mercredi 24 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Nancy gifle Le Mans

Pro A : Nancy gifle Le Mans

samedi 13 février 2010, par Christophe Blandin

Dominateur dans la raquette et plus généralement dans le combat physique, Nancy s’est imposé dans sa salle face au Mans sur le score de 92 à 70. Le SLUC a fait la différence dès la première période avec un omniprésent Akin Akingbala. Si le MSB tenta bien de revenir, il apparut quelque peu émoussé et explosa totalement lors des 3 dernières minutes de la rencontre. Avec cette victoire, le SLUC conforte sa position dans le Top 4. Le MSB a quant à lui quelques jours pour récupérer avant la Semaine des As.

JPEG - 30.5 ko
Marcus Slaughter

Si le brésilien JP Batista inscrit les 2 premiers points du match, c’est bien le pivot lorrain Akin Akingbala qui règne en maître dans la raquette. Tout y passe (rebonds, contre, dunks, claquette) et le SLUC prend de suite les devants (10-2) obligeant JD Jackson à prendre rapidement son premier temps-mort. Incapables de s’imposer près du panier du fait de la présence dissuasive du géant nigérian, les Manceaux réagissent seulement grâce à leur adresse longue distance par l’intermédiaire de Spencer puis Salyers. Mais Ricardo Greer et Steed Tchicamboud se mettent en route offensivement pour donner 14 pts d’avance au SLUC à l’issue du premier quart-temps conclu sur un 7-0 des locaux : 27-13.

Et l’écart s’accentue encore au début du 2ème quart-temps avec un 5-0 des joueurs locaux avec une nouvelle fois le duo Tchicamboud - Ricardo Greer. Comme au premier quart-temps, les joueurs de JD Jackson ne parviennent pas à s’approcher du cercle et il faut le retour de Dee Spencer sur le terrain pour stopper la belle série lorraine avec 2 tirs primés successifs. Le souci pour les Sarthois, c’est que leur hôte se montre lui aussi très adroit dans les tirs à 6,25 m (Tchicamboud et Jeff Greer en particulier) ce qui fait encore grimper l’avantage lorrain au tableau d’affichage (45-24) au terme d’un 8-0. Et les 4ème et 5ème réussites à 6,25 m de Dee Spencer en fin de 2ème quart-temps n’y changent rien. A la pause, Nancy mène dans les grandes largeurs : 50 - 32.

Dans un grand soir en terme d’adresse, Dee Spencer signe 2 nouveaux tirs primés dans la première moitié du 3ème quart-temps et JP Batista trouve enfin la solution à l’intérieur pour ramener Le Mans à 13 longueurs (55-42) poussant Jean-Luc Monschau à demander un temps-mort. Pas de quoi inquiéter les hommes de Jean-Luc Monschau qui retrouvent un brin de réussite en attaque et qui dominent la rencontre physiquement. Sur une réussite longue distance d’Antoine Diot, le MSB revient néanmoins à 12 longueurs (59-47) et même à 10 (60-50) avec une nouvelle flèche primée signée de l’intenable Dee Spencer. A la fin du 3ème quart-temps remporté 20 à 12 par les Manceaux, le score est de 62 à 52 en faveur des locaux.

Et Le Mans démarre bien le dernier quart-temps en passant sous la barre des 10 pts pour la première fois depuis le 1er quart-temps grâce aux lancers-francs de Charles Kahudi. Mais la formation sarthoise ne parviendra pas à recoller davantage et apparaîtra quelque peu émoussée, avec la fatigue accumulée par ses sorties en coupe ULEB. Le bondissant Marcus Slaughter en profite pour se mettre en évidence dans cette dernière période. Dee Spencer manque un panier à 3 pts qui aurait permis à sa formation de revenir à -5. Mais les Lorrains balbutient leur basket et Le Mans en profite pour revenir à 7 longueurs des Lorrains (75-68) à 3 minutes du terme. Une faute anti-sportive sifflée à Marc Salyers vient définitivement mettre un terme au débat. Les Manceaux n’inscrivent plus que 2 pts tout en subissant la tornade nancéienne. Au buzzer, l’addition est lourde pour le leader manceau : 92-70.

- Les stats du match