mardi 12 décembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Le SLUC Nancy enfin champion

Pro A : Le SLUC Nancy enfin champion

dimanche 15 juin 2008, par Christophe Blandin

Après 3 échecs consécutifs en finale, le SLUC Nancy est enfin parvenu à conquérir ce titre de champion de France qu’elle convoitait depuis de longues années. L’équipe de Jean-Luc Monschau aura dominé cette finale de bout en bout et n’aura laissé aucune chance à la Chorale de Roanne. Les Roannais n’auront inscrit que 19 points en 2ème mi-temps et seront donc passés à côté de leur match. Nancy devient logiquement le champion de France 2008 sur le score de 84 à 53 et découvrira ainsi l’Euroligue la saison prochaine dans sa salle de Gentilly.

Portée par le MVP de la saison, l’inévitable Mark Salyers auteur d’un panier primé suivi d’un lay up en contre-attaque, la Chorale mène rapidement 5-0. Nancy revient vite à hauteur grâce aux points dans la raquette de son intérieur franco-camerounais Victor Samnick. Les pertes de balle de Ricardo Greer (4 dans les premières minutes) empêchent cependant le SLUC de prendre les devants et il faut attendre un panier à 6,25 m de son frère Jeff pour voir la formation lorraine passer devant au tableau d’affichage. Les Roannais se montrent maladroits et s’en remettent trop souvent au seul Mark Salyers. Avec un Samnick toujours aussi efficace, un Jeff Greer auteur de 3 paniers primés et des contre-attaques bien négociées, les Lorrains infligent un 7-0 à leur adversaire pour prendre le large. Sur un panier primé, Derrick Byars met fin à la belle série du SLUC mais une nouvelle réussite de Samnick offre 9 pts d’avance aux siens au terme du 1er quart-temps (23-14).

Le début du 2ème quart-temps voit les Lorrains toujours en réussite offensivement. Amagou signe ainsi un panier primé puis Jeff Greer signe un dunk aérien en contre-attaque portant ainsi l’avance des Lorrains à +13. L’entraîneur roannais Jean-Denys Choulet trouve d’autres solutions offensivement avec un bel apport de Brion Rush durant la 2ème période et un Derrick Byars efficace en sortie de banc. Dominés aux rebonds (22 prises à 11 en faveur du SLUC), peu agressifs (seulement 2 lancers-francs tentés à la pause), les Roannais restent cependant à plusieurs longueurs des Lorrains. Adroits avec Jeff Greer notamment (15 pts à 6 sur 7 dans les tirs après 20 minutes), solides dans la raquette avec Samnick (12 pts et 5 rbs à la pause) et Julian, les joueurs de Jean-Luc Monschau comptent ainsi 11 pts d’avance à la mi-temps (45-34). Le scénario des précédentes finales va-t-il se reproduire une nouvelle fois ? Le SLUC va-t-il mettre fin à sa malédiction à Bercy ?

Au retour des vestiaires, le SLUC semble prendre la bonne direction. Si la Chorale trouve des solutions en attaque au début de ce 3ème quart-temps avec Badiane, Pellin puis Byars, elle reçoit en retour une nouvelle pluie de paniers primés (les frères Greer puis Samnick). La Chorale n’y est plus, les Roannais forcent leurs tirs et connaissent alors un gros passage à vide. Les joueurs de Jean-Denys Choulet ne trouvent pas la faille dans la défense lorraine pendant pas loin de 6 minutes. Il faut attendre 2 lancers-francs de Pierric Poupet à 3 secondes du terme du 3ème quart-temps pour voir la Chorale retrouver le chemin du filet. Mais le score est très lourd pour les Roannais : 66-43 après 30 minutes de jeu. Les Lorrains ont en effet signé un 16-0 durant la seconde moitié de ce 3ème quart-temps se montrant dominateurs des 2 côtés du parquet.

La dernière période tourne à la démonstration nancéienne. Les Roannais sont résignés et l’écart ne cesse de s’accroître au fil des minutes. Mike Bauer écrase un gros dunk seul en contre-attaque pour lancer ce dernier quart-temps. Toujours aussi irrésistible, Jeff Greer multiplie les paniers primés pour s’acaparer sans aucun doute le titre de MVP. Avec une avance atteignant les 30 pts, Jean-Luc Monschau peut enfin se lâcher et faire entrer en jeu la totalité de son banc, chaque sortant recevant alors l’ovation du public lorrain une nouvelle fois venu en masse. Mais cette fois-ci aura été la bonne. Le SLUC Nancy est sacré champion de France 2008 et disputera ainsi l’Euroligue la saison prochaine.