mercredi 22 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Et si Paris se noyait dans ses certitudes...

Pro B : Et si Paris se noyait dans ses certitudes...

lundi 30 mars 2009, par Matthias Duchez

Alors qu’ils avaient fait un écart conséquent en tête du classement, les Parisiens sont aujourd’hui très sérieusement menacés. Car leurs poursuivants Poitevins et Bressans assurent. Et Nantes poursuit sa folle série avec un sixième succès de rang.

La 26ème journée de Pro B a été riche en évènements, tant en haut de tableau, qu’en bas. Et "LA" performance du week-end est à mettre à l’actif d’un homme. Génial, sensationnel, époustouflant... les superlatifs manquent pour qualifier la prestation de Cédric Mélicie (Saint-Vallier). Les chiffres parlent d’eux-mêmes, même s’ils font mal à la tête : 22pts, 13rbds, 6pd, 5int et 7fp pour... 41 d’évaluation !!! Une fiche de statistiques remarquable, qui a permis à Saint-Vallier de croquer Nanterre 85 à 64. Une énorme bouffée d’oxygène pour la bande à Mélicie, qui grimpe en 13ème position.

Car sur les huit autres derniers du classement, seul Boulazac s’est imposé, et ce contre le leader Paris-Levallois ! Un succès collectif de premier ordre, tant Boulazac a été adroit (51%) et tant les joueurs du banc ont apporté leur écho. 40pts pour le cinq majeur, 40pts pour le banc, pour une victoire de prestige 80-66. Malgré 16 rebonds offensifs, le PL semble accuser le coup, la faute à un possible relâchement. Avec un calendrier peu évident, les hommes de Jean-Marc Dupraz seraient bien inspirés de réagir rapidement.

Car Poitiers, après son succès en match avancé face au voisin Limougeaud mardi, a récidivé face à Brest. Une victoire acquise dans la douleur, et dans l’ultime quart-temps, remporté 25-18 (84-76 au final). Avec un match de plus, les Poitevins sont premiers avec les Parisiens.
Bourg-en-Bresse s’est pour sa part fait plaisir en infligeant 102pts à Saint-Quentin, toujours relégable. Le 14 sur 29 à 3pts a fait très mal à la bande à Germain Castano.

Limoges a bien réagi en allant s’imposer sur le parquet du Portel, qui s’enfonce de plus en plus dans la médiocrité, tant son niveau de jeu est faible. 34% aux tirs pour 59 d’évaluation, le constat est sans appel.

Dans le derby de Rhône-Alpes, c’est Saint-Etienne qui a largement dominé Clermont (92-72), privé de Bing dans la raquette. Ryan Randle, néo-stéphanois depuis un mois en a profité pour étaler son talent offensif (19pts). Le chef d’orchestre Williams s’est une nouvelle fois démultiplié, avec 19pts et 10pd, bien épaulé par Phillips (16pts et 9rbds). Les 22pts de Craven se montrant insuffisants.

Si la spirale clermontoise a été stoppée, celle de Nantes se poursuit. Depuis l’arrivée de Cédric Ferchaud (17pts, 8rbds ce week-end), l’Hermine vient d’enchaîner son sixième succès de rang, 79-68, face à Antibes, qui s’éloigne des play-offs.

Position que Charleville ne veut pas lâcher, vainqueur à Evreux malgré un faible 3 sur 18 à 6m25, et qu’Aix-Maurienne convoite, après sa victoire 82-74 à Quimper grâce à un dernier quart-temps parfait (20-7).

Finalement, la logique a plutôt été respectée ce week-end, même si la défaite du leader Paris-Levallois relance quelque peu la saison. Il reste huit journées avant les play-offs. La prochaine verra le duel alléchant Clermont-Poitiers ouvrir les hostilités, ainsi qu’Aix-Maurienne-Saint-Etienne. Paris recevra Charleville pour un match piège, alors que Bourg se rendra à Brest. Pour de nouvelles surprises ???