dimanche 22 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : L’exploit stéphanois !!!

Pro B : L’exploit stéphanois !!!

dimanche 23 mars 2003, par Aurélien Hipp

Une seule surprise au cours de cette 21e journée de ProB, mais quelle surprise ! Saint-Etienne inflige à la Breizh team sa 3e défaite à domicile 81-82.

Pour le reste, la logique a globalement été respectée :

Antibes a bien résisté à Châlons, qui encore une fois n’encaisse pas plus de 70pts à domicile. Dommage pour l’OAJLP que Rashard Lee n’ait pas été en réussite à longue distance (0/5). Châlons s’impose 78-70 et peut encore croire aux playoffs.

Privé de son meneur titulaire Régis Racine, Clermont se déplaçait à Rueil sans Doug Gottlieb, pas qualifié.Menant de 12 pts à la mi-temps, le promu cède sur la fin 80-79. Le RAC aura donc fait le doublé cette saison face à Clermont.

Une victoire à domicile, enfin, pour le FCM Basket. Les Mulhousiens qui ont vite trouvé des solutions à la zone ébroicienne se font quelques frayeurs en fin de match, mais résistent finalement sans Citadelle (out avant le match) ni Robisch (blessé au genou avant la mi-temps).88-84 au final pour le FCM, qui plonge encore plus Evreux dans les profondeurs du classement.

Le non-match de Sébastien Jasaron explique-t-il à lui seul le revers de son équipe dans sa quasi imprenable salle Marcel Cerdan ?Malgré le gros match de Gary Chathuant(né en 83), Brest doit plier devant l’homogénéité des stéphanois (5 joueurs à 12 pts et plus).

Facile victoire pour Epinal devant Maurienne. Mourad Boughedir et Chriss Moss(annoncé blessé) se sont promenés et confirment le renouveau spinalien débuté à Mulhouse.A l’arrivée, 17pts d’écart (92-75),provenant essentiellement d’une domination sans partage des locaux au rebond.

Beauvais menait à la mi-temps, montrant ainsi son envie d’en finir avec sa série de 6 défaites consécutives. Mais c’est bien le SQBB qui s’impose une fois de plus dans son "antre",95-85, grâce à Jones (21pts 9 passes) Nicholas(17 pts 17 rebds) et Pons (19pts 11 passes).

Le BBCD a sûrement eu plus de mal que prévu à Orléans qui jouait avec un seul renfort US. La cohésion du groupe sur laquelle misait le coach Tony Mikic a donc fonctionné, puisque les bisontins ont été poussés à la prolongation 101-112.