lundi 20 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Orléans corrige l’ASVEL

Pro A : Orléans corrige l’ASVEL

samedi 6 février 2010, par Christophe Blandin

Face à une ASVEL complètement amorphe offensivement, l’Entente Orléanaise a fait forte impression sur le parquet de l’Astroballe. Avec une grosse adresse dans les tirs primés et une solide défense, les joueurs de Philippe Hervé se sont imposés dans les grandes largeurs (55-76) sans être inquiétés par une formation villeurbannaise sortie sous les sifflets de son public. Alors qu’Orléans monte en régime, l’ASVEL devra lutter pour parvenir à se qualifier pour les play-offs...

JPEG - 65.2 ko
Cedrick Banks

Petite surprise avec la titularisation de William Hervé dans le cinq de départ concocté par son père Philippe. L’Entente Orléanaise débute avec une très belle adresse dans les tirs primés avec un 2 sur 2 signé Moerman et Banks. Même si la défense villeurbannaise parvient à endiguer les offensives orléanaises durant quelques minutes, le jeu de passes d’Aldo Curti et des siens leur permet de prendre un premier avantage net au tableau d’affichage (+9). A la fin du 1er quart-temps, les visiteurs comptent 6 pts d’avance : 15-21.

Le début du 2ème quart-temps confirme la grosse réussite des Orléanais dans les tirs longue distance. Successivement, Doellman, Sciarra puis Nichols (à 2 reprises) inscrivent un 3 pts pour faire grimper l’écart à +13 (20-33). Un 4 sur 4 surprenant pour une équipe d’Orléans pas forcément brillante en la matière depuis le début de saison. Ajoutez la domination aux rebonds des hommes en noir et l’ASVEL est dans les cordes devant son public. Ali Traoré parvient à inscrire quelques points dans la raquette et le revenant Laurent Foirest inscrit un tir primé pour conclure un 7-0 villeurbannais et revenir ainsi à -6 (27-33). Mais l’Entente réagit de suite et repasse au-dessus de la barre des 10 pts avec Dobbins puis Banks. A la pause, le score est de 42 à 33 en faveur d’Orléans.

Une nouvelle fois, c’est l’Entente qui réalise une meilleure entame dans ce 3ème quart-temps avec un 6-0 qui vient gonfler son avantage (48-33). Face à la défense orléanaise, le jeu offensif se délite et seul Mindaugas Lukauskis parvient à trouver la faille. Orléans ne parvient cependant pas à définitivement faire le trou car la réussite fuit les joueurs de Philippe Hervé. Après 30 minutes de jeu, les Orléanais conservent un solide avantage : 41-55. Mais l’ASVEL reste en vie malgré ses 8 petits points inscrits dans ce 3ème quart-temps (contre 9 pour Orléans).

Le dernier quart-temps est une quasi formalité pour une Entente qui a retrouvé son adresse notamment dans les tirs à 6,25 m avec 2 réussites de Banks puis de Curti quelques minutes plus tard qui viennent freiner les ardeurs villeurbannaises. Vincent Collet tente bien de mettre en place une press tout terrain durant un temps-mort mais rien n’y fait. Les minutes s’égrènent sous la conduite du duo de meneurs Curti - Sciarra et Orléans file tranquillement vers sa première victoire obtenue dans la salle villeurbannaise.

- Les stats du match