mardi 24 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Malcolm Delaney à Chalon

Pro A : Malcolm Delaney à Chalon

mardi 14 juin 2011, par Christophe Blandin

Après être parvenu à conserver la quasi-intégralité de son effectif, l’Elan Chalon a obtenu la signature du rookie américain Malcolm Delaney (1,91 m, 22 ans) qui succédera à Marquez Haynes qui n’a pas répondu favorablement à la prolongation offerte par le club bourguignon (on parle de lui en Espagne). A l’image d’Haynes, Delaney évoluera au poste 2 mais pourra aussi relayer Steed Tchicamboud à la mène.

JPEG - 75.8 ko
Malcolm Delaney

Originaire de Baltimore, Delaney est passé par le lycée de The McDonogh puis par celui de Towson Catholic situé dans l’état de Maryland. Convoité par les universités de Clemson, Indiana, Iowa State, Maryland et Virginia Tech, il choisit finalement cette dernière qu’il incorpore pour la saison 2007-2008. Il prend rapidement des responsabilités importantes au sein de l’effectif des Hokies et s’impose en tant que titulaire : 9,6 pts à 42,0 % et 3,1 pds en 27 min. Il confirme largement la saison suivante avec une progression statistique impressionnante qui lui offre une nomination dans la "All-ACC third-team" : 18,1 pts à 38,5 %, 4,0 rbs et 4,5 pds en 37 min. Il fait encore plus fort durant son année junior en améliorant encore son efficacité offensive et en obtenant logiquement une désignation dans l’équipe type de sa conférence : 20,2 pts à 38,7 %, 3,7 rbs et 4,5 pds en 36 min. Il se déclare alors candidat à la draft NBA 2010 mais retire finalement son nom pour effectuer sa dernière année NCAA avec Virginia Tech. Cette année, pour sa dernière saison universitaire, il aura certes baissé sa production offensive mais aura corrigé ses pourcentages de réussite aux tirs : 18,7 pts à 42,0 % (40,8 % à 3 pts), 3,5 rbs et 4,0 pds en 38 min.

Fort scoreur, capable d’alterner les 2 postes du back court comme Marquez Haynes mais moins athlétique que ce dernier, Delaney présente un profil un peu similaire à celui de son prédécesseur. Tout juste sorti de fac, il espère marquer les esprits avec l’Elan comme a pu le faire Haynes cette année avant de partir monnayer ses talents à l’étranger.

Dans Le Journal de Saône et Loire, le manager général de l’Elan, Rémy Delpon, nous dresse son portrait : « C’est un meneur dans l’âme mais, de par sa grande taille, il devrait glisser sans problème sur le poste d’arrière. Il est moins bon défenseur que Marquez Haynes mais il me paraît encore plus doué en attaque. Son contrat comprend une clause pour la NBA jusqu’à fin juillet mais avec le lock-out, nous ne prenons pas beaucoup de risque ».