samedi 19 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : Des demis Brest-Mulhouse et Evreux-Besançon

Pro B : Des demis Brest-Mulhouse et Evreux-Besançon

samedi 21 mai 2005, par Aurélien Hipp

Brest a eu très chaud, mais Brest est toujours la. Mats Levin a eu deux fois le tir de la qualif, mais l’Etendard se rendra à Mulhouse samedi prochain. Le FCM s’est qualifié en arrachant un incongru match nul à St-Etienne. Evreux passe logiquement (mais dans la douleur, +1 seulement à la maison) Quimper tandis que Besançon a bien géré à Rouen. La tête de série numéro 2 est donc out.

Brest(1)-Nanterre(8) : 100-85 (71-84)

Il reste quelques secondes à jouer, Brest mène de 15pts. Eric Schmieder, auteur d’un match énorme, se présente sur la ligne des lancers pour tuer définitivement la série. 3 échecs donneront à Mats Levin le shoot de la qualification, mais ce sont bien les bretons qui iront à Mulhouse samedi prochain. Nanterre termine ainsi sa belle saison de promu, et sera battue jusqu’au bout.
L’apport de Ted Berry semble déjà important, même si en conséquence le jeune Gomez n’est pas entré en jeu. Brest est donc toujours en course pour rallier Bercy, mais devra mieux gérer son match aller qu’à Nanterre. Inutile de préciser que Stephen Brun sera très motivé pour cette série, comme au match de fin de saison qui l’avait vu scorer 30pts en dédicace au forumeur mondialement connu "foudebasket" et ramener la victoire 78-75.

Eric Schmieder 28pts 5rebds 5int / Mike Martin 23pts 15rebds

St-Etienne (4) - Mulhouse (5) : 77-77 (54-60)

Le hasard fait tout de même bien les choses. L’année où la LNB réinstaure les matchs nuls, justement le cas se produit. Ce match sans vainqueur donne cependant la série aux Mulhousiens, archi-dominateurs dans le secteur intérieur sur les deux parties. Geoff Owens est le MVP de cette double confrontation, mais c’est son compère de la raquette AD Smith qui donne la qualification par un tir à 3pts. Le SEBC manquera ses 7 derniers tirs, mais la chance a souri à l’équipe qui en voulait le plus. En quart et en demis, le FCM affronte ainsi les deux dernières équipes qu’il a jouées en saison régulière. Pour passer, il faudra cette fois-ci battre Brest à la maison.

Steve Pettyjohn 19pts 7rebds /Geoff Owens 23pts 11rebds

Evreux (3)- Quimper (6) : 85-84 (102-94)

Evreux passe logiquement, mais Evreux a souffert. Si la qualification n’a jamais été vraiment en danger, les finistériens n’ont rien lâché et auraient même pu s’imposer tout en étant éliminés...Mark Karcher n’a pas foulé le parquet, Kinloch n’a évolué que 20 min, mais c’est la star de la fin de saison (Rancik) qui a tenu la baraque, bien aidé par Dioum. Quimper peut se féliciter de cette brillante saison, encore meilleure que celle réalisée par Nanterre. Le promu,en légère perte de vitesse ces dernières semaines, qui avait récupéré Edwards pour cette partie, s’est battu jusqu’au bout et aura inquiété le 3e chez lui. Granotier, Edwards et Traoré sont les grands joueurs de cette partie pour les bleus, qui terminent la partie avec une évaluation globale de 88, la même qu’Evreux.

Rancik 23Pts 6rebds / Edwards 24pts 12rebds 8to

Rouen(2)-Besançon(7) : 87-80 (65-93)

Le SPOR ne pouvait pas remonter 28pts. Si l’exemple passé d’Antibes a été cité, si la fierté des joueurs rouennais a été à juste titre mise en avant pour maintenir un semblant de suspense, celui-ci a été vite dissipé. Besançon termine tout près, et doit commencer à en inquiéter plus d’un. Avec 9pts remontés au bout de 10 minutes, il y avait moyen d’y croire. Mais l’écart avait diminué de moitié à la mi-temps, le BBCD revenant même au contact dans le 3e quart. Cette série a mis en évidence l’un des aspects aléatoires du nouveau système de playoffs, à savoir qu’un seul match raté peut vous gâcher votre saison. La saison normande est solide, la 2e place est méritée, mais Rouen ne peut plus espérer qu’une victoire Brestoise dorénavant.
Avec ce bon résultat à l’extérieur, Besançon mérite sa qualification et semble arriver en forme au bon moment. La nouvelle configuration de l’équipe (Nebot, Brener, N’Kembe) semble être la bonne, et Evreux devra être solide pour passer. Malmené en saison régulière, les Comtois sont ainsi toujours en course pour valider leur objectif annoncé en septembre dernier. La course à Bercy sera passionnante !


Jean-Emmanuel Le Brun 16pts 7rebds / Fred N’Kembe 20pts 10rebds