mercredi 24 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Stop, on fait le point - Roanne

Pro A : Stop, on fait le point - Roanne

lundi 29 janvier 2007

A la mi-saison de ProA, Basket Info vous propose un passage au crible de 5 équipes du championnat. Les quatre participants aux coupes européennes ULEB (Le Mans- Pau - Strasbourg - Nancy) et la surprise de ce début de saison, la Chorale de Roanne.

Aujourd’hui c’est au tour de la Chorale de Roanne de passer à la casserole.

3 joueurs américains faisant partie des tous meilleurs de l’hexagone. Des jeunes joueurs français bourrés de talent et de motivation. Le tout drivé par un coach charismatique et tout aussi talentueux que ses joueurs. Une recette parfois décriée mais diablement efficace qui a coupé les jambes de plusieurs équipes prétendues supérieures aux roannais. Il est vrai que 66% des points marqués par Roanne sont l’œuvre du trio Spencer-Saylers-Harper. Les médisants pourront donc y voir une équipe de CBA ou de mercenaires, mais Marco Pellin, Pape Badiane ou encore Adrien Moerman (qui a resigné jusqu’en 2011 !) ont un rôle très important dans le collectif de Choulet. Pellin est le 4e meilleur passeur de Pro A, c’est lui qui a marqué le panier au buzzer contre Chalon et il a encore fait 9 passes décisives contre Bourg ce week-end.

Propulsé meneur titulaire en début de saison, Marco Pellin est la véritable révélation de Roanne cette saison. Un temps critiqué pour son caractère un peu virulent, le mètre soixante sept de talent mène la vie dure à chaque meneur qu’il croise. Sa vitesse, son altruisme et le plaisir qu’il prend à évoluer sur le terrain font de Monsieur Pellin, non pas un futur très bon meneur, mais un des actuels meilleurs meneurs de Pro A. Est-ce qu’il saura mener son équipe et le trio d’américains jusqu’à la fin de saison et plus particulièrement en Semaine des As ?

L’équipe de la Chorale - Suns- Roanne a un profil d’outsider très dangereux au favori Nancy. 3 matchs en 3 jours, le jeu tourné vers l’attaque demande beaucoup d’énergie aux joueurs. Est-ce que les joueurs de Jean Denys Choulet arriveront à enchainer les perfs jusqu’en finale ? Impossible n’est pas roannais...