jeudi 25 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B - 4ème journée : L’ESPE seule en tête

Pro B - 4ème journée : L’ESPE seule en tête

dimanche 23 octobre 2005, par Aurélien Hipp

Au soir de la 3e journée, l’ESPE reste seul leader invaincu, puisque Boulazac a cédé de... 31pts. Orléans n’a pas perdu non plus mais a un match à jouer à Besançon. Antibes reste la seule équipe sans succès.

- Les meilleures performances individuelles de la journée

Angers(3-1) - Charleville (1-3) : 79-73

Un score plus étriqué qu’on aurait pu le penser, mais Angers conserve sa main-mise à domicile, et plus que cette capacité à s’imposer à Jean-Bouin, c’est le fait qu’Angers aborde certains matches avec le statut de favori qui constitue une vraie nouveauté. Le pari Raphaël Desroses est en train de devenir une vraie réussite (22pts), sans oublier Scott Emerson, encore auteur d’une très belle perf hier soir. Si le banc n’apporte que très peu à Angers (8pts pour Christophe, Braun, Sene, et Touré).

Côté ardennais, excellente prestation de Wayne Bernard, de plus en plus à l’aise dans ce rôle d’arrière scoreur qu’il est vraiment, bien plus qu’un meneur. Les meneurs, voila justement le point d’interrogation carolo, avec 0assist de la paire Pons-Fournier. L’équipe aura eu le mérite de revenir après un 1er QT très difficile (32-20) puis (42-40) mais l’écart était définitif dès la fin du 3e (62-50).

Scott Emerson 24pts 14rebds / Wayne Bernard 27pts 3ast

- Les stats du match

Vichy (2-2) - Golbey/Epinal (1-3) : 93-50

93-50, mais surtout 124 d’évaluation à 22, Epinal n’aura pas pesé lourd face à l’armada vichyssoise qui monte en puissance et reste intraitable chez elle.
Jean-Louis Borg a fait tourner tout son banc, et pas un joueur ne dépasse 28 min de temps de jeu.

Côté Epinal, Jean-Phi Tailleman passe complètement à côté (0/7) et le meilleur score est Jelani Gardner, avec 11 petits points. Candidat à un certain renouveau après la faible saison 2004/2005, l’ASGE a pu mesurer le chemin qui reste à parcourir pour retrouver un standing que le club avait il n’y a pas si longtemps.

Tim Mason 13pts 10rebds / Tahirou Sani 7pts 7rebds

- Les stats du match

Quimper (3-1) - Aix/Maurienne (1-3) :81-62

4 joueurs à 11pts et plus côté Quimper, contre les seuls Mc Clarck et Gaillou à 10 unités côté Maurienne.Anthony Stanford, pour son deuxième match sous le maillot savoyard, est toujours aussi polyvalent (3rebds 3int 3ast) mais tjrs aussi maladroit (3/10).

L’UAJP a ainsi montré qu’elle n’était pas complètement dépendante de la production offensive de sa paire US, car Gabe Kennedy et Shaun Fein ont été un peu en retrait de leurs performances précédentes cette saison (20 d’eval tout de même pour Fein).
Cette victoire remet les pendules à l’heure après la défaite surprenante des Quimpérois dans leur salle face à Nanterre il y a une semaine.

Shaun Fein 15pts 5rebds 5ast / Jonathan McClarck 15pts 6rebds

- Les stats du match

Nanterre(2-2) - Besançon (1-2) : 66-73

L’affiche de la journée aura surtout été la plus grosse surprise. Et ce match révèle son lot d’enseignements. BBCD, moribond depuis le début de saison, a trouvé le moyen de s’imposer à Nanterre, qui venait de gagner tranquillement à Quimper et d’exploser St-Etienne. S’il fallait une preuve de la capacité du groupe de Germain Castano à réagir, la voila, et les retouches apportées à l’équipe semblent déjà porter leurs fruits. Les deux nouveaux (si l’on peut dire...) Cresnik et Mourad Boughedir ayant remplacé avantageusement (sur ce match au moins) Mélicie et Foyle. Pour son premier match, Boughedir termine avec des crampes mais avec 8pts et 10rebonds.
La saison est peut-être bien lancée pour le BBCD, qui prendra possession cette semaine de sa nouvelle salle, pour y défier Orléans mardi puis Evreux samedi. On ne devrai pas voir longtemps les Francs-Comtois dans les profondeurs du classement.

Côté Francilien, petit coup d’arrêt après Quimper, mais une certaine maladresse aux LF (7/16) ainsi qu’à 3pts (3/18) n’aura pas permis d’emballer le match comme souvent à domicile.Petit temps de jeu pour Ivan McFarlin (problème de fautes) et globalement une équipe trop dominée au rebond (29-44) pour espérer quelque chose.

Thomas Darnauzan 12pts 2rebds 3ast / John Ford 13pts 9rebds

- Les stats du match

Châlons (4-0) - Boulazac (3-1) : 89-58

Châlons reste leader invaincu après cette démonstration face au promu Boulazac, qui ne se défendait pourtant pas trop mal jusqu’à présent.L’ESPE a fait parler son collectif avec 22 assists et une énorme adresse à 3Pts (13/23 dont 4/5 pour le seul Rochel Chery). Zach Moss, après une mise en route mitigée, fait enfin un match plein avec 14pts et 10rebds.

