lundi 18 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Tout sur la 12ème journée

Pro A : Tout sur la 12ème journée

dimanche 6 janvier 2002, par Christophe Blandin

En 2002 comme en 2001, Pau-Orthez impose sa loi, même loin de ses bases, comme à Gravelines où, malgré une bonne résistance des Nordistes, les Pyrénéens se sont imposés (91-94 a.p.), maintenant leur position en tête du Championnat de France de ProA au terme de la 12e journée.

Derrière, l\’ASVEL, Nancy et Dijon poursuivent leur bon parcours tandis qu\’en bas du tableau, Bourg-en-Bresse, qui a subi la loi de son voisin Dijon, et le Havre, défait à Strasbourg, se révèlent incapables de relever la tête.

- In extremis. Gravelines - Pau-Orthez (91-94 a.p.). Gravelines, bien qu\’obstiné, n\’est pas parvenu à faire trébucher dans sa salle le champion en titre, Pau-Orthez. Auteur d\’un panier à trois points à la dernière seconde de l\’ultime quart-temps, Strong offrait pourtant la prolongation aux Nordistes. Au terme de celle-ci, Fauthoux libérait Pau, alors en mauvaise posture, sur un lancer franc et 3 points qui assuraient à son équipe une onzième victoire en douze rencontres.

- Roue libre. Nancy - Paris BR (78-64). Paris était privé de Kraidy, victime d\’une déchirure de la voûte plantaire, et de Rupert, souffrant d\’une entorse à une cheville. Les Lorrains ont fait la course en tête du deuxième quart-temps à la fin, notamment sous l\’impulsion d\’un Stevin Smith intenable. Après avoir compté jusqu\’à 22 points d\’avance (73-51, 36e), ils ont terminé en roue libre.

- Insipide. Villeurbanne - Le Mans (74-65). L\’ASVEL a préservé son invincibilité à domicile en s\’imposant aux dépens du Mans au terme d\’un match sans saveur. Alors qu\’ils comptaient 19 points d\’avance à sept minutes de la sirène (65-46), les partenaires de Yann Bonato ont laissé leurs adversaires, par l\’intermédiaire de Jackson et de King, revenir sur leurs talons (68-65, 38e). L\’adresse de Celestand et Radulovic aux lancers francs les a sauvés.

- Petit bras. Dijon - Bourg-en-Bresse (92-81). Pour sa rentrée, Dijon a battu Bourg-en-Bresse, qui ne compte qu\’une victoire cette saison, à l\’issue d\’une rencontre assez terne. Dominée en début de partie, la JDA n\’a recollé qu\’à la fin du deuxième quart-temps (38-38 à la 20e). Elle ne s\’est vraiment ressaisie que dans la dernière période.

- Défense. Limoges - Antibes (69-64). Quitte ou double pour les deux équipes du ventre mou du Championnat. Limoges s\’en est sorti après s\’être offert quelques frayeurs dans le troisième quart-temps, où il a concédé un 14-0 à son adversaire. Retrouvant à point nommé la rigueur défensive, le CSP préservait la victoire, malgré les efforts d\’Ostrowski qui, pour son retour, a inscrit 20 points.

- Net. Strasbourg - Le Havre (99-84). Même privé d\’une partie de ses moyens (Jennings, Occansey et R. Smith absents, Coqueran sur le banc), Strasbourg s\’est largement imposé à la lanterne rouge, Le Havre, formation largement remaniée cet hiver. Les Normands ont été victimes des coups de boutoir de Gagneur et de Kornell David, auteur de 24 points.

- Incertitude. Montpellier - Hyères-Toulon (76-88). Le promu Hyères-Toulon a obtenu sa quatrième victoire de la saison à Montpellier. Bon début des Héraultais mais retour des Provençaux qui virent en tête à mi-partie. La réaction montpelliéraine n\’a pas même tenu un quart-temps, à l\’entame du troisième. Hyères-Toulon a ensuite fait la différence, grâce notamment aux tirs à trois points de Legname et Nivière.

- Chaud. Cholet - Chalon-sur-Saône (96-93). Les Choletais ont pris le meilleur départ pour virer à mi-parcours avec un substantiel avantage (48-36, 20e). Ils semblaient en mesure de poursuivre sur cette voie avant d\’encaisser un impressionnant 34-12. Pendant les six dernières minutes, les deux équipes n\’allaient plus se lâcher. Un panier en contre-attaque de Tony Stanley à 25 secondes de la sirène et un lancer franc réussi de Wesson, à trois secondes de la fin, faisaient pencher la balance en faveur de Cholet.