samedi 23 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Ingram, Dondon, Jannel et Wampfler à Bourg

Pro B : Ingram, Dondon, Jannel et Wampfler à Bourg

jeudi 10 juillet 2008, par Christophe Blandin

Après avoir conservé Ludovic Chelle, Garry Chathuant, Charles-Henri Bronchard et Boakai Lalugba, le club de Bourg-en-Bresse, désormais dirigé par Didier Dobbels, a débuté son recrutement avec les arrivées ces derniers jours du meneur américain de Saint-Etienne Justin Ingram (1,88 m, 22 ans), de l’intérieur français de Cholet Stéphane Dondon (2,01 m, 31 ans), du pivot français de Reims Hugues Jannel (2,08 m, 23 ans) et enfin de l’ailier français de Boulazac Jacques Wampfler (1,95 m, 25 ans). Après avoir échoué de peu dans son objectif de remonter en Pro A, le club bressan espère que ses recrues pourront l’aider à retrouver l’élite dès la saison prochaine.

JPEG - 16.2 ko
Justin Ingram

Après être passé par le lycée de Waverly, Ingram a opté pour l’université de Toledo qu’il a donc rejointe pour la saison 2003-2004. Des débuts très réussis puisqu’il est élu "All-MAC Freshman of the Year" grâce à une belle ligne de stats : 10,0 pts, 3,0 rbs et 3,6 pds. Il confirme la saison suivante et permet aux Rockets de remporter la saison régulière de leur conférence : 9,3 pts, 4,0 rbs et 3,2 pds. Durant son année junior, il fait largement progresser sa ligne de stats principalement en terme de scoring du fait notamment d’un repositionnement sur le poste d’arrière shooteur : 14,6 pts, 3,2 rbs et 2,9 pds.

Lors de la saison 2006-2007, pour sa dernière saison NCAA, le natif de Lansing dans le Michigan a aligné quasiment les mêmes stats que la saison précédente (14,5 pts, 4,4 rbs et 2,8 pds) mais a surtout permis à sa fac de remporter le titre dans la conférence MAC et fut ainsi désigné dans la "All-MAC 1st Team".

Essayé par la franchise des Milwaukee Bucks mais non retenu lors de la draft NBA de juin 2007, il débute sa carrière professionnelle avec Saint-Etienne qu’il rejoint en octobre dernier pour succéder à Kevin Houston. Il contribue à la très belle saison du SEB qui se qualifie en play-offs et ne cède qu’en demi-finales face au futur champion Besançon grâce notamment à l’impact offensif de son meneur : 14,7 pts à 39,5 % (34,7 % à 3 pts), 3,6 rbs et 3,3 pds en 34 min.

Meneur pouvant également évoluer au poste d’arrière, bon shooteur, défenseur appliqué, Ingram tentera de faire aussi bien que son prédécesseur Kareem Reid et de confirmer sa belle saison rookie passée à Saint-Etienne.

- La fiche de Justin Ingram

Natif de Melun en région parisienne, Dondon a ensuite intégré le centre de formation de Cholet avant de s’envoler vers les Etats-Unis pour parfaire sa formation. Il évolue ainsi durant 2 saisons au sein du JuCo de Collin County CC avant d’opter pour la réputée université de Virginia. Au sein de cette fac, il apporte quelques minutes précieuses dans la raquette comme le confirment ses stats lors de sa saison senior : 4,6 pts à 40,0 % et 3,2 rbs en 14 min.

A sa sortie de fac au printemps 2001, il n’est pas sollicité par des clubs français et effectue finalement ses débuts professionnels en Finlande sous les couleurs de Kouvot. Après avoir dominé le championnat finlandais, il quitte Kouvot en cours de saison 2001-2002 pour prendre la direction de Vichy. Il participe à la montée du club auvergnat en Pro A et reste 2 saisons supplémentaires au sein de la JAV qu’il quitte au terme d’une saison 2003-2004 consistante : 13,9 pts à 50,2 % (35,5 % à 3 pts) et 5,8 rbs en 30 min.

