jeudi 22 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Mike Jones à Brest

Pro A : Mike Jones à Brest

mardi 2 août 2005, par Christophe Blandin

Après une première expérience en Pro A qui avait tourné court avec Dijon, l’arrière américain Mike Jones (1,91 m, 30 ans) fait son retour au plus haut niveau français après avoir choisi d’accepter l’offre de Brest. Egalement contacté par Chalon, Jones a donc préféré rejoindre le club du Finistère où il devrait avoir beaucoup de responsabilités.

GIF - 40.7 ko
Mike Jones

Originaire de l’état d’Oklahoma, Jones est d’abord passé par le JuCo de Northeastern Oklahoma A & M avant d’intégrer la fac de Texas Christian University où il passa 2 saisons NCAA. Malgré de très belles stats lors de sa saison senior (21,3 pts à 48,0 %, 5,7 rbs et 5,5 pds), Jones n’est pas sélectionné lors de la draft NBA 1998.

Jones choisit alors de traverser l’Atlantique pour ses débuts professionnels en s’engageant pour la formation polonaise de Pruszkow : 16,8 pts, 3,0 rbs et 3,1 pds. Après cette première expérience européenne, Jones choisit de revenir aux Etats-Unis et passe par les ligues mineures américaines CBA et IBL dans l’espoir de décrocher un contrat NBA qui ne viendra pas.

Pour sa première apparition en France, Mike Jones avait débuté la saison 2001-2002 en Pro A avec la JDA Dijon avant d’être remercié après 7 matches (12,3 pts à 42,5 % et 3,7 rbs en 31 min). Il avait ensuite rejoint la Pro B en effectuant une pige à Nantes (16,2 pts à 47,1 % et 6,5 rbs en 36 min et 4 matches) puis avait fini la saison avec Maurienne toujours en Pro B (19,2 pts à 44,3 %, 6,0 rbs et 4,6 pds en 37 min). La saison suivante, Jones la démarre à Reims où il affiche les statistiques suivantes : 22,0 pts à 58,5 %, 3,8 rbs et 2,8 pds en 34 min. Et termine cette saison 2002-2003 à Saint-Quentin où il remplace Greg Stevenson : 21,6 pts à 54,7 %, 4,6 rbs et 6,7 pds en 38 min. Des stats

Pour la saison 2003-2004, Jones choisit de quitter la France et s’engage pour le club de Fenerbahce Istanbul qui évolue en D1 turque. Dans ce championnat, Jones confirme ses talents de scoreur.

Jones fait finalement son retour en France et à Nantes la saison dernière en acceptant l’offre de l’Hermine. Avec la formation de Loire-Atlantique, Jones ne parvient pas à accrocher les playoffs mais confirme au niveau individuel qu’il est bien l’un des tous meilleurs étrangers de la division : 20,7 pts à 46,3 %, 4,2 rbs et 5,3 pds en 36 min.

A Brest, Jones retrouvera son ami Ted Berry et apportera ses talents de shooteur mais aussi sa capacité de créer du jeu. Brest recherche encore un meneur américain et un intérieur bosman ou cotonou pour clore son recrutement.

- La fiche de Mike Jones

- Retrouvez l’interview de Mike Jones réalisée en avril dernier