mason 16pts 10rebds

- Les stats du match

Aix-Maurienne (10-8) / Charleville (3-13) : 78-67

Victoire logique pour Aix-Maurienne, qui a cependant peiné offensivement face à la défense ardennaise. McFarlan et Lee se partagent une fois de plus la majeure partie des points (38),tandis que Gaillou utilise au mieux son temps de jeu en hausse depuis deux matches. Du côté des nouveaux arrivants, Kris Morlende est maladroit (2/10) mais collectif (5ast), tandis que Vukicevic a été correct avec 14 d’eval en 26 min. Charleville a pour sa part péché au rebond (29 contre 43) et fait trop de fautes (32) pour espérer l’emporter. Mulhouse avait déjà tenté 40 lancers contre l’Etoile quelques semaines plus tôt, par exemple... Le roster très long des promus est une arme qui ne porte que peu ses fruits, les Francis, Tillon, Amet, Norris ne se partageant que 6 pts. En proie à quelques difficultés à domicile en 2004, Aix-Maurienne s’impose ainsi logiquement, avant d’aller à Besançon. En recevant SQBB, Charleville entretiendra encore le faible suspense qui subsiste pour le maintien... sportif !

B.J. McFarlan 20pts 9rebds 3int /Pascal Fleury 7pts 6rebds 4co

- Les stats du match

Quimper (11-6) / Rouen (11-6):73-53

Coup d’arrêt à Quimper pour le SPO Rouen, défait pour la seconde fois en deux déplacements. Après avoir échoué sur le fil à Aix (89-85 AP), c’est carrément une fessée qu’ont reçu les joueurs de Michel Veyronnet, lequel constatait que le seul Edwards à Quimper avait une évaluation supérieure (32) à celle de tout son 5 majeur (30). L’UJAP rejoint ainsi son hôte au classement, ces deux équipes étant en compagnie de Mulhouse et St-Etienne. Puisqu’on ne change pas une recette qui gagne, Quimper a su s’appuyer sur ses points forts : énorme défense et solidité au rebond. Si ces conditions sont remplies, la maladresse aux tirs est moins préjudiciable. Si les deux équipes sont finalement assez semblables, Rouen était réputé plus fringant offensivement. Avec 53pts marqués, une réussite famélique (21/57), l’addition est bien lourde. Quimper n’a toujours pas perdu à domicile, et on se demande bien qui va pouvoir accomplir cet exploit de battre le promu chez lui dans sa petite salle surchauffée !

J.K.Edwards 25pts 14rebds /Jean-Emmanuel Le Brun 17pts 5rebds et William Soliman 16pts 10rebds 2co

- Les stats du match

Angers(3-13) / Saint-Etienne (11-6) : 82-93

Fred Perry et George Philipps ont compilé à eux seuls 64 d’évaluation. Bien aidés par Fellah (16pts 5rebds 6ast) auteur d’un beau duel face à Abbas Sy (20pts 9ast), les deux US ont montré la voie à des stéphanois qui ne perdent plus, si l’on excepte le court revers à Brest. Angers de son côté n’a pas réussi à rééditer les exploits qui ont permis aux joueurs d’Olivier Le Minor de battre Evreux. Tous les joueurs ont été impliqués, seuls Sy et Morton dépassant les 30 minutes. Evreux qui se déplace d’ailleurs à St-Etienne pour le choc de cette 19e journée. Angers de son côté sait que la mission sera quasi impossible à Rouen, qui doit renouer avec la victoire, en ajoutant la manière.

Dwayne Morton 20pts 9rebds 3co /Fred Perry 27pts 7rebds et George Philipps 24pts 9rebds

- Les stats du match

Nanterre (10-8) /Beauvais (5-13) : 99-77

Un match à sens unique, les Beauvaisiens étant menés de 13pts dès la fin du premier quart-temps. Mais il est déjà appréciable de voir les joueurs se battre sur le terrain, eux qui doivent subir retards de paiements et autres soucis financiers que le club connait actuellement. Ce dernier n’a en effet toujours pas payé son droit d’entrée en ProB, tandis que la LNB affirme être au courant des problèmes du club depuis un an maintenant. Le président René Le Goff préconise même "la cessation de paiement, plutôt que de se mettre la tête dans le sable". Il se pourrait bien qu’à court terme le maintien en ProB soit déjà joué, ce qui fausserait complètement le cycle retour, malgré la bonne foi que les équipes vont afficher. Après Rueil, Beauvais ??
Nanterre a fait ce qu’il fallait faire et s’impose tranquillement. Les playoffs sont toujours en vue.

John Ford 11pts 10rebds 2co / Darnell Williams 15pts 9rebds 4ast et Nils Gouacide 19pts 6rebds

- Les stats du match

SQBB est exempt pour cause de forfait général de l’équipe de Rueil.Son prochain match aura lieu samedi à Charleville pour le compte de la 19e journée.