jeudi 27 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : La potion magique de Sacha Giffa

Pro A : La potion magique de Sacha Giffa

dimanche 5 février 2006

Le derby de l’est, la revanche de la finale de Pro A 2005, on peut appeler le match SIG-SLUC de toutes les manières. Mais avant tout c’est un match de Pro A entre deux équipes de très haut niveau. Deux semaines avant la Semaine des As, où l’on retrouvera en 8e les deux voisins de l’est, la SIG s’est imposé au Rhénus Sport. Cyril -Warrior- Julian finit le match avec un énorme double double, 17 points 17 rebonds. Les frères Greer, 29 points à eux deux, assurent. Mais la SIG qui avait perdu le match aller de 14 points n’a pas réussi à reprendre le goal average.

Sacha Giffa a découvert une nouvelle potion miracle. Une boisson énergétique, d’un de ses coéquipiers, qui lui a littéralement fait vomir tout ce qu’il pouvait dans les vestiaires juste avant le match. Pas la meilleure façon de préparer un match... Eh bien c’est se tromper. Sacha démarre dans le 5 de départ et torpille la défense de Nancy avec 2 shoots à trois points consécutifs. 8-0 et 10-3 pour la SIG avant que Monschau demande un temps mort pour recadrer sa défense un peu déboussolée.

La défense, c’est justement le problème de Nancy en première mi-temps. 46 poins encaissés, 65 d’éval’ collective pour la SIG qui affiche une très bonne réussite et surtout un nombre de rebonds supérieur à Nancy (+7) dû à un déficit de centimètres. Nancy alignait en effet une line up très petite avec, Green, Bailey et Boyette.
Avec 14 points d’avance après 20 minutes. La SIG se relâcha un peu en deuxième mi-temps. Avant le dernier quart temps, les hommes d’Eric Girard comptaient encore 12 points d’avance. Cyril Julian, le warrior, n’abdiquait pas pour autant. Auteur d’un dernier quart temps monstrueux (9 points et 9 rebonds) il faisait durer le suspense. Mais Jeff Greer, d’un trois points dans l’aile, anéantissait les espérances de retour miraculeux pour Nancy. La SIG gagne le match, Nancy gagne la "consolante" en gardant l’avantage du goal average.

Max Zianvéni après le match : "On n’a pas été assez discipliné, face à la défense strasbourgeoise on le paye cash". "Leur densité physique ne nous permet pas de prendre des shoots que l’on prend d’habitude face à d’autres équipes de Pro A. C’est pour ça qu’on score moins aujourd’hui. Mais on gagne la consolante, c’est bien" Jean Luc Monschau est presque souriant après son match. Dans deux semaines, son équipe aura l’occasion de se racheter en 8e de finale de la Semaine des As. La Semaine des As, cap qu’Eric Girard a hâte de passer histoire de pouvoir se reposer et travailler, pour pouvoir jouer les matchs de championnat tout le temps à 100%. Et pourquoi pas retrouver Nancy à Bercy...