dimanche 25 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B : 34ème et dernière journée de la saison régulière

Pro B : 34ème et dernière journée de la saison régulière

samedi 30 avril 2005, par Aurélien Hipp

Avant ce vendredi 29 avril, les 8 équipes qualifiées en playoffs étaient déjà connues. Le seul intérêt de cette journée était de clarifier les oppositions, notamment autour de la 4e place. Les jeux sont faits désormais, mais tous les concurrents n’entament pas la postseason dans les mêmes conditions.

Besançon-Nanterre 96-92 :

Idéalement, le BBCD souhaitait aligner 4 victoires pour terminer la saison et ainsi se rapprocher de la seconde place, sésame pour la ProA en cas de succès Brestois à Bercy. Il s’en est fallu de peu que la série en cours ne soit de 4...revers ! Nanterre était encore devant (87-88) à 2 minutes de la fin, mais le trio magique du BBCD a encore fait des siennes.79pts et 91 d’évaluation pour McClure-Mason-N’kembe, ce dernier remplaçant dans les high-scores le malheureux Antwan Hoard. Nanterre abordait ce match sans pression, la qualification en PO acquise la semaine dernière suffit largement au bonheur du club.

- Les stats du match

St Etienne-Mulhouse 73-56 :

Le match le plus abouti de la saison pour Guillaume Pons, une partie qui donne des idées de montée au président stéphanois. La démonstration des Foréziens hier a marqué les esprits. Ceux des mulhousiens, justement, sont considérablement émoussés depuis la blessure de leur maître à jouer Shawn Swords. La revanche arrivera bien vite puisque les deux équipes vont se jouer en playoffs, ce qui explique un peu le côté "bizarre" de la partie.Mulhouse terminera avec sa plus petite évaluation de la saison (41), son plus faible total de passes (4 ???), trop étonnant pour être vrai. Si la trêve de 15 jours qui s’annonce sera consacrée à reposer les organismes, SEBC doit finaliser la venue d’un intérieur US, une "grosse pointure pour essayer de gagner les playoffs". A voir, donc...

- Les stats du match

Brest-Evreux 112-91 :

A Brest c’est l’exploit permanent, les performances énormes s’enchaînent, mais les joueurs ne sont pas rassasiés. La montée acquise, l’objectif c’est tout simplement une cerise sur le gateau, le titre de champion de France ProB à Bercy. Certes, Evreux ne devait pas se faire trop d’illusions quant à la seconde place, mais tout de même : Brest bat le 3e de 21 chez lui, sans son maitre à jouer Patterson. Une nouvelle fois, la barre des 130 d’éval est franchie, et l’équipe termine la saison avec la moyenne hallucinante de 102.9 ! Evreux rencontrera Quimper, en grande difficulté actuellement sans ses deux US, tandis que Brest ira jouer à Nanterre. Au vu du style de jeu de ces deux équipes, ça risque de courir au premier tour !! Plusieurs joueurs des deux équipes semblent être sur un nuage actuellement, tels Schmieder (encore 30pts hier), Brun (all-around avec 28pts 9rebds 4int 5passes), ou Rancik, 22pts à 9/10 en 21 min et finalement gêné par les fautes.

- Les stats du match

Angers-Quimper 89-66 :

Le résultat de ce match intéressait pas mal d’équipes. Besançon, Mulhouse, St-Etienne pouvaient voir leur classement changé en fonction de la performance des bretons. Au final, Angers termine sur une bonne note, tandis que Quimper n’aborde pas la fin de saison dans les meilleures dispositions. Edwards risque de faire défaut contre Evreux, tandis que Dewar devrait revenir, mais certainement pas à 100%. L’ABC s’offre même le luxe de la stabilité, en ayant déjà reconduit le coach Olivier Le Minor et son intérieur US, l’une des vraies satisfactions, Scott Emerson.

- Les stats du match

Beauvais-Orléans 83-101 :

l’an passé c’était Mulhouse, cette année ce sera Orléans. Puisqu’il faut bien une équipe qui termine à la 9e place, c’est l’entente qui s’y colle, la faute à un cycler aller manqué. En balance avec Nanterre jusqu’au dernier moment, L’EO45 échoue au pied des playoffs. Mieux, elle se serait sûrement présentée comme un épouvantail pour les premiers, puisque l’équipe est actuellement en pleine bourre. La victoire à Beauvais est anecdotique, mais c’était la dernière partie jouée par Beauvais en ProB.

- Les stats du match

Epinal-St Quentin 86-94 :

Sursaut d’orgueil côté SQBB, puisque le résultat de cette rencontre n’avait aucune importance. Les deux clubs ont manqué leur saison, certes pas pour les mêmes raisons, mais il fallait jouer ce match pour être enfin en vacances. Les playoffs se regarderont de loin, mais l’intersaison devrait être mise à profit pour tirer les leçons des erreurs de cette année. Le proje spinalien n’a pas fonctionné, du changement est peut-être à attendre. Côté SQBB, si Hirsch est toujours sous contrat, un léger flou règne tout. Toujours est-il que la moins démotivée des deux formations s’est imposée, c’est tout ce qu’il y a à retenir d’un match de 34e journée entre le 10e et le 13e.

- Les stats du match

Rouen-Antibes 98-73

Le SPOR fait le job, il suffisait de gagner pour verrouiller la seconde place, c’est chose faite. C’est donc le club rouennais qui empoche le joker, au cas où Brest s’impose à Bercy.Si la finale oppose Brest à Rouen, les jeux seront ainsi déjà faits...C’était la fête des stats hier soir aux Cotonniers : 39 paniers, 11 contres, 29 passes, 7 joueurs à plus de 11 d’évaluation. Autant dire qu’il n’y avait qu’une seule équipe sur le terrain hier. Antibes de son côté assure l’essentiel, le maintien. L’intersaison devrait être consacrée à la reprise des négociations avec le CSKA Moscou, et à la prise de pouvoir d’Ostro sur le banc azuréen.

- Les stats du match

Charleville-Nantes 77-82 :

Autre match sans enjeu, Charleville ayant éloigné le spectre de la relégation en maintenant Beauvais à distance, tandis que Nantes finissait en roue libre à la 12e place.Une fois de plus, seuls Thioune et Davidson sortent du lot, même si un joueur comme Alex Amet s’est racheté de son non match à Nanterre. Avec seulement 8 BP, l’Hermine a plutôt bien contrôlé le rythme de la partie. Le club doit maintenant reconstruire, mais la première pierre du nouvel édifice a déjà été posée, avec l’arrivée d’Antoine Michon au coaching. L’ossature de l’équipe devrait rester, les incertitudes planant cependant autour des deux US et de Sébastien Lafargue.

- Les stats du match