lundi 29 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Une finale Le Mans - Bourg !

Pro A : Une finale Le Mans - Bourg !

dimanche 19 février 2006, par Christophe Blandin

Bourg confirme son statut de surprise de cette édition 2006 de la Semaine des As. Après avoir battu Pau-Orthez, les joueurs de Frédéric Sarre se sont imposés face à Nancy après 2 prolongations dans la 2ème demi-finale. Dans l’autre demi-finale, le MSB l’a emporté face à une formation villeurbannaise pas dans le rythme.

Après avoir eu recours à une prolongation lors de leur quart, les Bressans ont cette fois ci attendu 2 prolongations pour s’imposer. Alors qu’ils menaient de 3 pts à quelques secondes du temps réglementaire, une faute était commise par Savovic sur une tentative à 3 pts de Green qui convertissait ensuite les 3 lancers-francs. Dans la 1ère prolongation, les 2 formations s’anéantissaient à nouveau malgré les efforts de Julian côté SLUC et ceux de Savovic pour la JL. Alors que le score était à égalité et que Nancy avait la dernière possession, Marques Green mettait le pied en touche sous la pression défensive mais Bourg n’avait plus le temps pour prendre l’avantage. Nouvelle prolongation.

Dans cette seconde prolongation, Bourg partait mal en encaissant un 6-0 d’entrée. Les partenaires de Jérôme Schmitt revenaient cependant à une longueur à 54 secondes du terme sur des lancers de Savovic avant de prendre l’avantage à 18 secondes sur des lancers de Gay. Nancy pouvait cependant repasser devant mais Savovic interceptait et envoyait ainsi Bourg en finale pour la plus grande joie des supporters bressans venus nombreux à Dijon.

Dans l’autre match, le suspense ne fut pas le même. En effet, le MSB réalisait un fantastique premier quart-temps alors que les Villeurbannais passaient totalement à côté. Score après 10 minutes de jeu : 23-8 (évaluation de 37 pour le MSB et de... -3 pour l’ASVEL). Les Manceaux maitrisaient ensuite la partie. Les joueurs de Claude Bergeaud revenaient à 10 longueurs dans le dernier quart-temps en se montrant plus aggressifs. Insuffisant cependant pour empêcher Vincent Collet et ses troupes d’accéder à une nouvelle finale.