mercredi 20 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Pau champion de France !

Pro A : Pau champion de France !

dimanche 29 juin 2003, par Romain Luperini

Après la grosse victoire de Pau à l’aller et la révolte Villeurbannaise, Pau-Orthez dans un match beaucoup plus sérré s’est imposé à domicile dans le match d’appui devant l’Asvel 74 à 66 (33-31) grâce à son MVP, Dragan Lukovski auteur de 16 points. Pau remporte donc le titre de champion de France que l’Asvel avait décroché l’an passée. Il s’agit là du hutième titres de Pau qui a remporté cinq des huit dernières éditions. Les palois auront donc tout raflé cette saison avec le Coupe de France, le championnat et la semaine des As.

image 384 x 256

Dans un match très intense, les Palois faisaient la différence dans ce fameux troisième quart-temps dont on dit toujours qu’il est décisif. Ainsi Pau menait 47 à 35 à la 27e. L’Asvel qui avait réussi un gros match à l’Astroballe n’avait pas la même réussite à 8 sur 29 à trois points (contre 12 sur 17 au dernier match). Un palois sortait alors du lot, il s’agissait non pas d’un joueur drafté mais de Florent Pietrus certainement vexé de ne pas avoir été retenu. Villeurbanne en faisant trop de faute permettait à Lukovski et à Julian de faire le break et de finalement remporter ce match d’appui au palais des sports de Pau. Une finale en trois manches qui aura permis au palois de fêter leur titre directement à la maison.

- Les marqueurs de la rencontre :

Pau-Orthez : Fauthoux (6), Lukovski (16), M. Pietrus (6), Julian (7), Dubos (5), F. Pietrus (8), Hill (11), Diaw-Riffiod (7), Sellers (8)

Villeurbanne : Owens (6), Smith (3), Bulic (3), Mrazek (12), Petrov (10), Marcelic (8), Giffa (2), Frigout (2), Gulyas (16), Evtimov (4)

image 284 x 384 - Les réactions :

Frédéric Fauthoux (capitaine de Pau-Orthez) : "Comme la finale nous avait échappé l’année dernière, nous avions beaucoup de pression mais nous sommes parvenus à faire face. C’est sûr que ça fait quelque chose de voir partir Mickaël et Florent. Nous avons vécu de grands moments ensemble et je leur souhaite beaucoup de chance pour l’avenir".

Boris Diaw-Riffiod (arrière de Pau-Orthez) : "Je ne pars pas (à Atlanta) parce que j’ai des problèmes avec Pau où au contraire je me sentais super-bien. C’est parfait de terminer sur une victoire. Au match retour ils avaient su nous embêter et donc il fallait absolument remettre les choses au point. Ce soir je suis heureux".

Philippe Hervé (entraîneur de Villeurbanne) : "Nous aurions pu arriver à la mi-temps avec quelques points d’avance. C’est dommage. Je ne reproche pas à mes joueurs d’avoir trop tiré à trois points, car c’étaient des tirs bien choisis. Nous avons fait une bonne saison, la première pour moi en tant qu’entraîneur de l’ASVEL. Nous avions trois objectifs : le top 16 de l’Euroligue, terminer dans les deux premiers de la saison régulière et le titre. Nous en avons atteint deux. Nous avons été dignes du maillot vert".

Photo : AFP (Derrick Ceyrac)