jeudi 19 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B - 23ème journée : Un week-end de pur régal

Pro B - 23ème journée : Un week-end de pur régal

lundi 1er mars 2010, par Matthias Duchez

Les neuf rencontres ont offert spectacle, suspense et surprise. Il semblerait bien que Pau-Orthez ait cinq voire six orteils en Pro A. Car Limoges est en crise, et que les poursuivants sont bien trop nombreux pour rattraper le leader incontesté.

Quatre points d’avance sur un groupe de cinq équipes à 11 matchs de la fin du championnat. Une spirale de victoires impressionnante. Un jeu collectif réglé comme une horloge. C’est le Pau-Orthez cru 2010, depuis l’arrivée de Maravic. Avec son expérience, il semble avoir comblé les derniers petits défauts de l’Elan Béarnais.
Face à Quimper, lanterne rouge, rien a été facile. Bien au contraire. Mais au terme de 40 minutes solides, Pau a su forcer le verrou (74-59). Un déblocage signé Teddy Gipson, une nouvelle fois, avec 24pts, 5rbds et 7pd. L’Elan prend son envol vers la Pro A et plus rien ne peut l’arrêter.

Limoges devait être le poil à gratter des Béarnais. Et bien les hommes du coach Girard sont au bord de la crise. Il se pourrait même que le revers concédé à Nanterre ce samedi fasse beaucoup de mal au moral des troupes. Largement en tête à la pause avec 21pts d’avance, emmené par un magnifique Karim Souchu (22pts, 10pd), les Limougeauds ont trouvé les moyens de s’incliner sur le fil (88-87).

Une très mauvaise affaire comptable puisque Limoges a été rejoint par quatre concurrents directs. Tout d’abord par Evreux, auteur d’un match de titans avec Antibes (91-84). Un show offensif, finalement remporté par les coéquipiers de Da Silva (22pts, 9pd) et James Mathis (21pts, 8rbds, 6pd). Malgré un monstrueux Luc-Arthur Vebobe (19pts, 17rbds), Antibes n’a rien pu faire face à la perf’ collective des Ebroïciens (112 d’évaluation).

Le Portel est venu sereinement à bout de Fos-sur-Mer (83-68), faisant de nouveau parler la poudre collectivement (6 joueurs à plus de 12 d’évaluation). Les joueurs de la Côte d’Opale sont toujours aussi surprenants cette saison.

Il en est de même pour Bourg-en-Bresse, mais pour des raisons sensiblement différentes. Les Bressans sont toujours dans la course, mais leur irrégularité noircit terriblement le tableau pourtant satisfaisant. Dans une série positive depuis plusieurs semaines, Bourg a craqué littéralement face à Nantes. Pourtant devant à la pause (+10), les locaux ont cédé face à l’adresse retrouvée de l’Hermine en deuxième période. Un coup d’arrêt étonnant mais en rien inquiétant.

Une désillusion, Aix-Maurienne aurait pu en vivre une dans sa salle, pourtant quasiment imprenable cette saison. Mais c’était sans compter sur le bon jour de Bordeaux, performant de temps à autre en déplacement. Malmené par l’adresse de Camille Delhorbe (20pts à 6/9 à 3pts), Aix a bataillé ferme pour ne pas griller de joker (79-74).

Lille a confirmé sa place dans le top8, au bénéfice d’une victoire tranquille sur Brest. Déjà en tête en fin de premier quart-temps (+14), le promu a géré sa partie face à des Brestois très pauvres.

Boulazac a validé son retour en forme en revenant du diable vauvert. Dominés en début de partie (-16 après 10min), ils sont finalement parvenus à déborder Clermont dans les dernières minutes (68-65).

Dans la course pour le maintien, Saint-Vallier s’est un peu plus rapproché de son objectif, en s’imposant d’une courte tête à Charleville (89-87). Dans un bon jour collectivement, comme souvent mais avec irrégularité, les Drômois ont offert une vraie bonne partition de basket, orchestrée par Corey McIntosh (18pts, 9pd). Les play-offs sont un doux rêve loin d’être inaccessible.

Une illusion par contre pour les sept derniers du classement, et notamment Quimper, seul dernier du classement. Chaque confrontation directe va commencer à valoir son pesant de cacahuètes pour accrocher le maintien.

Prochain étape du périple dès vendredi...