lundi 11 décembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Le club des 5 en haut, le club des 5 en bas

Pro B : Le club des 5 en haut, le club des 5 en bas

lundi 23 mars 2009, par Matthias Duchez

Paris cède à domicile et ses quatre poursuivants en profitent pour se rapprocher à trois points. En bas de classement, hormis Quimper qui est condamné, les cinq derniers ont perdu. La logique a donc été respectée ce week-end.

La 25ème journée de Pro B n’a pas dérogé à la règle : plus on avance, plus le championnat devient fou. Symbole du week-end : la victoire de Nantes, transformé depuis plusieurs semaines, sur le parquet du leader parisien. On peut se demander comment cela est possible, surtout quand c’est un Parisien (Jimmal Ball) qui a survolé les débats. 22pts, 7f.p, 9rbds et 6p.d pour 36 d’évaluation. Le meneur américain a tout tenté pour maintenir son équipe en tête. Mais la défaillance aux shoots (4 sur 22 à 6m25) aura été fatale. Nantes ne lâche rien en 2009, et même mené de 10pts à dix minutes de la fin, réussit à faire craquer le leader. Conséquence : l’Hermine conforte sa huitième place, et pourrait bien se retrouver face au P-L en play-offs.

Le leader surpris, c’était l’occasion pour ses poursuivants de revenir un peu plus près. Personne n’a craqué, mais rien ne fut rose. Si Clermont s’est baladé face à la lanterne rouge Quimper 90-72, avec cinq joueurs à plus de 15 d’évaluation (112 au final), Bourg et Limoges ont terriblement souffert. Les Bressans ont joué des coudes dans les dernières minutes pour venir à bout d’Antibes 66-63. Malgré une évaluation inférieure à leurs hôtes (69 contre 76), les hommes de Didier Dobbels ont bien réagi après leur échec parisien. Limoges de son côté, malgré les 30pts d’Alhaji Mohammed et une large domination aux rebonds (48/35), a dû attendre la prolongation pour venir à bout d’une équipe de Saint-Vallier coriace. Callistus Eziukwu a été stratosphérique dans cette rencontre et est largement l’homme du week-end. Il cumule des statistiques ahurissantes : 18pts, 6f.p, 12 rbds, 4 interceptions, 7 contres pour 0 balle perdue !!! Insuffisant malheureusement.

Poitiers a pour sa part fait exploser Saint-Quentin dans le dernier quart-temps et s’impose 90-74 en shootant à 47% à 2pts comme à 3pts.

Les deux autres membres du top 8 ont connu fortune diverse, puisque Charleville s’est imposé à domicile 78-72 face à Boulazac grâce aux 22pts et 10rbds de Brice Vounang, tandis que Saint-Etienne a vu sa série de quatre succès d’affilée à l’extérieur se terminer sur le parquet de Brest 80-70.

Le match le plus tendu a eu lieu au Palais des Sports de Nanterre où les Franciliens ont accroché la prolongation face à Evreux, avant de finalement s’imposer 79-76. Evreux peut s’en vouloir puisque les hommes Rémy Valin ont mené de bout en bout du match. Dans l’ultime rencontre de la journée, Aix-Maurienne a souffert mais a infligé la quinzième défaite lors des dix-huit derniers matchs au Portel. Les Portelois sont en grande difficulté depuis plusieurs mois et ne trouvent plus la solution.

Pour la prochaine journée, c’est encore des duels entre premiers du classement et équipes du bas qui animeront le week-end. Le choc opposera Saint-Etienne et Clermont dans le derby de Rhône-Alpes. Attention aux surprises...