lundi 6 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Les journées défilent...

Pro A : Les journées défilent...

jeudi 25 avril 2002, par Romain Luperini

Paris et Dijon, battus par Nancy (86-81) et Bourg-en-Bresse (76-60), jouent leur dernière carte pour décrocher un billet en phase finale à Montpellier et Villeurbanne, vendredi et samedi lors de la 27e journée du Championnat de France de ProA.

En tête du classement, Pau-Orthez, malgré son match en retard contre Nancy, semble de plus en plus accroché à la première place, après sa victoire devant Gravelines (77-67). Après avoir gagné la Coupe de France, rien ne semble pouvoir stopper les Béarnais qui se rendent, euphoriques, à Hyères-Toulon.

Les hommes de Claude Bergeaud devront toutefois se méfier d’une formation varoise qui a assuré son maintien en battant Montpellier (74-70). Pour la première fois de la saison, les coéquipiers de Percevault joueront pour se faire plaisir. Et offrir du spectacle à leur public.

Dans ce contexte, l’ASVEL, très décevante au Mans (défaite 87-69), doit se reprendre. Elle devrait le faire car elle reçoit Dijon où plus rien ne va. Les hommes d’Alain Thinet ont subi à Bourg leur sixième défaite de rang (76-60) et doivent donc réussir l’exploit pour gagner un billet en play-offs.

La lutte pour éviter la descente directe continue en revanche entre Bourg-en-Bresse et Le Havre. Les deux ne veulent pas lâcher. Le premier a dominé les Dijonnais et le deuxième Strasbourg (85-72). Mais ils savent qu’ils devront encore réussir des exploits, respectivement à Strasbourg et à Gravelines.

Pour Antibes, le maintien est tout proche. Après le succès devant Limoges (84-82) qui n’aura plus rien à gagner ni à perdre à Chalon, la prolongation du bail au sein de l’élite passe, selon Jacques Monclar, par une ultime victoire lors des quatre derniers matches.

Paris, la mauvaise surprise. Avec son énorme budget, le troisième de la ProA, les play-offs étaient promis. Jay Larranaga affirmait : "On jouera le titre". Résultat, les joueurs et la pléthore de dirgeants risquent d’être ridicules s’ils ne sauvent pas les play-offs.

L’intérêt de cette journée est aussi dans le combat pour la dernière place sur le podium. Depuis mercredi, elle a échu à Cholet qui bouscule tout sur son passage, à commencer par Chalon-sur-Saône (battu 92-82 à domicile), huitième victime de rang de la bande à Scooter.

Les Manceaux, même encouragés par trois victoires de rang, dont une dernière particulièrement intéressante devant l’ASVEL (87-69), se rendent à Cholet sur la pointe des pieds. Ils savent qu’une victoire constituerait vraiment une performance de choix.

AFP