Fort de cette belle saison, il est alors sollicité par Chalon et rejoint donc la Bourgogne pour 2 saisons où il assure un rôle intéressant dans l’effectif de Greg Beugnot : 7,9 pts à 44,7 % et 4,9 rbs en 23 min lors de la saison 2005-2006.

Ces 2 dernières saisons, il évoluait sous les couleurs de Cholet où il effectuait ainsi son retour après son départ du centre de formation. Peu utilisé durant sa première année, il aura encore été moins sollicité par Erman Kunter la saison passée d’où un apport statistique très faible : 2,2 pts à 34,0 % et 1,9 rb en 13 min.

Bon rebondeur, capable de s’écarter du panier, Dondon tentera de relancer sa carrière à Bourg tout en apportant son expérience. Cet ancien international centrafricain s’est engagé pour 2 saisons en faveur de la JL qu’il espère mener vers la Pro A.

- La fiche de Stéphane Dondon

JPEG - 7.8 ko
Hugues Jannel

Parisien de naissance, Jannel est passé dans les rangs du PSG Racing. Repéré assez tôt du fait de son gabarit, il a intégré en 2000 le Centre Fédéral. Après avoir parfait ses gammes dans le bois de Vincennes l’espace de 4 saisons où il formait un trio de jeunes géants avec Johan Pétro et Olivier Gouez, il a rejoint le club de Chalon pour la saison 2004-2005. Avec le club bourguignon, cet ancien international juniors n’aura cependant guère eu sa chance avec les pros, disputant un total de 7 rencontres de Pro A durant ses 2 saisons passées à l’Elan et évoluant principalement avec les espoirs du club.

Pour s’affirmer et gagner du temps de jeu, il avait ainsi rejoint la formation suisse de Boncourt au milieu de la saison 2005-2006. Ce pivot physique aura pu y montrer des choses prometteuses lors de la saison 2006-2007 : 7,3 pts à 43,8 % et 7,6 rbs en 28 min en championnat helvétique et 6,5 pts et 6,6 rbs en Eurocup.

Il effectue la saison dernière son retour en France en optant pour le club de Reims tout juste relégué de Pro A. Si le RCB connaît une saison plus que difficile en terminant à la dernière place de Pro B, Jannel aura quant à lui réalisé une saison plutôt correcte : 6,7 pts à 51,4 % et 4,0 rbs en 20 min.

Pivot gaucher, bon rebondeur, Jannel apportera toute sa puissance et sa taille au sein de la raquette de l’effectif de Didier Dobbels.

- La fiche d’Hugues Jannel

Natif de Yaoundé au Cameroun, Wampfler a été formé à Strasbourg où il aura principalement évolué avec les Espoirs. Il n’aura ainsi eu l’opportunité de fouler les parquets de Pro A qu’à 9 reprises lors de la saison 2003-2004 lors de fins de matches déjà joués : 0,3 pt en 2 min.

Pour obtenir davantage de temps de jeu, il rejoint la saison suivante le club de Hyères-Toulon. Il intègre pleinement la rotation varoise et est principalement utilisé dans le cadre de missions défensives : 1,2 pt à 23,8 % et 1,1 rb en 9 min.

Il quitte alors la Pro A et s’engage à Limoges en N1. Sous les ordres d’Hugues Occansey, il permet au CSP de remonter en Pro B au terme de la saison 2005-2006. Resté dans le Limousin, il constitue une rotation extérieure intéressante en apportant son physique : 5,0 pts à 50,0 % et 3,3 rbs en 20 min.

La saison dernière, il avait posé ses valises du côté de Boulazac. Dans le Périgord, il aura connu une saison plus difficile au niveau de l’adresse et aura présenté des stats proches de celles qu’il affichait au CSP : 5,0 pts à 34,6 % et 3,5 rbs en 20 min.

Fort défenseur, athlétique, Wampfler apportera une solution intéressante au coach Didier Dobbels qui pourra s’appuyer sur ses qualités défensives pour stopper les extérieurs adverses.

- La fiche de Jacques Wampfler