jeudi 25 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Strasbourg enfonce Hyères-Toulon

Pro A : Strasbourg enfonce Hyères-Toulon

dimanche 14 janvier 2007, par Romain Luperini

Qualifié depuis hier soir grâce à la défaite de Dijon, Strasbourg a largement dominé son sujet dans le Var face à des Toulonnais crispés par l’enjeu (66-92). Le suspense n’aura duré que 15 minutes (27-27) au Palais des Sports de Toulon. La faute à une adresse insolente de Nissim et Cooper à trois points et à Sanders, meilleur marqueur de la rencontre avec 17 points. Eric Girard est revenu pour Basket Info sur la rencontre de ce soir mais aussi sur le parcours de Strasbourg et la semaine des As qui se profile. De son côté, Laurent Legname qui avait pris l’équipe en main pour ce match, se dit prêt à l’opération maintien si le club fait appel à lui.

JPEG - 49.5 ko
les varois à l’échauffement

La mission s’annonçait extrêmement difficile pour Hyères-Toulon en accueillant le 4ème du championnat de France de Pro A, Strasbourg. Après avoir tenu le premier quart-temps (20-20) et gardé le contact durant 15 minutes, les 2650 spectateurs du Palais des Sports ont vu la SIG se métamorphoser.

Les joueurs de Laurent Legname n’ont pourtant pas démérité arrivant même à infliger une série de 10-0 pour revenir à hauteur des strasbourgeois dans ce match. L’arrivée de Marc Brown dans l’équipe varoise aura été timide (6 points). Du côté du HTV, Obasohan inscrit 16 points, Nichols 14 et Whisby 12.

Côté Strasbourgeois, si Aerick Sanders termine meilleur marqueur avec 17 points (7/8 à deux points, 7 rebonds), on notera l’adresse de Lonnie Cooper (14 points, 4/6 à trois points) et de Afik Nissim (14 points, 4/6 à trois points, 4 rebonds et 4 passes décisives). Avec une évaluation de 21 (tout comme Nissim), Eidson a quant à lui inscrit 15 points.

JPEG - 29.4 ko
Les Dream’s Girls and Boys au Palais des sports de Toulon

La route vers le maintien s’annonce longue pour Hyères-Toulon qui devra retrouver la confiance du début de saison (8ème défaite d’affilée). Strasbourg a réalisé sa sixième victoire consécutive.

Eric Girard est revenu pour Basket Info sur la première partie de la saison.

Interview d’Eric Girard

- Votre réaction sur le match de ce soir ?

« On avait vraiment peur de la réaction d’orgueil de cette équipe varoise, on était préparé en se disant, ils vont être devant leur responsabilités (ndlr : les joueurs ne souhaitaient plus s’entraîner avec Francis Charneux). Pour certains, je les ai senti moins concernés, moins agressifs que durant d’autres matches.

J’ai beaucoup apprécié l’état d’esprit, quelque soit le joueur sur le terrain, les autres encourageaient même quand les jeunes ne réussissaient pas toujours, on sent vraiment une grosse osmose dans le groupe. A la mi-temps on avait 7 points d’avance, j’ai dit aux joueurs, on n’utilise pas encore tout notre potentiel et on doit être capable de monter encore d’un cran.

Bon courage au HTV, avec les installations qu’ils ont, le Palais des sports, ce serait dommage que le club descende. »

- Strasbourg confirme sa belle marche en avant ce soir, quel bilan pouvez-vous tirer à l’issue des matches aller

« Aujourd’hui, on est en plein dans les objectifs fixés par le club, on est 4ème, on fait notre petit bout de chemin, sans trop faire de bruit. Je tiens vraiment à passer un clin d’oeil à nos dirigeants quand on était en difficulté.

Je crois qu’il ne faut pas non plus s’enflammer, on savait quels étaient nos problèmes, c’est bien que les dirigeants, dans des moments difficiles, aient laissé passer l’orage. On travaille dur et bien, y a un bon état d’esprit dans ce groupe, grâce à ça, on savait qu’on allait revenir, mais on ne savait pas qu’on allait revenir aussi vite. On pensait revenir plus progressivement.

Je crois qu’il y a une chose vraiment très positive, nous on va jamais s’enflammer et se prendre pour ce que l’on est pas. On sait que le championnat est très dur, on peut perdre partout et il n’y a pas beaucoup de marge. Là on sait qu’on a une semaine un peu spéciale, on va à Besiktas pour un match qui compte pour pas grand chose, donc on va essayer à nouveau de faire jouer des joueurs qui ont besoin de temps de jeu pour équilibrer un petit peu le groupe, les rotations et la confiance.

Ensuite on va se préparer contre Paris, c’est un mauvais souvenir pour nous parce qu’on a joué quasiment sans meneur là-bas. »

- Vous êtes qualifié pour la semaine des AS, quels sont vos objectifs ?

« On sait qu’on va la faire depuis hier soir et la défaite de Dijon (ndlr : contre Nancy). Ce soir notre place on l’a vraiment gagné nous même. Cette semaine des AS, elle est encore loin pour nous avec les matches retours qui vont commencer. On verra plus tard ce qu’il en est, de l’état de forme des joueurs, des blessures. »

Interview de Laurent Legname

- On sait que votre rôle d’entraîneur se terminait ce soir, savez-vous comment cela va se passer pour la suite de la saison ?

« On m’a proposé de prendre les commandes de l’équipe, je ne voulais pas mettre le club dans la panade. Après, je ne sais pas du tout comment cela va se passer pour la suite. Mon intérim prenait fin ce soir (ndlr : contre Strasbourg). Après, si le club fait appel à un entraîneur tant mieux, sinon je reste entièrement au service de Hyères-Toulon jusqu’à la fin de la saison. Quoi qu’il arrive, l’année prochaine je redeviens joueur à part entière. »

- De notre envoyé spécial Romain Luperini au Palais des sports de Toulon (crédits photo : Loïc Guglielmino)