lundi 27 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Strasbourg choisit Omar Cook

Pro A : Strasbourg choisit Omar Cook

jeudi 19 avril 2007, par Christophe Blandin

Dans sa difficile quête d’un meneur de jeu américain, le club de Strasbourg espère avoir trouvé la solution avec la signature d’Omar Cook (1,85 m, 25 ans) pour le restant de la saison. En provenance du club russe de Samara, Cook arrive en Alsace en qualité de pigiste médical de Lonnie Cooper après l’échec constitué par Trey Moore. Cook dispose d’un joli CV où figurent notamment 22 rencontres disputées en NBA.

JPEG - 57 ko
Omar Cook

Originaire de New York, Cook a effectué toute sa scolarité dans la région de Big Apple. Tout d’abord au lycée de Christ the King où il est nommé « McDonald’s All-American » en senior après avoir affiché des moyennes de 19,0 pts et 7,0 pds. Puis à l’université de Saint John’s où il se bâtit une solide réputation de meneur organisateur en NCAA. Dès son année freshman, Cook produit ainsi 15,3 pts et 8,7 pds pour les Red Storm, terminant 2ème passeur de toute la NCAA derrière l’actuel rémois Markus Carr. Cook décide alors de quitter la NCAA après une seule saison et est finalement drafté en 31ème position par les Denver Nuggets lors de la draft 2001 mais est coupé quelques jours avant le début de la saison. Après une nouvelle tentative chez les Dallas Mavericks, Cook rejoint finalement en janvier 2002 les rangs de la ligue de développement de la NBA, la NBDL, au sein de la franchise des Fayetteville Patriots.

Cook portera les couleurs de cette franchise de 2002 à 2005 tout en effectuant quelques rapides passages en NBA : 17 matches avec les Portland Trail Blazers en 2003-2004 (0,8 pts et 1,4 pds en 8 min) puis 5 matches avec les Toronto Raptors la saison suivante (4,6 pts et 4,4 pds en 15 min).

Ce n’est qu’en 2005-2006 que Cook effectue ses premiers pas sur le Vieux Continent. Il s’engage en effet en faveur du club belge de Mons-Hainaut avec lequel il remporte la coupe Belge. Auteur d’une belle ligne de stats (14,1 ps à 40,7 % et 6,7 pds en 33 min), Cook emmène également sa formation en finale des playoffs belges perdue face à Ostende.

Cette année, Cook évoluait du côté de la Russie et du club de Samara plus connu pour ses filles que son équipe masculine. Cela n’empêcha pas Cook et Samara de remporter l’EuroCup Challenge : 14,7 pts (50,0 % à 3 pts), 6,7 pds et 2,1 int en 36 min.

Vrai meneur, privilégiant la passe au shoot, Cook s’avère excellent en pénétration mais a aussi progressé dans son shoot extérieur. Disposant d’un CV plus étoffé que celui de Moore, Cook devrait permettre au coach alsacien Eric Girard de disposer d’un vrai meneur organisateur capable de faire briller ses coéquipiers.