mercredi 24 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Mehdi Labeyrie à Nantes

Pro B : Mehdi Labeyrie à Nantes

samedi 16 juin 2007, par Christophe Blandin

Après avoir engagé le meneur Régis Boissié puis l’ailier Olivier Bardet, les dirigeants de l’Hermine de Nantes viennent de signer un 3ème joueur français en la personne de l’intérieur
Mehdi Labeyrie (2,03 m, 29 ans). Après avoir longuement évolué en Pro A, le Bordelais rejoint donc la Pro B et le club nantais où il espère se relancer après une saison difficile à Besançon.

JPEG - 77.9 ko
Mehdi Labeyrie
Photo : Yannick Donzé

Sorti de l’INSEP en 1996, Labeyrie a joué à Pau-Orthez, Besançon et Montpellier avant de s’engager avec la Joventut Badalone pour deux saisons. En mal de temps jeu en Espagne, il repasse les Pyrénées en 2003 pour signer à Limoges, alors au bord du gouffre. Il y effectue une très belle saison, tournant à 12,1 points, 4,1 rebonds et 1,2 passes décisives. Il ne trouve pourtant pas de club français la saison suivante et repart en Espagne, cette fois en LEB, à Los Barrios Cadix avant de compléter la rotation villeurbannaise en fin de saison.

Durant la saison 2005-2006, Labeyrie effectue une pige d’octobre à décembre à Bourg où il supplée l’intérieur serbe Branko Sindjelic. Et le Bordelais s’en est sorti honnêtement : 6,5 pts à 37,5 % et 2,0 rbs en 16 min. Au terme de cette pige, Labeyrie avait ensuite fait son retour à Besançon pour y remplacer Antwan Hoard blessé. Après avoir participé activement à la montée en Pro A (11,4 pts à 49,2 % et 3,3 rbs en 24 min), l’ancien vice-champion d’Europe Juniors en 1996 a connu plus de difficultés la saison passée lors du retour de Besançon en Pro A : 5,1 pts à 35,5% et 1,7 rbs en 14 min.

Intérieur mobile pouvant également évoluer à l’aile, Labeyrie est une recrue de choix pour l’Hermine qui pourra ainsi compter sur une base française de joueurs expérimentés. Reste maintenant au coach nantais Antoine Michon à trouver sa paire américaine (un arrière et un pivot) pour achever son recrutement.

- La fiche de Mehdi Labeyrie