A Boulazac, la paire US ne rend qu’un cumul de 14pts, et les 12 pts de Michel Lasme contrastent avec ses 7 balles perdues (23 pour toute l’équipe). C’est la première défaite de John Douaglin cette saison, et si l’écart peut surprendre, le résultat n’est pas dramatique pour le promu.
L’ESPE impressionne et passera un nouveau test à Mulhouse mardi prochain.

Zach Moss 14pts 10rebds / Kelvin Howell 14pts 7rebds

- Les stats du match

Antibes (0-4) - Levallois (3-1) : 78-80

Stéphane Ostrowski a certainement dit à ses joueurs que Levallois faisait partie des matches à gagner à la maison pour espérer le maintien. Comme contre Boulazac, Antibes s’incline d’un rien et reste en queue de classement sans le moindre succès pour l’instant. L’arrivée d’un 2e américain se fait chaque jour plus pressante, m$eme si ce n’est pas à Orléans mardi que les azuréens joueront leur saison.

Après 4 journées, la présence du LSCB dans le top 5 est une surprise, qui a notamment valu au club les honneurs de Basket News cette semaine.Après son petit match contre SQBB, Ronnie Burrell a tout explosé ( 35pts 11rebds) et ainsi marqué quasiment 50% des points de son équipe.Une victoire très importante pour Levallois, car en plus d’assumer le statut de promu, le club montre qu’il est capable de (très) bien voyager, ce succès à l’extérieur étant déjà le deuxième, après Evreux.

Tarvis Williams (17pts 5rebds 4co) / Burrell 35pts 11rebds

- Les stats du match

Nantes( 2-2) - Mulhouse (2-2) : 89-83

Privé de Shawn Swords pour ce déplacement (et pour plusieurs autres), le FCM ambitionnait tout de même de ramener les 2pts en Alsace, histoire de mieux digérer ce long déplacement. Mais le retour en bus pour traverser toute la France a du être un concours de soupe à la grimace, tant finalement il n’y a... pas grand chose à regretter sur ce match. Les mulhousiens ont subi pendant les 3/4 de la partie (ils menaient 22-24 au bout de 10 min), victimes d’une défense trop lâche en 1ere mi-temps, et de certaines carences offensives en seconde, notamment dans le money time où AUCUN tir lointain n’a trouvé la cible, et ce n’est pas faute d’avoir essayé.

Côté Nantais, cette équipe un peu particulière (des intérieurs légers et fuyants, un arrière américain dans un rôle d’électron libre) s’est montrée plutôt séduisante, s’appuyant sur un quatuor (Stockman-Boutry-Kosmalski- Charles) très efficace. "Mulhouse, avec sa solidité et sa bonne saison de l’année dernière, était un test pour nous", dira Antoine Michon après le match. Charlie Auffray, qui lui avait annoncé "vouloir contrôler Tony Stockman" n’aura pas vu ses souhaits exaucés. Après Charleville, Nantes s’impose une nouvelle fois chez lui et construira ainsi son maintien, voire un peu plus si ça veut bien sourire "on the road".

Logan Kosmalski 15pts 9rebds / Steve Ross 28pts 11rebds

- Les stats du match

(Salutations amicales à Flinder Boyd, Logan Kosmalski et Fernando Tonella, qui ont refait le match en compagnie de la délégation de Basket Info présente pour cet événement !).

Evreux (1-3) - St Etienne (1-3) : 65-59

Ouf, enfin une victoire, doivent se dire Pascal Thibaud, le public, les joueurs, et tous ceux qui suivent le basket ébroïcien. Bien sûr, ce n’est pas encore flamboyant (112 pts marqués en 2 matches) mais ça va mieux, et St-Etienne n’aura pas refait le coup de Levallois aux coéquipiers de Régis Boissié.
La greffe opérée (exit Muhammad-Eppehimer, ce dernier étant blessé, welcome Glover et Bracey).Le pivot américain de poche termine le match avec 7pts et 8rebds, alors que Chris Bracey rend lui une fiche avec un vilain -5 d’éval.

Encore une fois, la partie n’aura pas été de tout repos (St-Etienne fait la course en tête toute la première mi-temps), mais Chris Hill libère son équipe d’un 3pts tout à fait opportun. Une bonne base pour construire pour la suite de la saison, même s’il n’y aura pas le temps de se reposer. Il faut en effet se rendre à Besançon dès mardi.

Au SEBC, après 4 journées, le bilan est finalement frustrant. En jouant plutôt bien, le club affiche une seule victoire au compteur. Certes elle est de référence (+25 contre BBCD) , mais elle demande confirmation.Peut-être mardi contre SQBB ?

Benoit Toffin 14pts 7rebds 2co / Sanjay Adell 18pts 3int

- Les stats du match

St Quentin (2-2)-Orleans (3-0) : 71-76 AP

Première défaite à domicile pour SQBB cette saison, due notamment à une grosse domination des joueurs de Michel Perrin à l’intérieur (37 d’eval pour Humbert-McFarlan, contre...6 pour Cologer-Simmons).
Ayant encore un match en retard à jouer à Besançon, l’EO45 reste la seule équipe invaincue avec Châlons.

Accroché au point de devoir aller en prolongation, le club orléanais a fait preuve d’une plus grande agressivité (28 lancers contre 14 à SQBB). Pierre Wooten n’est une nouvelle fois pas sorti une seule seconde, et le manque de rotation au poste de meneur (plus globalement sur les postes arrières) pourrait poser problème à terme.

Pierre Wooten 24pts 7ast / BJ McFarlan 19pts 3rebds

- Les stats du match