lundi 16 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Ready, steady, go !

Pro A : Ready, steady, go !

dimanche 24 septembre 2006

La rentrée des classes est passée, celle des facs approche, les basketteurs font la leur ce week end. Un champion en titre qui a gardé son cartable. Nancy semble avoir gagné le derby de l’est à l’intersaison. Strasbourg devra donc créer la surprise pour atteindre le TOP4. Pau-Orthez a fait d’impressionnantes courses en engageant des pointures du championnat. Dijon veut re-goûter aux joies de la victoire. Gravelines a choisi l’option langue et identité française, orientation quelque peu délaissée par Cholet. L’ASVEL a organisé sa soirée de bizutage et veut afficher complet le 5 octobre contre les Spurs. Chalon n’a toujours pas de pivot mais a des extérieurs qui peuvent faire la différence si on les laisse jouer. Et puis Paris a bien failli rater l’appel, mais finalement est bien décidé à ne pas squatter le radiateur au fond de la classe.

Après deux saisons d’utilisation, le format playoffs aux douze premiers qualifiés disparaît, pour laisser sa place à celui qui est utilisé un peu partout en Europe (8 premiers). Le premier de la saison régulière se qualifiera directement pour l’Euroleague si le champion est le MSB (2e de la saison si c’est le Mans qui finit premier). Pour l’attribution des places en ULEB Cup, priorité aux playoffs. Et enfin, la FIBA Eurocup choisira ses participants en fonction du vainqueur de la Semaine des As et de la Coupe de France. Toujours au rayon des changements, nous pouvons aussi noter la descente de 3 équipes et seulement une montée pour réduire le nombre d’équipe à 16 en prévision de la Superligue (c’était quand de nouveau la saison où Chalon et Strasbourg avaient été sauvés pour élargir la ProA ?..)

Nancy qui alignait déjà une belle équipe la saison passée, peut cette année se vanter d’avoir 4 prétendants très sérieux au titre de MVP Français (n’oubliez pas Tarik Kirksay). Dans un palais des sports de Gentilly acquis à leur cause, les Cougars sont prêts pour une nouvelle saison avec comme simple objectif de gagner un match de plus qu’en 2005/2006.

Le Mans et Pau-Orthez qui seront les représentants Erasmus de notre pays en Euroleague. Ils veulent et peuvent faire bonne figure. Un joueur du calibre de Sandro Nicevic n’était plus arrivé en ProA depuis plusieurs années. Bien sûr, le Panathinaikos, pour ne citer qu’eux, a signé 4 joueurs du calibre de Nicevic, mais Gregor Beugnot l’avait prédit : « il n’y aura pas d’équipe française au final four d’Euroleague avant 10 ans ». Cette déclaration date de 1997. Faites les comptes...

Le numéro 309 de BasketNews, guide de la saison 2006/2007, affiche en couverture une photo d’un joueur de chaque équipe. Nous avons retenu 5 joueurs et l’expression de leur visage.

Sandro Nicevic (Le Mans) : Le regard porté vers le haut, on l’a dit quelques lignes ci-dessus, le Mans a de l’ambition et veut voir ce qu’il y a plus haut, là où trop peu de club français sont allés.

Antwan Hoard (Besancon) : Le promu bisontin a beaucoup fait parler de lui cet été. L’aller retour de Fajardo, les frères Ruzic, un budget doublé. Le sourire en coin semble peut être un peu trop confiant, mais on le comprend.

Ricardo Greer (Pau-Orthez) : Pour sa deuxième saison d’Euroleague, Ricardo Greer a fait une photo type passport. Photo neutre, pas de sourire, fond blanc, celui qui avait affolé les défenses européennes en première partie de saison l’année dernière va essayer de faire monter quelques marches aux palois cette saison en Euroleague.

Kris Morlende (Paris) : Le meneur français a l’air très inquiet. Normal après l’intersaison parisienne. Mais la photo a sans doute été prise avant la signature des deux dernières recrues, Petrovic et Stewart. Deux joueurs capables d’éviter une saison cauchemar à Panames.

Laurent Foirest (Villeurbanne) : Encore fatigué de son retour du Japon ? Crevé par la rédaction de son mémoire pour le B.E. ? Inquiété par le match face aux Spurs ? Foirest n’est pas rassuré, ni rassurant. Pourtant l’ASVEL a un roster pouvant battre n’importe qui en ProA.

Le coup d’envoi des premiers matchs vient d’être donné. Bonne saison à tous et vive le basket !