vendredi 22 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Kerckhof, Plateau, Charles et Soliver à Nanterre

Pro B : Kerckhof, Plateau, Charles et Soliver à Nanterre

mercredi 27 juin 2007, par Christophe Blandin

Suite à sa très belle saison, la JSF Nanterre voit partir la quasi totalité de son effectif et notamment les joueurs cadres puisque seul A’Nsi Lema pourrait rester. Mais le club de la banlieue parisienne a rapidement réagi et a d’ores et déjà officialisé la signature de 4 joueurs pour la saison prochaine. Le poste de meneur sera ainsi confié à la paire française Arnaud Kerckhof (1,93 m, 23 ans) - Etienne Plateau (1,87 m, 21 ans). A l’arrière arrive le dominicain du SLUC Nancy, Ricky Soliver (1,90 m, 23 ans), alors que les ailes seront occupées par l’ailier guyanais Armand Charles (1,95 m, 24 ans) en provenance de Nantes.

JPEG - 50.1 ko
Arnaud Kerckhof
Photo : Xavier Beaurain

Natif de Calais, Kerckhof a été formé au BCM Gravelines. Considéré comme l’un des grands espoirs du club maritime, Kerckhof n’aura cependant jamais pu s’imposer au sein de l’effectif pro du BCM tout comme un autre ancien grand espoir du club, Tahirou Sani. All Star Espoir en 2003, Kerckhof a également été sélectionné en équipe de France Juniors puis -20 ans.

Doublure de Laurent Sciarra durant la saison 2004-2005 (2,3 pts à 52,2 % et 1,0 pds en 10 min), Kerckhof évoluait la saison suivante en rotation derrière le meneur américain Tyson Wheeler puis son pigiste David Bailey. Dur dans ces conditions de trouver du temps de jeu : 1,9 pts à 50,0 %, 1,7 rbs et 1,2 pds en 11 min.

Ce meneur de grande taille pouvant également évoluer au poste d’arrière avait donc choisi la Pro B et Châlons pour obtenir davantage de responsabilités. Avec l’ESPE, Kerckhof a réalisé une belle saison en étant une des révélations françaises de Pro B : 9,6 pts à 44,7 %, 3,9 rbs et 4,1 pds en 29 min.

Bon shooteur, à la conduite de balle sûre, Kerckhof devrait être le meneur titulaire de la JSF avec Etienne Plateau en rotation.

- La fiche d’Arnaud Kerckhof

Originaire de Normandie, Plateau est d’abord passé dans les rangs de Caen avant d’être repéré et d’intégrer ainsi le Centre Fédéral. Après 3 saisons passées dans la pépinière de champions de la FFBB, Plateau a ensuite opté pour la JDA Dijon en 2004 afin de faire ses débuts en professionnel. Après avoir remporté une médaille de bronze au championnat d’Europe Juniors en 2004, Plateau espère gagner des minutes avec l’effectif pro du club bourguignon. Mais les minutes sont chères et Plateau, s’il prend part à la majorité des rencontres, doit se contenter de brefs passages sur les parquets de Pro A : 1,3 pts à 25,6 % et 0,6 pds en 7 min. La saison 2005-2006 est un remake de la saison précédente. Etre la doublure de Laurent Sciarra ne laisse que peu de miettes : 1,3 pts à 17,8 % et 0,7 pds en 8 min. Pour briller, Plateau doit alors se rabattre sur la formation Espoirs de la JDA avec qui il remporte le Trophée du Futur : 14,3 pts à 42,0 % et 3,9 pds en 29 min.

Pour acquérir de l’expérience, Plateau a donc logiquement rejoint la Pro B la saison passée et le club de Mulhouse. En Alsace, Plateau aura démontré un potentiel intéressant pour un joueur de tout juste 21 ans en partageant le poste de meneur avec Fred Minet : 7,6 pts à 40,7 %, 2,9 rbs et 3,4 pds en 28 min.

Bon shooteur (37,0 % à 3 pts avec le FCM), doté d’une bonne vision du jeu, Plateau est un meneur promis à un bel avenir s’il poursuit sa progression. Avec la JSF, il devrait être la doublure d’Arnaud Kerckhof mais pourra également évoluer à l’arrière en relais de Ricky Soliver.

- La fiche d’Etienne Plateau

Passé par le centre de formation de Cholet après avoir été repéré en Guyane, Charles avait ensuite rejoint le club voisin de l’Hermine de Nantes pour débuter sa carrière professionnelle. Arrivé en 2002 sur les bords de la Loire, Charles aura disputé 5 saisons consécutives en faveur du club nantais et aura connu une progression linéaire année après année. Peu utilisé lors de la saison 2002-2003 (2,3 pts à 41,9 % et 1,7 rbs en 11 min), Charles devient un élément moteur de la rotation nantaise la saison suivante : 4,9 pts à 45,2 % et 2,2 rbs en 16 min. Malgré les résultats décevants de l’Hermine, Charles démontre encore des progrès lors de sa 3ème saison à Beaulieu : 7,0 pts à 44,0 % et 2,1 rbs en 17 min. Sa meilleure saison en Pro B intervient en 2005-2006 où il devient titulaire tout en permettant à l’Hermine d’obtenir un maintien plutôt aisé : 10,9 pts à 41,2 % et 5,6 rbs en 27 min.

La saison passée, Charles a connu une saison plutôt difficile tout comme l’Hermine relégable sportivement. Victime de la concurrence de Jelani Gardner sur la 2ème moitié de la saison, le Guyanais n’aura pas eu le rendement escompté : 8,9 pts à 41,2 % et 3,1 rbs en 24 min.

En rejoignant Nanterre, Charles rejoint une formation plus ambitieuse où il devra se faire sa place. Très athlétique, Charles devra gagner en rigueur et en constance sur son shoot pour s’imposer parmi les meilleurs ailiers français de Pro B.

- La fiche d’Armand Charles

JPEG - 55.5 ko
Ricky Soliver

Originaire de New York, Soliver est passé par le lycée d’All Hollows avant d’intégrer la fac locale d’Iona où il a effectué l’intégralité de son cursus NCAA. Dès sa première saison chez les Gaels, en 2001-2002, Soliver a montré de solides dispositions et a ainsi fait plusieurs apparitions dans le cinq de départ de sa formation : 10,2 pts à 35,5 %, 3,5 rbs et 3,4 pds en 29 min.

Malgré une blessure au pied lors de sa saison sophomore, Soliver a vu ses responsabilités et ses moyennes statistiques augmenter régulièrement chaque année. Lors de la saison 2005-2006, pour ses derniers matches sous le maillot d’Iona, cet américain au passeport dominicain a fait progresser ses chiffres de manière conséquente et a su relever son pourcentage d’adresse à un niveau correct : 16,1 pts à 43,9 % (41,7 % à 3 pts), 5,3 rbs et 4,4 pds en 35 min.

Soliver a effectué ses débuts professionnels la saison passée en prenant la succession de Maurice Bailey au sein du SLUC Nancy. Evoluant en qualité de Cotonou, il n’aura cependant guère répondu aux attentes du staff lorrain et était donc cantonné sur le banc : 3,8 pts à 39,4 % et 2,4 pds en 14 min.

En rejoignant la Pro B, Soliver espère donc se relancer après une saison frustrante en Lorraine. Dans un rôle d’arrière, le Dominicain devrait faire valoir ses qualités de scoreur.

- La fiche de Ricky Soliver