mercredi 23 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Nancy continue son chemin

Pro A : Nancy continue son chemin

dimanche 10 décembre 2006

Pour le SLUC Nancy, c’est peut-être le match référence. Pour Pau-Orthez, c’est la confirmation que Ricardo Greer et ses coéquipiers n’arrivent pas à enchainer les perfs. La Semaine des As s’éloigne pour les béarnais, les nancéiens peuvent quant à eux aller à Vilnius pour leur match d’ULEB Cup confiant après deux grosses victoires de rang (contre Bamberg d’abord et cet après midi). Au classement, Nancy est ex aequo avec Chalon après 14 journées et Pau continue de trainer son boulet en Pro A.

JPEG - 40.3 ko
Cyril Julian
Photo : Gaëlle Louis

Le premier quart temps entre Nancy et Pau est un round d’observation. Pau, qui revient de Kaunas, n’a sûrement pas l’énergie pour commencer le match sur les chapeaux de roues. Et Nancy manque un peu de réussite. Alors qu’aucun temps mort n’a été demandé lors des 10 premières minutes, Gordon Herbert est obligé de prendre un temps mort après seulement 2 minutes dans le 2e quart. En effet, Tariq Kirksay prend le dessus dans le duel qui l’oppose à Ricardo Greer et Ricky Soliver puis Cedrick Banks marque à trois points, 27-20. Suite au temps mort, une avalanche de tentatives à trois points infructueuse des deux équipes secoue Gentilly. Pau ne revient pas dans le match, Nancy ne fait pas le break.

Tariq Kirskay choisit alors de sortir son habit de superman. 8 points, 3 rebonds et 3 interceptions. « Je suis le capitaine et j’ai pris mes responsabilités à ce moment. Des fois, ça marche mieux que d’autres. » Il finira à 17 d’éval’ à la mi-temps et permit à Nancy de rejoindre le vestiaire avec 11 points d’avance.

Le début de deuxième mi-temps est celui de Ricardo Greer. L’allier dominicain ramène les siens à égalité, 43-43 après 3 minutes 35. Gordon Herbert en froid avec son joueur analysera très rapidement le match pourtant énorme de Greer : « Il a fait un bon match ». Ni plus ni moins. Les joueurs de Jean Luc Monschau ne tergiversent pas longtemps et se redonnent à nouveau un peu d’air. Au bon souvenir de Gentilly, Max Zianvéni montre qu’il a toujours de l’énergie à revendre en écrasant un dunk sur la tête de Mike Bauer, 49-43. Cyril Julian : « Quand Pau revient, on sait très bien que ce n’est pas grave. On a réussi à stopper Wright qui n’a pas marqué un point en 2e mi-temps. »

Comme un symbole, ce sont les 4 joueurs qui dominent la feuille statistique qui plient le match à 2 minutes de la fin du match. D’abord Max Zianvéni au contre, puis aux lancers. Tariq Kirksay dans le corner à trois points et Julian qui dunke après une passe décisive d’Air Max. Branko Milisavljevic enquille les lancers francs et c’est tout Gentilly qui peut fêter, avec Marco son speaker, une victoire qui est peut-être selon Jean Luc Monschau « une victoire référence ». Cyril Julian conclut avant de partir pour Vilnius : « Une belle équipe d’ULEB Cup peut battre une équipe d’Euroleague. »

Notes : Après le match Gordon Herbert a annoncé que Ian Mahimni s’était blessé à la cuisse et qu’il allait probablement rater une partie de la saison. Il a ajouté qu’il pourrait faire confiance à ses jeunes bons joueurs. Il a parlé de Ludovic « Vato ». Si M. Herbert connaît aussi bien le jeune intérieur français que son nom de famille, l’avenir des prospects de Pau sera flou...