mercredi 16 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B - 27-28-29èmes journées : Pau s’impatiente !

Pro B - 27-28-29èmes journées : Pau s’impatiente !

lundi 12 avril 2010, par Matthias Duchez

Dans le Béarn, la remontée en Pro A est sur toutes les lèvres depuis plusieurs jours. Vendredi, à la maison, dans une salle comble, Pau-Orthez devrait officiellement empocher son billet. Une grande soirée en perspective pour les Palois, infernaux avec leurs treize succès d’affilée.

25 victoires et 4 petites défaites, c’est le bilan assez énorme de l’Elan Pau-Orthez à cinq journées de la fin. On avait dit il y a plusieurs semaines, et ce malgré la défaite dans le classique face à Limoges, que les Palois étaient les mieux armés pour la première place. Avec l’arrivée de l’expérimenté Maravic, le collectif semblait enfin complet. Il faut bien avouer aujourd’hui que la réalité est implacable. Pau écrase tout sur son passage.

Attention, on ne parle pas de victoires éclatantes, faciles voire tranquilles. Mais la série de treize victoires consécutives le prouve : Pau est solide, physiquement, mentalement, tactiquement, techniquement... Le leader incontesté du championnat domine tous les classements collectifs : attaque, défense, évaluation, adresse... Un cran au-dessus de tous, un cran de Pro A.

L’heure des bilans n’est pas encore arrivé, d’autant que l’Elan n’est pas officiellement en Pro A, mais les premières constatations sont de mises : Teddy Gipson est bien le meilleur meneur de la division. Et autour de lui, sa douzaine de partenaires oeuvrent merveilleusement au service du collectif. Une recette gratinée que l’on doit rendre à César : Didier Dobbels le magicien a fait de cet Elan une machine à gagner. Claude Bergeaud le sait, et va donc partir l’esprit libéré, laissant "son" Pau en très bonne santé.

Alors si la saison paloise est énorme, que dire de ce championnat totalement débridé ? A cinq marches des play-offs, seul le top 8 est connu, et la deuxième place semble promise à Limoges. Dire que derrière le dauphin, 5 équipes se tiennent avec le même bilan (18v-11d). Et Lille, huitième, n’est qu’à un point (17v-12d). Les places finales n’auront finalement peut-être aucune incidence sur la suite des évènements. L’avantage du terrain ? Pas sûr qu’il soit déterminant.

Et tout en bas, bien loin des préoccupations des nouveaux riches que sont Evreux, Aix-Maurienne ou encore Nanterre, la lutte fait rage. Imaginons si cela est possible : Bordeaux, si brillant à la maison en phase aller, sereinement placé, est aujourd’hui seule lanterne rouge (8v-21d). Quimper, au fond du sceau, perdu dans les abymes, est premier non-relégable (9v-20d). Nantes, Clermont, Antibes, trois morceaux en difficulté depuis le coup d’envoi, et tellement irréguliers, sont presque sauvés avec deux succès d’avance sur Quimper et Brest. La guerre du maintien n’est plus aujourd’hui qu’une bataille à trois. Qui de Bordeaux, Brest et Quimper sauvera sa tête ? Les confrontations Bordeaux-Brest, puis Brest-Quimper et enfin Quimper-Bordeaux vont valoir très très très chères. Chacun a son destin en mains. Celui de Pau-Orthez lui, est en Pro A...