dimanche 12 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B - 7ème journée : Soulagement pour Nanterre et Epinal

Pro B - 7ème journée : Soulagement pour Nanterre et Epinal

dimanche 14 novembre 2004, par Aurélien Hipp

L’ASGE et la JSF Nanterre ont pu pousser un ouf de soulagement hier, après leurs victoires respectives face à Rueil et St-Etienne. Ces succès permettent de respirer un peu et d’oublier un début de championnat difficile. Besançon se réveille, mais Angers semble incroyablement faible, tandis que Brest n’aura tremblé qu’un seul QT à Antibes. Enfin, Mulhouse et Evreux s’inclinent à l’extérieur dans les chocs de la journée.

Les meilleures performances individuelles de la journée sont disponibles en cliquant ici.

Antibes (3-4) / Brest(7-0) : 78-92

En menant de 11 pts au bout de 10 minutes, Antibes s’était mis sur les rails d’un succès face au leader invaincu de la ProB. Après tout, l’OAJLP a battu Rueil et Besançon à l’Espace Jean Bunoz, et Brest va bien connaître un "match sans" un jour. Mais Brest était déjà repassé devant à la pause (33-40), grâce au grand bonhomme(par le talent, 1m78) du match et même de la journée, Tyson Patterson, déjà auteur de 18 de ses 27pts à la pause. Dominateur de son vis-à vis Brandon Watkins (2/14 aux tirs), Patterson a clairement franchi le cap qui existait entre le championnat suisse et la ProB. Les brestois ont ensuite géré tranquillement leur deuxième mi-temps, pour terminer sur un beau +14. 2 anecdotes à propos de ce match : Zach Moss, auteur d’un 2/15 aux LF plus tôt dans la saison a réalisé un beau 7/7. Côté visiteurs, Jimmy Vérove a écopé de deux fautes techniques dans ce match.

Zach Moss 23pts 11rebds 2co/ Tyson Patterson 27pts 7rebds 8ast

- Les stats du match

Nanterre(2-5) /St-Etienne (3-4) : 77-72

Même privés de Versile Shaw (coude), les promus sont venus à bout, non sans difficulté (le SEBC menait à la mi-temps) d’une équipe qui ne sait décidément pas voyager. St-Etienne affiche ainsi un bilan de 3-0 à domicile, et 0-4 à l’extérieur. Pourtant, face à une équipe diminuée, c’est bien face à Nanterre que la victoire était la plus à portée de mains. SEBC menait à la mi-temps (34-37), un avantage déjà disparu à la 30e minute (57-52). Si Fred Perry (19pts) et Guillaume Pons (23) ont fait le boulot, Philipps (3/14 aux tirs), Humbert (5 petits points) et Oyié (2pts) sont une fois de plus en dessous de leur niveau. La clé du match est peut-être cependant le tout petit match d’Ahmed Fellah, qui n’a pas scoré le moindre point et donné 5 ballons décisifs, soit bien en dessous de sa moyenne. Pour son prochain match, St-Etienne accueillera une équipe de Rueil qui voudra éviter une troisième défaite consécutive.

John Ford 24pts 8rebds 2co/Guillaume Pons 23pts 4int

- Les stats du match

Rouen (6-1) / Charleville(2-5) : 83-54

Une partie déséquilibrée entre des rouennais intraitables à domicile et des promus qui voyagent logiquement assez mal en ce début de championnat. 9pts marqués en 10 min, 27 à la mi-temps, 54 à la fin, Charleville n’est cependant pas la première équipe à buter sur la défense du SPOR, impressionnante avec 65,4pts encaissés par match. Rouen n’a donc jamais tremblé dans ce match, qui n’était de toute façon pas un objectif pour les joueurs de Mike Gonsalves. La réception de Golbey-Epinal samedi prochain est en effet un objectif bien plus important.

Trazel Silvers 21pts 7int 5ast/Marc Davidson 14pts 9rebds

- Les stats du match

Quimper(5-2) / Beauvais(1-6) : 82-59

Quimper impressionne autant que Beauvais continue de décevoir. La courte victoire n’était pas vraiment un signe de mieux pour le COB qui explose à nouveau. Certes, son adversaire du jour apparaît chaque semaine un peu plus comme une équipe difficile à jouer, mais tout de même. Les noms alignés côté Beauvais devraient être en mesure de scorer plus de 59pts face à Quimper. L’UJAP a patiemment construit sa victoire, gagnant chaque quart-temps, et contraignant les picards à seulement 48 tirs. Dans ces conditions, le 1/10 aux lancers des finistériens ne prête à aucune conséquence. Le lauréat de ce concours est Nicolas Strunc, qui aura inscrit le seul lancer pour son équipe.
A Beauvais, Darnell Williams compile 24 d’évaluation. Honnête. Le problème est qu’il est le seul joueur au dessus de...6 dans son équipe.
Après 7 journées, Quimper est 3e ex-aequo et Beauvais avant-dernier, pas vraiment le monde à l’envers mais nous n’en sommes pas si loin...

