samedi 25 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Marc Salyers au Mans

Pro A : Marc Salyers au Mans

lundi 20 juillet 2009, par Christophe Blandin

Le Mans a trouvé le successeur de David Bluthenthal reparti au Maccabi Tel Aviv. Et le club sarthois a frappé fort en faisant revenir dans l’Hexagone l’intérieur américain Marc Salyers (2,03 m, 30 ans) élu MVP de Pro A en 2008 sous le maillot de la Chorale de Roanne. Après une saison décevante du côté du club ukrainien d’Azovmash Mariupol, le musculeux américain tentera de se relancer dans la Sarthe où il reformera avec Dee Spencer le superbe duo qui avait permis à Roanne d’assurer le doublé As - Championnat en 2007. Intérieur qui joue essentiellement loin de la raquette, il vient compléter la raquette mancelle qui est désormais complète avec le brésilien JP Batista et les 2 recrues françaises, Thierry Rupert et Guillaume Yango.

JPEG - 26.8 ko
Marc Salyers

Salyers a été formé au sein de la modeste université de Samford et en est sorti en 2001 avec de bonnes stats : 17,2 pts et 6,2 rbs. Ce natif de Chicago a ensuite débuté sa carrière professionnelle en Lega 2 italienne où il est resté 2 ans avec l’équipe de Cimberio Novara : 17,9 pts et 5,3 rbs en 2001-2002 puis 19,4 pts et 5,6 rbs la saison suivante.

En 2003-2004, il évoluait avec le club turc d’Oyak Renault Bursa et a terminé la saison avec le titre de meilleur marqueur de Turquie puisqu’il tournait à 25 pts de moyenne et y ajoutait 7 rbs par match. Il rejoint ensuite Pau-Orthez pour la fin de cette saison 2003-2004 afin de remplacer le décevant Jeryl Sasser. Il a rapidement un impact intéressant au sein du collectif béarnais grâce à ses qualités physiques notamment : 10,3 pts à 44,3 % et 3,8 rbs en 24 min et 9 matches disputés. Il se montre notamment décisif dans la finale 2004 face à Gravelines. La saison suivante, il quitte cependant le Béarn avec son titre de champion de France pour rejoindre le club stambouliote du Fenerbahce en Turquie où il affichait des moyennes de 14 pts et 7,9 rbs.

Il avait démarré la saison 2005-2006 avec Gravelines. Mécontent de son temps de jeu, il quitta cependant le BCM après seulement 3 rencontres (4,3 pts à 25,0 % et 3,7 rbs en 23 min) pour signer un contrat en Corée du Sud pour le club du KTF Magicwings. Il revint finalement en Europe pour la fin de la saison en s’engageant en faveur du club de Montecatini en A2 italienne où sa ligne de stats allait s’avérer plutôt intéressante : 16,5 pts à 44,6 %, 6,4 rbs et 1,9 int en 32 min.

Il effectue son retour en France pour la saison 2006-2007 en s’engageant en faveur de Roanne. Cette première saison avec la Chorale est plus que réussie puisqu’il permet à sa formation de décrocher la Semaine des As en étant élu MVP de la compétition puis remporte le titre de Champion de France à Bercy en juin (là encore il est élu MVP de la finale) après avoir aligné de superbes stats tout au long de la saison : 19,1 pts à 49,3 % (38,5 % à 3 pts), 8,0 rbs et 2,3 pds en 34 min. Les dirigeants roannais parviennent alors à le conserver la saison suivante et le musculeux américain ne les déçoit pas puisqu’il termine meilleur scoreur de la première phase de l’Euroligue (21,8 pts à 47,4 %, 3,9 rbs et 1,6 pd) et emmène les siens vers une nouvelle finale LNB (cette fois-ci perdue face au Mans) après avoir sacré MVP de Pro A : 19,7 pts à 43,4 %, 6,8 rbs et 3,1 pds en 34 min durant la saison régulière.

La saison passée, il était parti monnayer son talent du côté de l’Ukraine en signant pour l’Azovmash Mariupol. Mais la saison ne se passa pas vraiment comme prévu entre les difficultés financières du club et des performances individuelles en net recul : 11,8 pts à 39,8 %, 4,5 rbs et 1,6 pd en 23 min. Ne percevant plus son salaire, il décide alors de ne pas aller jusqu’au bout de la saison et rentre aux Etats-Unis.

Physique, fort attaquant mais défenseur plutôt moyen, Salyers apportera son expérience et son leadership à la formation mancelle. C’est également une excellente nouvelle pour le championnat français de retrouver ce duo de feu Spencer - Salyers qui avait éclaboussé le Pro A de toute sa classe il y a 3 saisons. Cette arrivée ravit en tout cas le coach manceau JD Jackson comme il le confirme dans les colonnes de Ouest France : "Ce serait lui faire injure de le présenter tant le joueur est reconnu en France. Marc va nous apporter une véritable menace offensive sur le poste intérieur grâce à son volume de jeu et son impact physique. Évidemment, j’attends de lui, comme pour les autres, des valeurs de combat".

- La fiche de Marc Salyers