samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B - 4ème journée : Brest seul leader !

Pro B - 4ème journée : Brest seul leader !

dimanche 24 octobre 2004, par Aurélien Hipp

Chaque saison, les médias basket se demandent de quoi la troupe brestoise sera capable. Cette saison, même si nous n’en sommes qu’à la 4e journée, la réponse semble être "aller très haut" ! L’Etendard est en effet leader invaincu, et auteur de grosses perfs (+10 à Evreux, +18 à Nanterre, victoires aisées contre Orléans et Nantes), grâce à des joueurs auxquels peu de monde croyait vraiment(Brun, Cologer, voire Schmieder pour ne citer qu’eux..). Prochain match à Maurienne, pour une confrontation qui a déjà un air de choc.

Besançon-SQBB 77-82

Grosse, immense déception bisontine. Après un joker déjà grillé contre Nantes, il fallait évidemment réagir. D’autant plus que les deux adversaires du jour sont clairement désignés comme étant les deux prétendants à la montée. Dans ce match, c’est donc également un ascendant psychologique qui se jouait. Hoard trop seul (37 d’eval) n’aura pu contenir Joldersma et Forbes, artisans de la résistance axonaise en fin de match. Après sa déconvenue à Rueil, St-Quentin réagit comme il fallait le faire et confirme le potentiel qu’on lui prêtait en début de saison.

- La fiche du match

Evreux-Orléans 87-74

Orléans aura, en comparaison avec St-Etienne, plutôt bien limité la casse.Mais Mark Karcher ne pouvait tout de même pas reproduire 2 fois de suite une performance telle que 30pts en 26 min. Malmenés au 1er QT, les ébroïciens passent la seconde et le 26-10 asséné à Orléans est fatal. L’écart ne bouge quasiment plus en seconde mi-temps. Avec une seule victoire (difficile) face à un Beauvais surprenant dernier, Orléans débute mal, alors que son recrutement laissait présager bien mieux.

- La fiche du match

Beauvais-Maurienne 80-81

Au soir de la 4e journée, Beauvais est dernier avec Angers, sans la moindre victoire. Si on se doutait qu’Angers allait être en difficulté, le roster beauvaisien comporte tout de même quelques noms ronflants. Mais voila, des noms ne font pas une équipe et le collectif du COB semble plutôt pauvre pour le moment. Pire encore, la confiance semble ne plus habiter l’Elispace de Beauvais. Menant de 7pts à l’entame de la dernière période, le COB s’incline d’un petit point et le déplacement à SQBB qui s’annonce paraît peu propice pour chasser les doutes...

- La fiche du match

Charleville-Antibes 88-82

Ce match ressemble à celui d’Epinal face à Angers. L’équipe à domicile avec un besoin absolu de gagner face à un adversaire a priori possible à maîtriser à la maison. La première victoire d’un promu est toujours importante, et peut constituer un déclic. Le maintien des "carolo" passe par une certaine maîtrise à domicile. Antibes ayant plutôt réussi son début de saison, cette défaite à Charleville (après un voyage extrêmement long) n’est pas trop dommageable. L’écart était fait à la mi-temps et l’OAJLP fut trop court sur la fin. Pour l’anecdote, disons simplement que les statistiques du match sont curieuses, Charleville gagnant le duel des passes décisives avec 9 contre 3 à Antibes. Dans un match à 80pts et plus, cela semble vraiment peu...

- La fiche du match

Epinal-Angers 68-62

Même écart que le match précédent...Epinal s’impose avec sa french team (King ne joue que 14 minutes) face à des Angevins privés de pivot US (Carlos Daniel ne faisant pas l’affaire). Alors que le projet spinalien (des jeunes revanchards) est louable mais risqué, Angers inquiète par la faiblesse de son effectif. La saison sera longue mais si Angers parvient à être plus performant à domicile, alors pourquoi pas ?Le match fut très indécis,les changements de leader incessants. Angers prenait la tête à la fin du 3e QT, mais ne parvenait à scorer que 12pts dans la dernière période. Un succès important pour Epinal dans la mesure ou les gros matches arrivent. En effet, l’ASGE en est à 1-3 avec un calendrier pourtant abordable, si l’on excepte le match inaugural à St-Quentin(Antibes,@Quimper, Angers). Le programme prévoit maintenant 2 déplacements (Rouen, St-Etienne) et la réception de Rueil. Quant à l’ABC, la priorité est de trouver le joueur idoine au poste d’intérieur.

- La fiche du match

Rueil-Quimper 79-69

Un match intéressant pour le promu, qui a réussi à malmener une équipe de Rueil pourtant souvent injouable chez elle. Menant de 6pts à la pause, puis encore à égalité à 10 min du terme, les quimpérois ont craqué dans le dernier quart (21-11). Mais les progrès semblent là dans le Finistère et le club semble pouvoir viser un maintien honorable, d’autant plus que le nouvel US Ben Dewar a tout d’une bonne pioche !

- La fiche du match

Mulhouse-Nanterre 76-72

Un 14-0 dans le premier quart permet aux Mulhousiens d’effacer un retard initial de 8pts.Privés d’un scoreur fiable (Porter encore out 1 mois, Esterkamp hors de forme), le FCM ne parvient pourtant pas à se mettre à l’abri.Encore serré à la mi-temps (34-34), le match semble choisir son camp pendant le 3e QT (60-53). Mais fatigués, maladroits et sans leader offensif, les mulhousiens laissent revenir les joueurs de Nanterre qui commence à y croire. Le coup de grâce est la 5e faute de John Ford, qui laisse le champ libre aux alsaciens. L’essentiel pour Mulhouse est de gagner et de faire le maximum le temps que Porter revienne. En revanche, pour Nanterre, l’essentiel est ailleurs : Copeland est d’ores et déjà out pour la saison (talon d’Achille), tandis que Maynier s’est fait mal pendant le match, que Martin est blessé lui aussi, etc...Dur dur !

- La fiche du match

St Etienne-Rouen 82-66

Privés de McClarck, les Rouennais savaient que la partie ne serait pas évidente face à des stéphanois qui devaient une revanche à leur supporters après disons... la déroute subie à Evreux.Rouen ne gagnera que le 1er quart, avant d’exploser dans le 3e QT. Un moindre mal dans la mesure ou les Rouennais avaient bien réussi leur début de saison...le SEBC enregistrait pour sa part le retour de George Philipps, qui s’est signalé par 25pts en 28 minutes pour un come-back tonitruant !

- La fiche du match

Brest-Nantes 79-68

Si le résultat peut paraître logique, le score est surprenant ! on attendait une partie très offensive, force est de constater que la défense a pris le pas sur l’attaque dans ce match. L’écart est finalement légèrement flatteur pour l’hermine qui a été menée de 19pts à la mi-temps.Nantes touche ainsi ses limites, à savoir que deux mauvaises prestations combinées de Jones et Warren réduisent considérablement la force de frappe de l’équipe du coach Damien Leyrolles. Nantes reçoit Mulhouse pour le prochain match (3e défense) et pourra ainsi étalonner la force de son attaque. Quant à Brest, le match face à Aix-Maurienne (et McFarlan, ancien breton) vaudra le déplacement !

- La fiche du match