Ben Dewar 18pts 5rebds 5ast /Darnell Williams 14pts 11rebds 3int

- Les stats du match

Nantes (4-3) / Orléans (3-4) : 80-73

Après deux défaites face à Mulhouse puis à Evreux (en ayant connu dans chacune des deux rencontres un trou d’air rédhibitoire), l’Hermine renoue avec la victoire en réalisant un petit hold-up face à Orléans, qui a mené pendant quasiment tout le match.
Dans cette partie, les nouveaux venus n’auront pas eu l’occasion d’apporter grand chose. -1 d’eval en 12 min pour David Grbesic, même score pour Ruben Nembhard en 15 min côté orléanais. A noter que Nantes a tiré 44 lancers(!) contre 14 à Orléans, la conséquence de 35 fautes provoquées (15 pour l’Entente).
L’Hermine se rassure quelque peu avant d’aller à Nanterre, mais aura besoin du Kendrick Warren du début de saison pour espérer continuer à un bon rythme. De son côté, Orléans sera certainement bonifié par l’arrivée de Darrell Waters, mais il reste à ce dernier 4 matches à purger.

Mike Jones 20pts 5rebds 5ast / Lorenzo Orr 19pts 11rebds 5ast

- Les stats du match

Golbey-Epinal (2-5) / Rueil(3-4) : 79-73

La première perf de l’ASGE cette saison, la seule autre victoire des spinaliens étant le succès contre Angers plus tôt dans la saison. De son côté, Rueil est dans une légère mauvaise passe, après la défaite à domicile contre Rouen.
Dans un match marqué par la maladresse quasi jumelle des deux équipes (32/73 contre 29/73), c’est côté Rueil que ce secteur a été le plus préjudiciable. Avec un Ted Berry à son niveau (5/22 hier), Rueil se serait peut-être imposé, mais c’est Epinal qui s’impose et se sort des eaux troubles de la ProB. Les franciliens ont maintenant un second déplacement consécutif à négocier, à St-Etienne, qui, si l’équipe se montre sous son jour habituel à domicil, sera un adversaire de poids.

Laurent Cazalon 21pts 13rebds/David Condouant 20pts 15rebds 3int

- Les stats du match

St-Quentin(5-2) / Mulhouse (5-2) : 78-73

L’un des sommets de la journée n’aura pas accouché d’un match extraordinaire. Mulhouse aura finalement été un poil trop court (l’absence de Swords ?) face à un SQBB qui devait une revanche à ses supporters après la déroute brestoise.
Avec un Cédric Mélicie finalement qualifié (2pts, 5rebds en 13 min), SQBB a tout de même eu quelques frayeurs (Mulhouse menait à la mi-temps, et a repris l’avantage dans le dernier quart-temps avant de craquer) mais a pu compter sur un Mike Mackell qui a réalisé son meilleur match de la saison (16pts 17rebds) et vainqueur de son duel face à Geoff Owens.
L’équipe mulhousienne a souffert des carences qu’on lui prête souvent (maladresse à 3pts et aux lancers), mais cette défaite n’altère en rien le bon début de saison du club. SQBB lui se replace à une place qui est la sienne en ce début de championnat.

Mike Mackell 16pts 17rebds 3ast/A.D. Smith 17pts 7rebds

- Les stats du match

Aix-Maurienne (4-3) / Evreux (5-2) : 95-79

Défaite cinglante pour Evreux, face à un concurrent direct qui se reprend bien après 2 défaites contre Brest et à Mulhouse. L’une des attractions du match était bien sûr la première apparition de Jean-Marc Kraidy, qui n’a, c’est un euphémisme, pas déçu ses supporters. Présent dans tous les secteurs statistiques (8pts 15rebds 1 co 5int 6BP 6ast), il a fait du "JMK" !
Le duel des arrières US valait aussi le déplacement, et se solde par un match nul (29pts 6rebds pour Lee, 31pts 4rebds pour Karcher). Mais le plus important est qu’Aix-Maurienne retrouve une certaine sérénité à domicile, après voir perdu successivement contre Besançon puis Brest. JMK est là jusqu’au 22 décembre, c’est l’occasion de ne pas manquer les matches du club !

Rashard Lee 29pts 6rebds / Mark Karcher 31Pts 4rebds

- Les stats du match

Angers (0-7) / Besançon (3-4) : 56-86

Quand Angers gagnera-t-il ? Certes Besançon venait le couteau entre les dents pour se relancer, mais tout de même, Angers est une équipe censée lutter pour sa survie. Résultat : un match joué dès la mi-temps, avec 20 points inscrits par les angevins. Le tableau d’affichage a même inscrit 39-80 avant qu’Anger ne se reprenne face aux espoirs bisontins lancés sur le parquet. Le nouveau Scott Ermerson a fait bonne impression en attaque, et est le seul joueur à dépasser les 10 d’évaluation avec son compatriote Dwayne Morton.
Côté bisontin, s’il l’on mesure bien que le succès n’a pas été acquis de haute lutte, on peut travailler avec un peu plus de sérénité. Le révelateur ne sera pas attendre, dès vendredi contre Rouen dans un match qui pourrait décider des futures ambitions bisontines pour l’ensemble de la saison.

Morton 10pts 13rebds 3ast/ McClure 22pts 7int 9ast

- Les stats du match